Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // PSV Eindhoven

Donyell, l'alien

Ce dimanche, le PSV a tenu le rythme imposé par l'Ajax au sommet de l'élite néerlandaise, et cela quasiment grâce à un seul homme : Donyell Malen, 20 ans et cinq pions signés face au Vitesse Arnhem.

Modififié
Reza Ghoochannejhad avait tout fait pour demeurer la star du week-end du côté de l'Eredivisie. Dimanche face au RKC Waalwijk, l'Iranien a fêté sa première entrée sous le tricot du PEC Zwolle avec un quadruplé lors des 36 minutes qu'il a passées sur le pré. Dommage que dans la même journée, à 150 kilomètres plus au sud, un jeune loup avait décidé que ce serait sa journée et n'a laissé de place à personne sur la table de marque du Philips Stadion. Contre le Vitesse Arnhem d'Oussama Tannane, Donyell Malen a commencé son bal à la 18e minute et l'a conclu à la 89e. Entre ces deux repères temporels, le chaos : un plat du pied dans le petit filet pour débuter, une tête au premier poteau sur corner puis une autre dans le but vide à la sortie d'un rush de Mohammed Ihattaren, avant deux penaltys (obtenus par Cody Gakpo, le premier après une passe de... Malen) transformés avec sang-froid en variant les plaisirs. Du jamais-vu depuis 55 ans dans l'histoire du PSV : on en oublierait presque que l'on parle d'un garçon né en janvier 1999.


Ex-Gunner, nouvel Oranje

Peu d'observateurs avaient eu besoin de cette démonstration pour coller l'étiquette de crack à l'avant-centre appartenant à la constellation Mino Raiola. Depuis quelques mois, Malen a décidé qu'il n'avait pas de temps à laisser échapper, et ce quintuplé ne semble être qu'une nouvelle étape dans l'explosion du Batave. La saison dernière fut celle de la révélation pour le natif de Wieringen, auteur de 10 réalisations et 5 offrandes en championnat avec les Rood-witten. Suffisant pour déjà toquer à la porte de la sélection oranje et convaincre Ronald Koeman de lui filer sa première cape en A lors de la dernière trêve internationale. Bingo : entré pour la dernière demi-heure face à l'Allemagne, le jeunot a planté un but importantissime face à Neuer pour son baptême du feu – celui du 3-2 – sur un caviar de Georginio Wijnaldum. Tout en se permettant également d'humilier Joshua Kimmich et Serge Gnabry au poteau de corner. Occasion saisie, même si sa titularisation en Estonie trois jours plus tard n'a pas débouché sur un nouveau coup d'éclat.


Poli à l'Ajax jusqu'à ses 16 piges, l'attaquant, malgré son jeune âge, a eu le temps de tenter sa chance à l'étranger, puis de rebrousser chemin. Car à l'intersaison 2015, alors que beaucoup de promesses étaient déjà placées en lui, c'est Arsenal qui s'était offert la pépite. Un bail qui n'aura duré que deux années, durant lesquelles le Néerlandais se sera illustré des moins de 18 aux moins de 21 ans londoniens, avant que le PSV flaire le bon coup et rapatrie le joueur contre 600 000 euros en 2017, annihilant ainsi la perspective de le voir enflammer l'Emirates Stadium. De quoi donner des regrets aux supporters des Gunners au regard de ce qu'est aujourd'hui devenu le bonhomme : une flèche pas maladroite de ses panards ni de la tête, capable d'évoluer devant, mais aussi sur les ailes (il est d'ailleurs formé à gauche), doué pour faire briller ses collègues et franchissant les étapes de son ascension avec une facilité un poil insolente. Si son mois d'octobre est aussi fou que celui de septembre, ça promet.

Par Jérémie Baron
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom

Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 11:25 Des ballons avec un slogan anti-racisme en Premier League 14
Hier à 10:31 Giresse révèle que quelqu’un a voté pour lui pour The Best 20 Hier à 09:22 Viens mater PSG-OM lors d’une projection So Foot inédite 6
À lire ensuite
Le grand quiz du week-end