Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Domenech : « Nasri s'imaginait supérieur aux autres »

Modififié
Toujours meilleur devant les médias que sur le bord d'un terrain.

Pour L’Équipe, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France Raymond Domenech s’est livré sur le cas Nasri. Et le Lyonnais ne se montre pas tendre avec l’ancien espoir qui se relance aujourd’hui du côté de West Ham à 31 ans. Pourtant, tout n’avait pas mal commencé lorsque, le 15 mars 2007, Domenech convoque Nasri pour sa première sélection nationale. Morceaux choisis : « Sur le premier rassemblement, c'était plutôt sympa parce qu'il était avec ses copains. Ça chambrait pas mal et il était particulièrement doué pour cela. L'erreur, peut-être, c'est de les avoir appelés en même temps (avec Benzema notamment). Il aurait fallu les amener petit à petit, séparément, les laisser se retrouver avec les anciens, pour qu'ils la ferment un peu et qu'ils grandissent doucement. »



Et de relancer : « Zidane avait du caractère pour améliorer l'équipe. Quand il se fâchait, c'était par rapport à ce qu'il se passait dans le jeu, au collectif, ce n'était pas juste par rapport à lui. L'autre (Nasri), non. Il fallait que ça tourne autour de lui. (...) Et puis, on ne peut pas être leader quand, en permanence, on titille les uns et les autres. Un leader prend du recul. Ce n'est pas quelqu'un qui chambre à longueur de temps. Ce n'est pas un leader, ça. C'est un amuseur. » Encore ? « Il a, je pense, un peu d'orgueil qui lui a fait s'imaginer qu'il était supérieur aux autres, intellectuellement, techniquement, tactiquement, qu'il savait plus, et que les autres étaient des jouets, un peu. »


Vivement la réponse de la compagne de Nasri. PHGC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures NOUVEAU : 150€ offerts chez ZEbet pour parier sur la Ligue des champions ! il y a 1 heure Guangzhou Evergrande va noter ses joueurs 25
Hier à 17:10 Serie C : à sept, Pro Piacenza prend vingt buts 32
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi