Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // Multiplex

Dijon corrige les Verts, Rennes et Caen passent sans trembler

Dans un match spectaculaire, Dijon a humilié Saint-Étienne dans le Chaudron (3-6), pendant que Rennes et Caen ont fait le boulot en s'imposant respectivement contre les amateurs de Saint-Pryvé Saint-Hilaire (0-2) et Viry-Châtillon (0-6). Comme au tour précédent, Orléans a dû attendre la prolongation pour sortir les amateurs de Bergerac (2-3) et dans le duel entre clubs amateurs de la soirée, Croix est venu à bout de Marignane Gignac aux tirs au but.

Modififié

Saint-Étienne 3-6 Dijon

Buts : Diony (14e), Berić (60e) et Monnet-Paquet (65e) pour les Verts // Sliti (11e, 29e, 51e), Keita (47e), Tavares (53e) et Marié (90e+3) pour les Dijonnais

Sainté n’a pas du tout digéré la défaite dans le derby. Dans un Geoffroy-Guichard beaucoup moins garni que dimanche soir, les Verts se sont fait balader par Dijon, 18e de Ligue 1. Les hommes de Kombouaré ont rapidement donné le ton, Keita loupant complètement sa première occasion (8e), avant d’offrir un bon centre à Sliti pour l’ouverture du score (0-1, 11e). Pas le temps de paniquer pour l’ASSE, Diony profitant d’une cagade de Rúnarsson pour égaliser (1-1, 14e). Mais dans une première période animée, Dijon a eu le dernier mot, reprenant l’avantage grâce à un nouveau pion en deux temps de l’incontournable Sliti (1-2, 29e), malgré une belle parade de Ruffier.


Sans perdre de temps, Jean-Louis Gasset a opté pour deux changements après la pause, faisant entrer Khazri et Monnet-Paquet pour faire la différence devant. L’heure de la réaction ? Non, les Stéphanois ont vécu un calvaire pendant six minutes, encaissant trois caramels. À la réception d’un bon décalage de Sliti, Keita a fait le break (1-3, 47e), avant que l’international tunisien ne s’offre un triplé (il n’a toujours pas marqué en L1 cette saison) en transformant un penalty (1-4, 51e). Puis, Tavares a tenu à participer à la fête en prenant le dessus sur Subotić et en ajustant Ruffier pour le cinquième but dijonnais de la soirée (1-5, 53e). Clap de fin pour les Verts ? Pas du tout, puisqu'ils ont repris espoir à l'heure de jeu grâce aux réalisations de Berić et Monnet-Paquet (3-5, 65e). Idéal pour que la partie bascule un peu plus dans la folie. Et le DFCO s'est fait très peur, serrant les fesses jusqu'à la fin de la rencontre face aux assauts des locaux, emmenés par un Khazri encore très remuant. En vain. Dijon n'a pas cédé et Marié a même inscrit le sixième but de son équipe dans le temps additionnel (3-6, 93e). Une nouvelle claque pour Saint-Étienne et un maximum de confiance pour les Dijonnais avant un match capital contre Monaco samedi soir.



Saint-Pryvé Saint-Hilaire (N2) 0-2 Stade rennais

Buts : Siebatcheu (39e) et Hunou (51e) pour les Rennais.

Pour la première fois de son histoire, Saint-Pryvé Saint-Hilaire avait l’occasion de se frotter à un club de Ligue 1. Et le pensionnaire de N2 n’a pas été ridicule face au SRFC de Julien Stéphan, qui connaissait bien son adversaire du soir pour l’avoir affronté deux fois (pour deux défaites) avec la réserve rennaise la saison dernière. Les amateurs ont même su inquiéter les Bretons, notamment sur une belle frappe croisée de Ouattara stoppée par Koubek (19e). Mais avant la pause, les Rennais ont fini par prendre le dessus. Sur un bon centre de Bourigeaud, Hunou a vu sa tête repoussée par Lenogue, mais Siebatcheu a bien suivi pour marquer dans le but vide (0-1, 39e). Un petit soulagement pour Rennes, encore un peu bousculé par une équipe toujours aussi volontaire au retour des vestiaires. Finalement, Hunou a permis à ses potes de respirer, se chargeant de doubler la mise d’un très bel enchaînement à l’entrée de la surface (0-2, 51e). Saint-Pryvé pourra regretter de ne pas avoir pu marquer, mais peut sortir la tête haute de la Coupe, pendant que Rennes file en huitièmes de finale.




Viry-Châtillon (R1) 0-6 Caen

Buts : Bammou (5e), Khaoui (13e, 30e), Tchokounté (79e), M’Bengue (88e) et Mouaddib (90e) pour les Caennais.

La magie de la Coupe n’aura pas opéré une deuxième fois pour le Petit Poucet des 16es de finale. Au tour précédent, Viry-Châtillon, évoluant au sixième échelon national, avait créé la sensation en éjectant Angers (1-0) de la compétition. Mais Caen n’est pas tombé dans le piège au stade Henri-Longuet, pliant tranquillement la rencontre dans la première demi-heure. Bammou a montré la voie aux Caennais, dès la cinquième minute, profitant d’une glissade de Mahamadou Sacko pour ouvrir le score et n’oubliant pas de rendre hommage à son pote Emiliano Sala, toujours porté disparu ce mercredi soir. Puis, Khaoui s’est chargé de tuer le suspense en s’offrant un doublé (13e, 30e). Même scénario en seconde période : les Caennais ont pu gérer leur avantage sereinement, avant d'enfiler trois buts supplémentaires dans les dix dernières minutes pour valider un large succès (0-6). La logique est respectée.




Bergerac (N2) 2-3 Orléans

Buts : Pinto (89e) et Gómez (94e) pour Bergerac // Lopy (51e), Perrin (78e) et D'arpino (99e) pour l'USO.

Bergerac ne pourra pas afficher un nouveau club de Ligue 2 à son tableau de chasse. L'équipe de N2, qui avait fait chuter Niort en 32es de finale, a bien embêté les Orléanais, en les poussant jusqu’en prolongation. Pourtant, l’équipe de Didier Ollé-Nicolle pensait avoir fait le plus dur en marquant deux fois en seconde période (des pions signés Lopy et Perrin), surtout que les Périgourdins s’étaient montrés les plus entreprenants dans le premier acte. Mais Bergerac n’a jamais rien lâché, même quand un retour paraissait absolument impossible, et a pu égaliser grâce à des buts de Pinto et Gómez. Un scénario dingo pour les amateurs, même si le stade Gaston-Simounet n’a pas pu fêter une nouvelle qualification, puisque D’arpino a redonné l’avantage à Orléans en prolongation (2-3, 99e). Un nouveau succès dans la douleur pour l'USO, Bergerac quitte la compétition avec les honneurs.


Marignane Gignac (N1) 0 (3)-(4) 0 IC Croix (N2)


Au bout du suspense, Croix est venu s'imposer au stade Antoine de Saint-Exupéry. Dans une rencontre assez fermée, aucune des deux équipes n’est parvenue à sortir de la crispation après 120 minutes de jeu. La décision s'est donc faite aux tirs au but, et à ce petit-jeu là, Nicolas Zaccarelli est excellent, le portier de Marignane en ayant déjà sorti trois face à Clermont en 32es de finale. Mais cette fois, son unique arrêt lors de la séance n'a pas été suffisant pour envoyer le club de Marignane-Gignac au prochain tour. Comme en 2014-2015, Croix va écrire son histoire en jouant les huitièmes de finale de la Coupe de France.


Par Clément Gavard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 13:04 Prolongation : 10€ offerts sans sortir sa CB pour parier ce week-end 4
Hier à 17:10 Serie C : à sept, Pro Piacenza prend vingt buts 22
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 09:30 Gignac se rapproche des cent buts 24