Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Atlético de Madrid-AS Roma

Diego Simeone, retour à la case défense

La saison dernière, Diego Simeone avait surpris son monde en adoptant une tactique offensive, pour le plus grand bonheur de ses attaquants et des supporters de l'Atlético. Mais, comme toute bonne chose a une fin, le technicien argentin a décidé de revenir à ses démons défensifs cette année. Et c'est loin d'être payant.

Modififié

Il y a d’abord une impression, celle de revoir l'Atlético de Madrid de 2015 qui défend bas, tente de marquer un but en contre avant de se replier à nouveau derrière pour garder l'avantage du score. Loin, très loin des Colchoneros de la saison dernière si sexy sur le plan offensif. Et puis il y a les chiffres : deux petits buts en quatre journées de Ligue des champions et seize en Liga (12 journées) quand l’an dernier à la même époque, les Madrilènes pesaient déjà 6 buts en C1 et 24 en championnat, dont une jolie manita infligée à Gijón et un violent 7-1 contre Granada. Deux scores qui paraissent inaccessibles cette saison.

Une frilosité qui ne paye plus


Alors oui, l’Atlético de Madrid est toujours invaincu en Liga et compte trois points de plus que la saison dernière après douze journées (24 contre 21). Mais combien de points ont déjà été perdus à cause du retour de la frilosité de Diego Simeone ? Il y a d’abord eu ce match contre le Barça du 14 octobre dernier. Parfaitement en place, les Colchoneros dominent les Blaugrana en nombre d'occasions et ouvrent logiquement le score en première période. Avant de reculer durant le second acte au moment où Diego Simeone sort un joueur offensif (Yannick Ferreira Carrasco) pour blinder son milieu avec Thomas Partey. Résultat, le Barça parvient à accrocher le nul en fin de match. Alors oui, ils ne sont pas les premiers à faire cela devant la bande à Messi, mais le problème est la reproduction de ce même scénario deux semaines plus tard face à Villarreal (1-1).


En réalité, Diego Simeone a souvent fonctionné ainsi lorsque son équipe mène au score. Sauf que la baraka semble avoir changé de camp, et ses Colchoneros ne sont plus aussi intraitables sur le plan défensif, alors que personne ne réussissait à tenir un score aussi bien que l’Atlético du Cholo. Et cette manie d'encaisser un but en fin de rencontre se retrouve aussi en C1. Face à Chelsea, lors de la deuxième journée de ce groupe C, Diego Simeone décide que ce 1-1 lui va parfaitement et fait alors entrer José María Giménez afin de passer à une défense à cinq et garder ainsi ce point du match nul. Mais ça, c’était avant. En face, Chelsea continue de pousser et va logiquement l’emporter en fin de match sur un but salvateur de Michy Batshuayi. Alors, pour faire face à ce manque de rigueur défensive, Diego Simeone a décidé de rendre son milieu de terrain plus compact. Et tant pis pour le spectacle.

Griezmann dans le remake de Seul au monde


En début de saison dernière, Diego Simeone avait surpris tout le monde en profitant des rencontres « faciles » pour aligner tous ses atouts offensifs sur la pelouse. Et c’est ainsi que les spectateurs du Vicente-Calderón ont pu vibrer devant un duo de récupérateurs composé de Saúl Ñíguez et de Koke, chargé d’alimenter les ailiers Ferreira Carrasco et Gaitán, ainsi que les attaquants Gameiro et Griezmann. Une tactique ultra-offensive que le Wanda Metropolitano n’a pas encore eu la chance d’admirer. Non, eux ont le droit à la doublette défensive Gabi-Partey, et ce, même face au modeste club de Qarabağ, alors que la victoire était impérative (1-1). Certes, les deux hommes sont parfaits dans leurs rôles de récupérateurs et de tamponneurs, mais en matière de spectacle offensif et de combinaison avec les attaquants, c’est bien plus compliqué.


Et c’est ainsi que face au Real Madrid, Antoine Griezmann a passé 75 minutes seul devant à attendre un ballon. En vain. L’international français a été obligé de décrocher bas, très très bas, pour tâter le cuir, laissant alors la surface de réparation entièrement vide, avant d'être remplacé par Fernando Torres sous les huées du Wanda Metropolitano. Des sifflets en réponse aux envies d’ailleurs exprimées par Grizou cet été, mais aussi, et surtout, à son manque d’efficacité devant le but alors qu’il n’a plus marqué avec les Colchoneros depuis le 27 septembre 2017. Un long passage à vide dû en grande partie à la nouvelle compo plus défensive de Diego Simeone qui devrait toutefois changer légèrement ses plans après janvier et les arrivées de Diego Costa et de Vitolo. Malheureusement, cela risque d'être déjà trop tard pour la Ligue des champions et la Liga, où les Madrilènes sont déjà en mauvaise posture.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4 Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 29

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 30 Hier à 11:20 Christian Vieri derrière les platines 24