Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 20 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Disparition de Diego Maradona

Diego Armando Maradona... pour les jeunes

Ce mercredi soir, c’est LA légende du football mondial qui nous quitte à l’âge de 60 ans. Mais le souvenir de Diego Maradona appartient à toutes les générations et pas seulement à celles qui l’ont vu jouer.

Modififié
Emmanuel Macron avait annoncé la couleur il y a quelques semaines. « Qu’il est dur d’avoir 20 ans en 2020 » , avait concédé le président de la République en parlant d’une année minée notamment par les confinements et les restrictions. Aujourd’hui, on peut le répéter : qu’il est dur d’avoir 20 ans en 2020, quand on apprend la disparition du plus grand joueur de football que cette planète ait portée sans que l’on ne l’ait jamais vu réellement jouer de nos yeux. Du haut de ses 21 ans, Kylian Mbappé n’a pas manqué de rendre hommage à Diego Armando Maradona. « Tu resteras dans l’histoire du football pour toujours. Merci pour tout le plaisir que tu as donné au monde entier » , écrit-il sur Twitter, avant de maudire cette foutue année 2020. Mais alors que le Parisien rêve comme n’importe quel sportif ambitieux d’arriver ne serait-ce qu’à sa cheville, il faut rappeler que le « crackito » absolu avait raccroché les crampons un an avant la naissance de Mbappé. Et cela n’enlève en rien son droit de pleurer aujourd’hui l’idole des vieux.


Pour la majorité des vingtenaires et autres millennials, Maradona tel qu’il leur a été présenté, c’était cet oncle un peu gênant, bedonnant, qu’on voyait envoyer des doigts dans les tribunes de Russie. C’était un personnage exubérant, un héros sorti tout droit d'un film, dont l’aura laissait supposer un passé bien rock’n’roll. C’était le prédécesseur de Lionel Messi, et pas l'inverse. C’était un type avec un gros nœud papillon pas très à l’aise pour faire des tirages au sort. C'était un nom qu'on voyait collectionner les échecs sur les bancs de touche de sa sélection ou de clubs plus anecdotiques. Et puisqu'on a toujours besoin d'antagonisme pour situer les choses, c’était aussi le gars qu’on opposait à Pelé, comme on comparait Louis XIV à Napoléon dans les livres d’histoire au rayon « quel était le souverain le plus puissant ? » , sans que l’on sache exactement ce qu’ils avaient fait de leur règne. Mais heureusement, tout ce que Maradona représente ne peut se résumer à une page Wikipedia.

Le monothéisme du football


Pourtant, c'est une tout autre image qui restera dans les mémoires. Ce sera celle d'un homme qui s'est extirpé de la misère dans laquelle vivaient ses parents, qui s'est forgé une légende à Boca Juniors avec ses bouclettes et son pied gauche, qui s'est cramé sous les feux médiatiques de Barcelone, qui a ressuscité de plus belle à Naples pour y être érigé en icône, qui a incarné à lui seul l'Argentine, et qui a payé cher l'ensemble de ses excès dès les années 1990. Pourtant, il restera immortel. Parler de religion quand on parle de Maradona n'est en rien exagéré. Parce qu'il représente tout le paradoxe du football : être porté aux nues par les foules, faire croire en l'intervention divine pour marquer un but de la main avant de prouver l'existence d'une puissance supérieure au bout d'un slalom mythique face à l'Angleterre. Le football ne connaîtra jamais plus d'autres joueurs comme El Pibe de Oro. Et si tout le monde, quelle que soit la génération, quel que soit l'âge, peut aujourd'hui se reconnaître en lui, c'est parce que n'importe qui peut se retrouver en un homme qui est mort d'avoir eu trop de vies. Et c'est en ça qu'il est diablement inspirant.
Diego passe l’arme à gauche du foot


Par Mathieu Rollinger, 30 ans et 160 jours
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 13:54 J’irai supporter l’ACA chez vous (S2 EP3) 1
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
Hier à 10:45 Pour Gianni Infantino, la VAR « ajoute une couche d'adrénaline » 67
Hier à 09:29 La collection de tirages photo So Foot de mars est dispo !