Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 83 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // PSG-Bruges 1-0

Didier Domi : « Paris n’a pas joué ensemble »

Latéral gauche formé au PSG, ayant évolué à Paris de 1994 à 1998, puis de 2001 à 2003, Didier Domi décrypte PSG-Bruges (1-0). Notre consultant a vu une équipe parisienne inconsistante, qui a laissé trop d'espaces entre les lignes.

Modififié
À l'aller, tu estimais que Philippe Clement avait gagné la bataille tactique face à Thomas Tuchel pendant la première heure de jeu. C’est encore ton sentiment après le match retour, où Bruges a raté la balle d’égalisation sur penalty à la 76e ?
Cette équipe de Bruges - qui jouait cette fois en 4-2-3-1 - n’a pas peur de jouer quel que soit l’adversaire en face. Les Belges ont fait un vrai match de Ligue des champions à la récupération du ballon. En seconde période, c’était une récupération médiane, puis, dans les 40 derniers mètres, puis les 30 derniers mètres, puis Diatta vient la prendre de la tête à Marquinhos à l’origine du penalty... Voilà pourquoi Bruges méritait le match nul.

Comment expliquer que Bruges ait réussi à trouver autant de décalages sur son côté droit face à Bernat ?
Dans le premier quart d’heure, tu as énormément d’espaces. Des fois, c’étaient les attaquants parisiens qui étaient en retard, des fois les milieux, des fois, il y avait au moins quinze mètres entre les attaquants et les milieux. Quand Verratti sortait, il était souvent en retard. Comme il était en retard, il resserrait vers le milieu et on se retrouvait sur le côté avec des deux-contre-un ou des un-contre-un. Il y a même une action où le défenseur central envoie une transversale vers Dennis qui montre que Paris n’y était pas au pressing.


Dans quels secteurs Bruges a dominé Paris ?
« Avec un attaquant un peu meilleur dans l’exécution contrôle/frappe, Bruges pouvait même gagner ce match. »
Dans tout ce qui est la couverture d’espace, l'agressivité, être proches les uns des autres... les Belges étaient meilleurs que le PSG. Le latéral gauche (Ricca), même si Di María décrochait au milieu de terrain, il le suivait sans problème. Dans ce cas, un espace se crée dans le dos du latéral, et c’est là où Diatta et Dennis ont fait énormément d’efforts pour revenir boucher l’espace en défense. Par rapport au match aller, il y avait la bonne décision dans la dernière passe, mais tu sens que c’est une équipe qui souffre en matière d’efficacité. Et ça leur a encore fait défaut : regarde le penalty mal tiré... Avec un attaquant un peu meilleur dans l’exécution contrôle/frappe, Bruges pouvait même gagner ce match.

Contrairement au match aller, Idrissa Gueye était là. Comment juges-tu sa prestation ?
Il ne peut pas tout faire tout seul. Je juge le milieu de terrain à trois. En première période, ils étaient sur la même ligne, et ça, ce n’est pas bon du tout pour jouer au football. Je ne les ai pas vus faire des courses dans le dos des milieux adverses. Paris n’a pas joué ensemble, tout simplement.


Un mot sur Icardi, encore buteur...

« Icardi est capable de la mettre en une touche dans l’espace, ce n’est pas donné à tous les attaquants. Donc, j’aimerais bien qu’il participe un peu plus souvent au jeu. »
Notre ami Icardi... J’ai vu la stat : il était à quatre touches de balle à la 19e - huit de moins que Navas à ce moment-là. Et à la 22e, cinquième touche, but. Certaines fois, je l’ai vu décrocher, il faisait des super mouvements. Icardi est capable de la mettre en une touche dans l’espace, ce n’est pas donné à tous les attaquants. Donc, j’aimerais bien qu’il participe un peu plus souvent au jeu pour créer des espaces pour Mbappé, Bernat, Dagba... L’association Cavani/Icardi ? En championnat, ça marcherait très bien, mais pas en Ligue des champions.

Le PSG n’est pas convaincant, mais il est qualifié avec 12 points sur 12, 0 but encaissé. C’est paradoxal ?
Quand tu abordes ce match avec neuf points et des adversaires loin derrière, tous ces espaces laissés entre les lignes, c’est juste une question d’approche. Tu as une équipe de Bruges tactiquement très bien rodée et une équipe du PSG à 70 voire 80% dans tous les domaines : la concentration, les déplacements...


Quels enseignements faut-il en tirer ?
« Le PSG doit beaucoup progresser en consistance. »
Ce genre d’équipe qui te maintient sous pression, c’est une très bonne répétition avant les huitièmes de finale. Le PSG doit beaucoup progresser en consistance. C’est dans la tête que ça se passe. Et c’est des expériences de ce type qui doivent faire passer un palier. Comment on aborde ce match ? « On est presque qualifié ? Et alors, on doit marcher sur Bruges ! » Mais tu sens que le PSG n’a pas encore cette mentalité. L’influx nerveux, la concentration, l’énergie ne tournent pas de la même manière contre le Real Madrid et contre Bruges, c'est sûr, mais comme il y a une évolution tactique tout au long de la saison, il doit y avoir une évolution dans comment on aborde les matchs.

Propos recueillis par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible

Hier à 14:01 EuroMillions : 114 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi 2
Hier à 18:19 La World Leagues Forum crée un comité pour lutter contre le racisme 3
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE