Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2018
  2. //

Deschamps : « On fait mal à chaque fois »

Modififié
Fier d'hier.

Après avoir accordé un entretien au journal Le Parisien, Didier Deschamps s'est confié ce samedi dans les colonnes du quotidien sportif L'Équipe. Interrogé sur les systèmes choisis, le sélectionneur des Bleus a parlé tactique. « Ce n'est pas un losange, ce n'est pas un 4-3-3, ce n'est pas un 4-2-3-1. C'est un équilibre à avoir entre les moments où on a le ballon et ceux où on ne l'a pas  » , a-t-il affirmé avant de saluer le sang-froid de son équipe.


« On fait mal à chaque fois. Le haut niveau, c’est de l’efficacité. Et on a été très efficaces, a aussi expliqué Dédé. Il y a plus de probabilités de gagner un match avec la manière, ça c’est sûr. Après, c’est un rapport de force. Moi, je prépare mon équipe pour mettre l’adversaire le plus en difficulté. Mais si tu n’as pas le ballon, il faut aussi être en mesure de s’adapter à cette situation. On ne décide pas de défendre pour défendre. C’est l’adversaire qui nous y oblige. » Et de poursuivre : « On parle de nous comme d’une équipe défensive ? Eh ! L’équipe de France a marqué quatorze buts dont quatre en finale et onze dans la phase à élimination directe. En 2010, l’Espagne en a mis huit. La vérité, c’est que la France a été meilleure que les autres.  »



Juste un rappel des faits. MA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article