Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Clermont (3-3)

« Je coache en U12 et comme Peter Bosz l’a dit, en U12, on ne voit pas ça ! »

« J’ai vu des choses que l’on ne voit pas chez les U12 » , s’est énervé Peter Bosz ce dimanche après le match nul concédé par l’OL face à Clermont (3-3). Mais alors, comment apprend-on aux footballeurs de demain à gérer les fins de match ? Les coachs des U12 de Paris 13 Atletico et de l’AC Boulogne-Billancourt répondent.

Modififié
Colorer ses sous-vêtements en fin de match est presque devenu tradition à l’Olympique lyonnais. Les Gones, en se faisant rejoindre au score dans les dernières minutes par Clermont, ont encore montré qu’ils maîtrisaient à merveille l’art de gâcher 75 bonnes minutes. De quoi faire exploser Peter Bosz, le coach débarqué entre Rhône et Saône cet été, qui n'avait visiblement pas été introduit à cette spécialité lyonnaise au même titre que la rosette. Selon le Néerlandais, les footballeurs en herbe seraient plus sereins que les coéquipiers d’Houssem Aouar lorsqu'ils rentrent dans le money time. Que Sinaly Diomandé et consorts prennent cinq minutes pour découvrir les secrets des coachs U12 que nous avons contactés.

  • Abderamane Diakhité, coach U12 de Paris 13 Atletico

    « Ce qui s’est passé à Lyon-Clermont, c’est une image que je ne veux jamais voir avec mes enfants, les joueurs que j’entraîne. Je leur dis tout le temps : "Peu importe celui qui marque, la manière de marquer, je ne veux pas qu’on se chamaille pour tirer." C’est ce qui s’est passé sur deux-trois actions lyonnaises. Pour apprendre à mes enfants, je leur dis d’abord qu’on est une équipe, c’est une équipe qui gagne. On perd en équipe, on gagne en équipe. Je pars de ce principe-là.

    Si je suis Peter Bosz, les cinq minutes après la fin du match, je leur dis que c’est inadmissible. Mes petits, je ne leur parlerais pas comme ça, comme si c’était des adultes, mais je vais leur faire comprendre que c’est inadmissible ce qu’ils ont fait. Comme Peter Bosz l’a dit, en U12, on ne voit pas ça. Je coache en U12, et c’est vrai ! Des petits qui se battent pour marquer, je vous jure que je n'ai jamais vu ça. Pourtant, ça fait cinq ans que j’entraîne en école de foot, et je n’ai jamais vu des actions comme ça. Tu dois apprendre aux enfants le côté tactique. Par exemple, quand ils sont K.O, je leur demande de plus conserver la balle, le temps qu’ils récupèrent. Dès qu’on trouve la phase de jeu, on y va. »



  • Willy Elo, coach U12 de l’AC Boulogne-Billancourt


    « Sur nos séances, à cet âge-là, on fait beaucoup de jeu. On finit par du jeu, des matchs, deux séances sur trois. Pour gérer la pression, je mets des contextes de match. Par exemple, on a deux équipes, et je donne un handicap à une des deux formations et elle a un temps donné pour essayer de rattraper son retard. Du style, "écoutez les bleus, vous menez 2-0, les jaunes vont devoir remonter le score et gagner dans un temps imparti."

    Pour les occasions, je les fais beaucoup travailler devant le but. Que ce soit des situations, des exercices ou des matchs réduits, on essaye de solliciter au maximum nos gardiens. Sur tout ce que je crée, y a de la finition. Les joueurs travaillent beaucoup sur ça. En fin de semaine par exemple, on a un exercice basé sur le dédoublement et la frappe. Les joueurs sont donc en situation de frappe. Moi, je les oblige à tirer du droit et du gauche, c’est primordial à cet âge. Pour l’OL, je pense que c’est surtout la confiance qui a besoin d’être retrouvée. Mais pour ça, ça passera forcément par des victoires. Ils ont besoin de gagner. »


    Par Léo Tourbe
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi
    Hier à 16:47 Pour Wenger, le projet d’un mondial tous les deux ans « est tout sauf une motivation financière » 46