Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Coupe des confédérations
  2. // Groupe B
  3. // Espagne-Uruguay (2-1)

Del Bosque passe « pour un autiste »

Modififié
Hier soir, l'Espagne a battu l'Uruguay (2-1) en Coupe des confédérations. L'occasion de revoir Iker Casillas titulaire dans des buts de football, après une frustrante fin de saison au Real Madrid où José Mourinho l'avait écarté. Mais quand Vicente del Bosque a été questionné sur son choix de portier, le sélectionneur de la Roja n'a pas été capable de se justifier.

« J'aimerais pouvoir donner des explications et ne pas passer pour un autiste, mais ce serait injuste de dire pourquoi j'ai mis Iker au détriment des deux autres gardiens, qui sont aussi excellents, a-t-il déclaré. J'ai pris cette décision parce que j'ai pensé que ce serait le mieux pour l'équipe. Avec n'importe lequel des autres, ça aurait été la même chose. »

Finalement, la performance de San Iker lui a donné raison, tout comme celle de la Roja, qui a largement maîtrisé les débats. « On a dominé presque tout la partie, a poursuivi Del Bosque. On a remporté le match sur la marge la plus courte, mais on aurait dû gagner plus largement. Il y a eu un peu de fatigue et quand on gagne 2-0, il y a aussi un certain relâchement, on croit que la rencontre est déjà terminée, ce qui explique la baisse physique de fin de match. »


Perfectionniste. CC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié