Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Lokomotiv Moscou
  3. // Décès d'Innokenti Samokhvalov

Peut-on vraiment anticiper un problème cardiaque ?

Après le décès à l'entraînement d'Innokenti Samokhvalov, défenseur du Lokomotiv Moscou de 22 ans, des questions se posent. D'autant que le Russe, mort en raison d'un problème au cœur, est loin d'être la première victime de ce genre. Dès lors, comment prévient-on ces soucis de santé potentiellement graves dans le monde du football en France ? Et le certificat médical constitue-t-il une garantie, que ce soit pour les joueurs amateurs ou professionnels ?

Modififié
Patrick Ekeng, Cheik Tioté, Ben Idrissa Derme, Joël Lobanzo, Bruno Boban, Brandon Kenemo... Et maintenant Innokenti Samokhvalov. Il avait 22 ans, était défenseur du Lokomotiv Moscou et a rejoint la longue liste non exhaustive des hommes décédés en pleine activité footballistique depuis 2016 en raison d'un problème cardiaque. Ce 20 avril 2020, durant l'entraînement, le Russe s'est écroulé à un âge où la vie n'en est qu'au début de sa folie et ne s'est pas relevé. Un de plus, malheureusement.


Avant lui, d'autres s'en sont mieux sortis. Abdelhak Nouri n'est pas encore remis sur pied, mais son sang circule toujours. Nelson Maxwell, Daley Blind, Lilian Thuram, Steve Savidan, Loïc Rémy, Charles N'Zogbia, Pascal Feindouno, Darko Kovačević ou encore Miguel Almunia, pour ne citer qu'eux, ont d'une certaine manière tous échappé au pire, alors que leur cœur a montré des signes de faiblesse à un moment ou un autre. D'où la question : peut-on vraiment anticiper les problèmes cardiaques des footballeurs, que ce soit dans le monde professionnel ou amateur français ?

Des accidents aussi rares que les ECG ?


Entre 1000 et 1500. Telle était la variation du nombre annuel de sportifs (dont des footballeurs) victimes d'une mort subite en 2016, en France. « Ces accidents restent très, très rares » , rappelle François Carré, cardiologue et médecin du sport. Les chiffres indiquent en effet deux décès pour 100 000 joueurs, même si une étude américaine parue dans le New England Journal of Medicine gonfle ce bilan à sept décès pour 100 000. Selon les estimations, la préexistence d'une pathologie cardiovasculaire passée inaperçue est à l'origine de 90% de ces cas. Dès lors, le souci pourrait-il être réglé par un meilleur dépistage ? Chez les amateurs, le certificat médical obligatoire - exigé lors de la demande d’une licence, mais seulement tous les trois ans en cas de renouvellement depuis septembre 2016 - sert normalement à ça.


Sauf que si frauder est passible de trois ans de prison et de 45 000 euros d’amende, beaucoup ne pensent pas aux Baumettes lorsqu'ils obtiennent un sésame photoshopé par leur propres soins ou littéralement donné par certains médecins sans avoir fait cinquante flexions. Et que si les sociétés européenne et française de cardiologie préconisent la réalisation d’un électrocardiogramme (test mettant en évidence diverses anomalies cardiaques) durant la visite (en plus d’un examen physique et d’un interrogatoire, portant notamment sur les antécédents personnels ou familiaux), ce test n'est finalement pas systématique. « Beaucoup de médecins, pas forcément suffisamment formés sur l'appareil, ne se sentent pas à l’aise avec la lecture de l’ECG et ont peur de passer à côté de quelque chose. 85% des pathologies cardiaques sont pourtant détectées avec un ECG, contre 15% avec l’examen physique, dévoile l’ancien président du club des cardiologues du sport. Et nous, les cardiologues, sommes trop peu pour faire passer les visites. » 7175 spécialistes pour plus de deux millions de licenciés, cela ne pèse effectivement pas beaucoup.

Des examens qui ne passent pas forcément


L'ECG devrait donc représenter le capitaine indispensable de l'équipe VMPC (Visite médicale pour certificat), mais est quelques fois laissé sur la touche. « La société française de cardiologie préconise un ECG tous les trois ans entre 12 et 35 ans, parce qu'il est facile de détecter des maladies qui peuvent provoquer des morts subites chez les jeunes » , renchérit le professeur en physiologie cardiovasculaire. À noter aussi qu'à partir de la rentrée 2020, l'inscription des mineurs au sport ne sera plus conditionnée à un certificat afin notamment de « soulager les comptes de l’assurance maladie » d'après le ministère.


Mais même si les ECG se multipliaient au rythme des reins brisés par Kylian Mbappé, cela ne serait certainement pas suffisant pour prévenir la majorité des cas. Hormis une étude de Domenico Corrado portant sur les morts subites qui touchent les jeunes sportifs de moins de 35 ans dans la région de Venise, aucune publication parmi la riche littérature scientifique sur le sujet n'indique clairement que la réalisation d’un ECG diminue le nombre des décès cardiaques liés au sport. Raison pour laquelle dans l'univers du foot pro, où le suivi strict amène à des bilans cardiaques réguliers avec notamment une échographie du cœur annuelle dans les centres de formation, les morts subites restent malgré tout présentes.

En connaissance de cause... et de conséquences



« Ça choque quand on dit qu'on ne peut toujours pas tout prévoir en médecine en 2020, mais c'est la vérité, on se heurte aux limites de nos examens, atteste François Carré. Je suis incapable de prévoir que ce footballeur quotidien meure un jour sur un terrain, on ne peut pas prédire l'avenir de quelqu'un. Il y a des cas où l'on peut donner un pourcentage de risque au vu des pathologies trouvées, mais qu'est-ce qui me permet de dire qu'il va mourir le lendemain alors que ça fait vingt ans qu'il tape le ballon non-stop ? Rien, souvent. » Surtout, la position et les conseils de l'expert face à un joueur qui n'a jamais vécu de traumatisme cardiaque particulier sont difficilement tenables : « Vous imaginez si c'est moi qui devait interdire à un pro l'exercice de son métier ?! On ne peut pas outre-passer nos fonctions, comme l'examen ne peut pas prendre la place d'une boule de cristal. »



Résultat : en France, la décision partagée est de mise, et le dernier mot sort de la bouche du « malade » . « On informe sur le risque plus important d'avoir un problème sur une pelouse du fait de l'anomalie, puis à chacun de prendre ses responsabilités : "Votre risque de malaise, on l'estime à 5% si vous continuez à faire du foot dans les cinq ans. Qu'en pensez-vous, vous prenez ou vous prenez pas ?" On peut leur dire que c'est un risque important, que ce n'est pas raisonnable... Mais on ne peut pas imposer son avis » , note le cardiologue. Qui ajoute que « 40% des sportifs qui font des morts subites cardiaques lors de l'effort ont présenté des symptômes évidents dans les trois semaines précédentes » , histoire de démontrer que chacun doit répondre de ses actes et de ses choix.

L'après Marc-Vivien Foé


Résumé de François Carré : « Aujourd'hui, il est difficile de faire mieux pour prévenir les problèmes cardiaques chez un footballeur pro. On peut en revanche essayer d’"éduquer" un footeux, c'est-à-dire de faire en sorte qu'il ne cache pas un symptôme. Il faut aussi former aux gestes de base, c'est pourquoi les joueurs/entraîneurs/arbitres sont souvent formés aux premiers secours. À une époque, juste avant la mort de Marc-Vivien Foé, les kinés voire les médecins du sport ne l'étaient pas toujours. »


Et de conclure : « Depuis qu'il y a eu cette évolution, on a réussi à réanimer beaucoup de joueurs. Plutôt que prévenir le problème par des examens dont on connaît les limites, il faut rendre le rare accident moins dramatique que ce qu'il aurait pu être. » Marco Randriana, réanimé en 2008 par le médecin de Sedan grâce à un défibrillateur, ne pourra être que d'accord. Comme tant d'autres.

Par Florian Cadu Propos de FC recueillis par FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

il y a 1 heure EuroMillions : 143 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi
il y a 2 heures Mbappé dans la course au titre de joueur du siècle 54
il y a 5 heures Le président de la CAF suspendu 5 ans par la FIFA 19 il y a 5 heures Quiz tous les jeudis à 20h en direct sur le Youtube de So Foot il y a 5 heures Moukoko, The Undertaker et du yo-yo dans Time To So Foot
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 5 heures Jean-Michel Blanquer dénonce « la cupidité dans le football professionnel » 55
il y a 5 heures Gignac signe un doublé et bat un record vieux de 74 ans au Mexique 21 il y a 6 heures Un club présente ses excuses à l’adversaire après une victoire 30-0 13 il y a 6 heures Le joueur français, une denrée très prisée dans les quatre grands championnats 38 Hier à 18:30 François Ciccolini viré de l'USM Alger 1128
À lire ensuite
Les notes de Top Chef