Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Saint-Étienne (1-1)

Debuchy braque le Parc OL

Les Stéphanois n'ont cadré aucun tir jusqu'à la toute dernière minute. Moment choisi par Mathieu Debuchy pour surgir. Résultat des courses : 1-1, alors que l'OL dominait et pensait avoir gagné.

Modififié

Olympique lyonnais 1-1 AS Saint-Étienne

Buts : Mariano (19e) pour Lyon // Debuchy (90e) pour Saint-Étienne

Un Lyon sans crinière

Les signes ne trompaient pas : un Parc OL plein à craquer et débarrassé des supporters stéphanois interdits de stade, un grand ciel dégagé, et en bonus, Memphis Depay impliqué dès le coup d'envoi. Bref, pour qui sait lire les présages, Lyon avait toutes les raisons d'entrer dans son derby avec confiance. La première mi-temps a montré qu'il ne s'agissait pas du genre de match où les occasions pleuvent, mais Mariano n'est pas le genre de joueur qui a besoin de cinquante tentatives pour la mettre au fond. Après avoir donné l'avantage à l'OL, le Dominicain pouvait retourner ronronner dans son camp avec ses coéquipiers et calmer le jeu. En effet, à part quelques offensives intéressantes dans le dernier quart d'heure, le match est resté bloqué sur un faux rythme peu agréable pour le spectateur. Peu de relief donc, jusqu'à cette dernière minute folle et ce coup de patte de Mathieu Debuchy qui a réduit à néant les espoirs de victoire des Lyonnais.

Mariano comme Michael


Fini le temps où l'OL gagnait 2-0 dès la 25e minute contre Saint-Étienne en guise de préambule au carton qui allait suivre. Ça, c'était avant. Ça, c'était le 5 novembre dernier. Depuis, les Verts ont dégoté quelques solides joueurs de ballon et ne se laissent plus faire de la sorte. Sainté se fait secouer en début de match après une sortie aérienne toute nulle de Ruffier qui crée un gros carambolage dans sa surface, mais se remet vite d'aplomb. Robert Berić pense même avoir ouvert le score au quart d'heure. Pas de bol, il est hors jeu. Une occasion que les Verts ont eu tort de laisser passer, puisque Lyon impose vite une domination robuste qui finit par faire craquer la défense stéphanoise. Mis sur orbite par une transversale de Marcelo, Mariano se retrouve dos au but dans la surface et fait exploser Perrin d'un spin move façon Michael Jackson époque Motown avant d'aligner Ruffier. Un but aussi beau qu'important pour des Lyonnais qui ne gagnent plus depuis quatre matchs. Depay est à deux doigts d'enfoncer le clou avant la mi-temps, mais ces deux doigts sont ceux de Ruffier qui se paye une superbe envolée pour empêcher la balle de terminer dans sa lucarne. De l'autre côté du terrain, Gorgelin voit la mi-temps arriver sans avoir été sollicité.

Sainté au buzzer


Tombé malade avant le match, Tousart reste sur le banc au retour des vestiaires et Aouar le remplace. Mine de rien, c'est déjà le deuxième changement subi pour Génésio après la sortie sur blessure de Rafael en première mi-temps. Frustrés d'être menés au score, les Verts verrouillent tout et ne prennent plus aucun risque. Ni en défense ni en attaque. Une version footballistique du dicton « Chat échaudé craint l'eau froide. » Jusqu'à l'heure de jeu, le derby se joue sans l'intensité espérée, et les gardiens ne sont convoqués que pour balancer des grandes chiches devant. Pas rassasié, Mariano profite du premier ballon intéressant qu'il reçoit depuis son but pour cadrer une frappe, mais Ruffier se couche parfaitement. Gasset n'a plus le choix, il faut injecter du sang neuf en attaque s'il veut égaliser. Hamouma et Ntep font leur entrée en jeu, quand, dans le même temps, Lyon peut se permettre le luxe de la prudence en remplaçant Fekir par Diakhaby. Berić aurait pu rendre hommage aux ajustements de son coach, mais il rate la balle d'égalisation seul devant le but à cause d'un tacle incroyable de Marcelo sur sa ligne. Une erreur que ne commet pas Debuchy à la toute dernière minute en égalisant à bout portant après un centre malin de Cabella. Lyon peut s'en mordre les doigts, et ça commence à devenir une habitude.


Olympique lyonnais (4-2-3-1) : Gorgelin - Rafael (Tete, 35e), Marcelo, Morel, Mendy - Tousart (Aouar, 45e), Ndombele - Traoré, Fekir (Diakhaby, 70e), Depay - Mariano. Entraîneur : Bruno Génésio.

AS Saint-Étienne (4-2-3-1) : Ruffier - Debuchy, Subotić, Perrin, Gabriel Silva (Diousse, 88e) - M'Vila, Selnæs (Ntep, 67e) - Bamba, Cabella, Monnet-Paquet (Hamouma, 62e) - Berić. Entraîneur : Jean-Louis Gasset.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici<



    Par Alexandre Doskov
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 72 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5
    À lire ensuite
    Un Lyon sans crinière