Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Juventus

De Ligt, Turin pour rien

Acheté 75 millions d’euros par la Juventus en 2019, Matthijs de Ligt quitte le Piémont pour le Bayern pour une somme à peu près identique. Il laisse derrière lui trois années italiennes tristement neutres, que le joueur comme la Vieille Dame n’auront probablement pas grand mal à oublier.

Modififié
Étrange paradoxe. Ce mardi 19 juillet, la Juventus a perdu celui qui était son meilleur défenseur depuis trois bonnes saisons, mais ses tifosi ont semblé encaisser sans broncher la nouvelle. Refourgué pour environ 70 millions d’euros au Bayern Munich, Matthijs de Ligt n’est plus bianconero. Gleison Bremer - recruté par les Juventini ce mercredi - aura pour tâche de combler le vide laissé par le Néerlandais. Fin de l’histoire. Pas d’effusion lacrymale. Juste une transaction. Celui qu’on annonçait comme l’un des défenseurs les plus talentueux de la décennie quitte la Botte sans demander son reste. L’Italie ne se souviendra probablement pas de lui. Et inversement.

Bon soldat, mauvais génie


Il serait pourtant sévère de qualifier les années piémontaises du grand blond d’échec complet. Lorsqu’il signe à la Juve à l’été 2019, le prodige de l’Ajax est le nouvel étage d’un édifice piémontais qui veut s’élever jusqu’à une victoire en Ligue des champions. Une bâtisse qui semble aussi vouloir changer de décorum, en disant ciao à l’austérité du style Allegri pour les flamboyances de Maurizio Sarri, fraîchement installé sur le banc noir et blanc. Habitué à défendre en avançant comme à accompagner les offensives à l’Ajax, De Ligt expliquera notamment avoir choisi la Vieille Dame pour son nouveau Mister : « J’ai parlé avec lui au téléphone pour faire connaissance. Sa présence est aussi l'une des raisons de ma venue, sa vision du football, son style de jeu, j'ai entendu beaucoup de bonnes choses à son sujet. C'est aussi l'une des raisons de mon choix. » Viré un an plus tard, Sarri n’arrivera à rien à Turin, ne parvenant pas à inculquer ses circuits offensifs et sa pensée collective aux Bianconeri. Son successeur, Andrea Pirlo, sera encore plus à la peine, alors que le projet piémontais se délite, saison après saison. Derrière, De Ligt doit boucher les trous d’une défense handicapée par les blessures à répétition de Giorgio Chiellini, et le déclin progressif de Leonardo Bonucci. Souvent aligné avec ce dernier dans l’axe, le Batave fait parler sa science du duel et sa puissance physique, mais n’affiche pas non plus une complémentarité évidente avec son binôme.


Responsabilisé dans la relance à l’Ajax, il doit désormais s’effacer au profit de l’Italien, dont la qualité de passe longue n’est plus à démontrer. Sevré créativement, le Néerlandais aura donc indéniablement tenu la baraque derrière, mais sans jamais oser véritablement prendre le jeu à son compte, s’autoriser les dépassements de fonction qui avaient aussi fait de lui l’un des prospects défensifs les plus excitants du continent. Le retour de Massimiliano Allegri aux affaires ne sera évidemment pas de nature à arranger les choses, alors que la Juventus n’essaie même plus de proposer autre chose qu’un football prudent et calculateur. De quoi définitivement condamner De Ligt à son rôle de taulier de l’ombre, souvent fiable, mais jamais génial. Le Bayern de Julian Nagelsmann pourrait au contraire lui permettre de mordre ses adversaires plus haut, comme de participer beaucoup plus activement à la manœuvre offensive. En somme, d’exprimer la pleine mesure de ses qualités, qu’un club comme la Juventus n’aura tristement pas été capable d’utiliser.

Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE