Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Violences policières

Darmanin : quand le premier flic de France matraque les Bleus

Il fallait s’y attendre, les prises de position de certains footballeurs, et non des moindres (Kylian Mbappé, Antoine Griezmann, etc.) ont fini par provoquer un tir de barrage en retour de la part du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. Ce qui choque pourtant, ce n’est pas tant qu’il les critique, mais qu’il ôte leur droit et leur légitimité à être critiques.

Modififié
Il y a bien sûr une dimension éminemment tactique dans la décision du premier flic de France de venir tacler des Bleus, alors qu’il a été pour le moins sur la sellette ces derniers temps, y compris du côté de l’Élysée. Voilà une belle répartition des rôles. Jamais le président de la République ne s’abaisserait à ce point. Surtout Emmanuel Macron, qui se doute que les tweets des internationaux préférés des Français s’avèrent d’abord le reflet d’un profond malaise au sein de la société. Il ne peut s’en prendre à eux frontalement. Il a une élection en ligne de mire. En revanche, l’ancien maire de Tourcoing, qui a été à bonne école de l’UMP mode Sarkozy, est là pour prendre le couloir sur la droite, voire l’extrême droite. D’une pierre deux coups : rassurer des forces de l’ordre qui se sentent stigmatisées, tout en tapant sur des « footballeurs millionnaires » , une habitude bien ancrée désormais. Ces riches, mais sans pouvoir politique ni économique (ils ne possèdent pas vraiment les principaux leviers du capital en France) sont des cibles idéales pour toutes les démagogies, occasionnelles ou de principe. Le macronisme ne déroge pas à la règle, surtout pas en période de crise ou de tension.

Joue et tais-toi !


Tout cela est bien connu. Ce qui malgré tout change la donne tient cette fois dans le fait que, quelque part, nos stars à crampons ont fait et dit quelque chose, au-delà des béatitudes humanistes pondues par des pros de la com' à la FFF. Et que Darmanin finalement ne se contente pas de les renvoyer à leur obligation de réserve ou le silence que leur imposerait leur « chance » d’être aussi fortunés. Et donc, en cette fin 2020, il vise non seulement leur image, leur statut, leur identité, mais également leur ligne politique. Et bien sûr, tous ceux qui derrière - leur famille, leurs proches, leur fans sur FIFA 21 - seraient tentés d’accorder ou de donner du crédit à leur parole.



Avec comme axe principal - parce qu’on n'arrose pas des champions du monde à la lacrymo - le reproche, celui qu’entonnent tous les syndicats de police, d’oublier que les vraies victimes de violences restent d’abord les hommes et les femmes vraiment en bleu. Bref de choisir un camp. De trahir la « France » . Dans Le Parisien, il leur a renvoyé la balle en expliquant donc « avoir eu mal à (s)a France en n'entendant aucune réaction de footballeurs millionnaires au sujet des 98 policiers blessés samedi » .

Indignation sélective, ministre sélectif ?


Un refrain identique sera entonné sur RTL : « En même temps, je trouve que certains ont la dignité sélective. (...) On peut aussi être particulièrement blessé par ce que représente notre pays, le drapeau français lorsqu'on voit une commissaire de police qui doit désormais porter une attelle en fer à la place de son bras parce qu'elle a pris un pavé alors qu'elle essayait de secourir des personnes, qu'un major de 50 ans a été roué de coups à terre et que, plutôt que de lui porter secours, on prend son téléphone et on filme. » Certes, le message s’adresse à ses troupes. Des cars de CRS et des BAC qui regardent ou suivent plus les attaquants du PSG ou du Barça sur les réseaux sociaux que son compte Twitter officiel, et devaient l’avoir mauvaise bien davantage qu’en lisant tous les tracts gauchistes qui traînent sur le pavé un soir de manif.



L’attitude de Gérald Darmanin - dont on connaît par ailleurs les petits soucis judiciaires qui devraient le pousser à un peu plus de mesure lorsqu'il réclame une « indignation » généralisée – s’avère surtout révélatrice d’un immense malentendu qui éclaire la dérive actuelle du pouvoir dans sa relation à ses citoyens. Les footballeurs se sont exprimés parce que justement, leur expérience, celle de leur entourage et de leurs amis, a dû entrer en résonance avec ce qui s’est passé dans le 17e arrondissement. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, il n’est pas inutile de souligner à notre ministre qu’il n’est pas celui de la Police, mais de l’Intérieur. En charge d’assurer le bon fonctionnement républicain d’un service public garanti à la population et non contre elle. Il est aussi, et d’abord, le ministre des « usagers » , dont les personnes qui ont à s’en plaindre. Mais il doit être difficile pour un ancien sarkozyste de se dire qu’il doit respecter des « millionnaires » qui ne tentent pas de l’acheter.

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 19:40 Revivez le quiz "foot & TV" avec Swann Borsellino 7
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 14:19 En D2 polonaise, le troll des supporters pour le derby de Łódź 14
Hier à 12:35 L'ancien agent de Raheem Sterling objet d'une enquête de la FA 9 Hier à 11:57 Des clubs d'Île-de-France refusent de verser leurs cotisations à la Ligue 14 Hier à 10:36 Il est l'heure de vous (ré)abonner à So Good, notre magazine qui rend le monde meilleur