Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
  1. // Finale Ligue des champions
  2. // Bayern Munich/Borussia Dortmund (2-1)

Dante a vendu sa Playstation pour jouer au foot

Modififié
Si Dante peut aujourd’hui se targuer d’une Ligue des Champions sur son CV, il le doit principalement à sa Playstation. Cette petite anecdote, c’est le défenseur du Bayern Munich en personne qui la révèle dans les colonnes du quotidien britannique Metro.

Plus jeune, le petit Bonfim Costa Santos a éprouvé tout le mal du monde à se faire une place dans un club de foot. Multipliant les essais – payants – infructueux, ses parents ne croient plus vraiment en son potentiel. « Comme chaque garçon brésilien, mon rêve était de devenir footballeur, raconte l’international auriverde. Je jouais dans les rues de mon quartier, mais ma famille ne croyait pas que je réussirais à devenir footballeur professionnel car je n'avais pas réussi les essais dans des clubs locaux. Ils m'ont dit que je devais faire autre chose. »

Las de voir leur mioche patauger, Papa et Maman coupent les subventions. Dante lui y croit pourtant dur comme fer. « Il y avait quelque chose en moi qui me poussait à continuer à croire en ce rêve, confie-t-il.Il décide alors de puiser dans ses prpres ressources pour poursuivre son rêve : « Mes parents m’ont dit qu'ils n'allaient pas me soutenir alors j'ai décidé de vendre ma Playstation pour acheter un ticket de bus afin que je puisse aller faire des essais. »


En 1998, Dante, alors âgé de 15 ans, est enfin retenu à Catuense, puis à Galícia, puis à Capivariano avant de connaître les joies de la professionnalisation à Juventude, son dernier club brésilien avant le grand bain européen à Lille. La suite, on la connaît… JL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Austin nouvelle franchise de MLS 24 Hier à 17:46 La subtile repartie d'un entraîneur à une question aberrante 53
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi