Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Foot & Réveillon

« Dans un verre d’alcool, vous avez déjà l’équivalent de deux à trois pommes »

À la tête de quatre centres de suivi diététique dans le Nord, à Fourmies, Maubeuge, Le Quesnoy et Saint-Amand-les-Eaux, Coralie Maton voit défiler du monde sur sa balance. Y compris des footballeurs amateurs des environs, décidés à éliminer cette vilaine bedaine qui les handicape le dimanche sur les terrains du District Escaut. Mais prompts à ruiner des mois d’efforts et de sacrifices sur l’autel du sacro-saint repas de Noël chez tante Martine. Un peu comme toi ? Alors lis ses conseils attentivement, histoire de ne pas faire palier 12 au prochain test VMA.

Modififié
Vous suivez des joueurs de foot dans vos centres ?
Oui, même si ce n’est pas la majorité des clients. Les footballeurs que nous suivons recherchent surtout un équilibre alimentaire, car à un moment ils se sont sentis en défaut dans leurs performances physiques. C’est lié au surpoids ou à une mauvaise alimentation et à des troubles de la digestion, ce qui peut handicaper au niveau de l’endurance ou de la rapidité.

Quels conseils leur donnez-vous en cette période de coupure sportive ?
D’essayer de maintenir un minimum d’entraînement à la maison, ne serait-ce qu’un peu de vélo, de course à pied ou de marche active. Ensuite, de rester raisonnable concernant l’alimentation. S’ils font trop d’excès, ils risquent d’avoir beaucoup de mal au moment de la reprise.

Le truc, c’est que les footeux, du moins les plus raisonnables, sont régulièrement dans le sacrifice. Ne peuvent-ils pas tomber dans l’excès inverse, en relâchant trop la pression ?
Effectivement, c’est risqué. Quand on est toujours dans la mesure, dans la surveillance, on a aussi beaucoup plus vite tendance à relâcher la pression et à faire beaucoup plus d’excès, d’où cette vigilance à maintenir au maximum. Après, encore une fois, le tout, c’est d’équilibrer l’alimentation, d’essayer de trouver un juste milieu : savoir se faire plaisir, mais en essayant d’avoir d’autres aliments plus légers.

En gros, les écarts sont tolérés, à condition qu’ils soient contrôlés et pas trop répétés.
Tout à fait. C’est surtout la fréquence et le volume qu’il faut surveiller, et ensuite, au moment de la reprise de l’activité physique, bien réadapter l’alimentation pour éviter les crampes musculaires ou les douleurs.

Quel est l’impact d’une mauvaise trêve hivernale, en matière d’hygiène de vie, pour un footballeur amateur ?
On le mesure surtout pour les personnes qui font des sports d’endurance. Un cycliste va faire des temps beaucoup moins bons, un coureur à pied aussi, un joueur de foot aura une moins bonne endurance. C’est sur cet aspect qu’on va se rendre compte que nos performances sont moins bonnes, et qu’il va nous falloir une ou deux semaines pour revenir à la normale.

Comment faire pour limiter au maximum la prise de poids et ne pas se retrouver triquard à la reprise ?
À partir du moment où le menu de fête est bien ciblé et les volumes bien maîtrisés, et où dès le lendemain on reprend ses bonnes habitudes alimentaires, on peut ne pas avoir du tout de prise de poids. L’idéal est de mesurer au plus juste les quantités, de manière à éviter les restes le lendemain et à pouvoir repartir tout de suite sur des aliments beaucoup plus sains et consommer des fruits et des légumes le lendemain des occasions pour réguler au plus vite.

« Prenez les soirées trop arrosées : si on était seul, en général, il n’y aurait aucun souci. C’est vraiment l’effet de groupe qui fait qu’on en profite, qu’on mange ou qu’on boit plus que ce qu’on devrait. »

Qui dit sport collectif dit vestiaire et effet de groupe. N’existe-t-il pas un risque d’escalade, d’engrenage, en cette période où certains clubs organisent repas et arbres de Noël ?
Si, c’est sûr. L’effet de groupe joue toujours énormément dans les excès. Prenez les soirées trop arrosées : si on était seul, en général, il n’y aurait aucun souci. C’est vraiment l’effet de groupe qui fait qu’on en profite, qu’on mange ou qu’on boit plus que ce qu’on devrait. C’est pareil à table : lors d’un repas de famille, on a toujours tendance à plus manger que si on est seul chez soi devant son assiette.

Qu’est-ce qui est le plus nocif pour la ligne pendant les fêtes : la bûche, le foie gras ou l’alcool ?

Dans un gramme de sucre, il y a à peu près 4 calories. Dans un gramme de graisse, il y a environ 9 calories. Et dans un gramme d’alcool, on a déjà 7 calories. Dans chaque verre, il y a au moins 10 grammes d’alcool. Avec le sucre contenu à l’intérieur, ça fait que pour un verre d’alcool vous avez déjà facilement l’équivalent calorique de deux à trois pommes. Donc l’alcool est à consommer avec très grande modération. Les alcools les moins caloriques sont les moins sucrés et les moins alcoolisés. Donc on va privilégier tout ce qui sera le plus naturel possible et le moins transformé : le champagne, brut de préférence, et le vin, le plus sec et le moins sucré possible.

Pour les soiffards qui sévissent sur les terrains de District, y a-t-il des aliments miracles, en lendemain de cuite, qui sont recommandés pour remettre le corps sur les bons rails ?
Déjà, il faut restructurer toute l’alimentation, ne pas chercher à sauter les repas. Plus on va chercher à sauter des repas, plus on va mettre notre organisme en défaut, et plus il va se sentir privé. Donc on reprend tout de suite nos bases avec un petit-déjeuner, des collations dans l’idéal avec des fruits, et une bonne alimentation sur le repas du midi et le repas du soir. Certains fruits ou légumes ont des propriétés un peu plus épuratives que d’autres. Par exemple, consommer de l’artichaut, du radis noir en lendemain de fête, va permettre d’avoir un rôle épuratif au niveau du foie et de nous aider à éliminer plus vite les toxines.

Les artichauts et les radis noirs, on a connu plus fun comme alimentation.
(Rires.) En fait, tout ce qui est fruits et légumes, en général, va permettre d’avoir beaucoup de vitamines et beaucoup de minéraux.
« Le McDo et le coca, je ne suis vraiment pas persuadée que ça aide à remettre d’aplomb. »
Ce qui est important, aussi, c’est l’hydratation. On n’en a pas encore parlé, mais le fait de s’hydrater correctement permet d’éliminer beaucoup plus rapidement ces toxines stockées et mises en réserve pendant les fêtes. Idéalement, il faut boire un litre et demi par jour, et toute l’eau bue pendant l’activité physique ne compte pas. Et en lendemain de soirée, on peut très bien augmenter un peu ! Le McDo et le coca, je ne suis vraiment pas persuadée que ça aide à remettre d’aplomb.

En parlant d’hydratation, la bière après les matchs pour favoriser la récupération : mythe ou vraie bonne idée ?
Ce n’est pas forcément la meilleure idée pour la récupération musculaire. Mieux vaut un yaourt avec une banane. Le laitage va chasser l’acidité produite par l’activité physique, et l’apport en minéraux de la banane est intéressant pour éviter les crampes.

Propos recueillis par Simon Butel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:41 Football Leaks : un « lanceur d’alerte » arrêté 32 Hier à 11:02 Un match de légendes pour encourager la participation aux élections 9
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
À lire ensuite
Inzaghi de Noël