Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Metz-Montpellier

Danijel Miličević, fixation béton

Depuis la mi-janvier, ça va beaucoup mieux du côté de Metz. En grande partie grâce à l'arrivée en prêt de Danijel Miličević. Formé en Suisse, révélé en Belgique, le trentenaire bosnien réussit une adaptation éclair et soigne sa nouvelle équipe. Qui en avait particulièrement besoin.

Modififié

Stade Gaston-Gérard, 13 janvier 2018. Le FC Metz se dirige vers une énième défaite lorsque Frédéric Hantz fait entrer sa nouvelle recrue, le Bosnien Danijel Miličević. Une demi-heure plus tard, le transfuge de La Gantoise arrache le ballon dans les pieds de Florent Balmont, et l'action se termine sur une égalisation de Nolan Roux. Un point loin d'être anodin pour les Lorrains, qui enchaînent sur deux succès contre Saint-Étienne (3-0) et Nice (2-1). À chaque fois, le nouveau numéro 10 a un impact concret, par sa grinta, la justesse de ses choix et la propreté de sa technique avec le ballon. Si les Grenats se sont mis à croire de nouveau au maintien, c'est en grande partie parce qu'ils ont réalisé une bonne pioche au mercato. « Quand il est arrivé, Frédéric Hantz a dit qu'il aimerait avoir un joueur susceptible d'évoluer derrière l'attaquant, entre les lignes » , se souvient Philippe Gaillot, directeur général adjoint du FC Metz. Le responsable du recrutement à Saint-Symphorien se souvient avoir soumis « une liste de trois ou quatre noms, et dedans il y avait Danijel. Après, c'est l'opportunité qui a permis de concrétiser l'affaire. »

Ancien joueur clé à La Gantoise


Taulier depuis plus de trois ans à La Gantoise, avec qui il a gagné la Jupiler League et brillé en Ligue des champions – notamment devant Lyon qui a trinqué sur coup franc –, Miličević a vu son temps de jeu s'amenuiser avec l'arrivée d'Yves Vanderhaeghe sur le banc des Buffalos. « Avant ça, c'était un joueur clé dans le onze de Hein Vanhaezebrouck, désormais à Anderlecht » , assure Christophe Dessy, actuel directeur de la formation de l'En Avant de Guingamp, qui occupait précédemment le poste au Standard Liège. « Miličević en Belgique, c'est un joueur qui est arrivé par la petite porte, anonymement, mais qui a participé à la croissance du Sporting Charleroi, avec des joueurs peu réputés, avant de passer un autre cap avec La Gantoise. En Belgique, il a l'image d'un joueur très fiable. » Avec des classes pas forcément impressionnantes, mais solides selon Gaillot, « notamment sur les passes décisives, mais cela ne suffit pas à souligner son apport. Il crée des situations où il ne sera pas forcément buteur ou passeur, mais cela fait du bien à l'équipe » . En quatre apparitions à Metz, le Bosnien a d'ailleurs permis d'arracher un point à Dijon, de remporter deux matchs à la maison, et aussi d'atténuer la fessée à Marseille (3-6) d'un amour de passe décisive en talonnade pour Florent Mollet. « Depuis son arrivée, il est décisif sur de nombreuses actions, il a vraiment apporté de suite. C'était nécessaire pour nous.  »

Le maintien comme bague de fiançailles ?


Les performances de Miličević ne sont qu'une demi-surprise pour Gaillot, car le numéro 10 n'est pas une recrue venue des Balkans, en dépit de ce que dit son passeport, mais « un joueur formé en Suisse et qui a grandi en Belgique, donc pas forcément trop dépaysé chez nous » . D'autant plus que le bonhomme de 32 ans est reconnu pour son attitude irréprochable selon Dessy. « Il est fiable mentalement, il n'y a jamais eu de problème dans aucun club, et il est connu pour son professionnalisme. C'est évident que Metz a fait un très bon choix, surtout qu'il allie une justesse technique avec de la verticalité, de l'intelligence...  » « Et une grosse facilité sur les coups de pied arrêtés » , ajoute Gaillot, qui voit en Danijel Miličević « un gentleman dont on avait prévu les qualités, mais pas forcément une aussi grande aisance à s'intégrer au vestiaire  » . Avec son international bosnien (3 sélections), « dont le seul défaut est peut-être le petit gabarit » , estime Dessy, le FC Metz se permet à nouveau de croire en son maintien. Et s'imagine déjà un futur avec son meneur de jeu. Philippe Gaillot : « On a une option d'achat à des conditions réalisables pour nous sur le plan financier, le reste dépendra de ce que l'on va vivre sportivement et humainement avec Danijel. S'il y trouve son compte, il pourra rester chez nous.  » En Ligue 1, idéalement.



Par Nicolas Jucha Propos recueillis par NJ.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article