Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. // Polémique
  2. // Daniel Riolo

Daniel Riolo a-t-il un physique de Ligue 2 ?

« Mais la nana... vous avez vu la nana ? Je m’attendais à ce que ce soit un avion de chasse. C’est de la deuxième division. » Les récents propos de Daniel Riolo à l'égard de Najila Trindade Mendes de Souza - qui a déposé plainte pour viol contre Neymar - sur les antennes de RMC ont le mérite de soulever une question : dans quelle division joue l'animateur ?

Modififié
Dans l’affaire Riolo, on ne peut pas s’empêcher de penser à un truc con. Le physique des uns jugé par les autres, voilà un poncif vieux comme le monde, un procédé quasiment inhérent à la nature humaine, et qui s’amuse à l’exercer des plus petites cours d’école aux plus larges bureaux de ressources humaines. Ou, comme jeudi soir dernier, sur les ondes de la radio RMC. L’After Foot présenté par Nicolas Vilas évoquait alors la deuxième affaire Neymar, celle concernant sa blessure subie face au Qatar, avant que Daniel Riolo, puis Jérôme Rothen, par effet d’entraînement, ne dérivent sur l’affaire Neymar I, celle du viol présumé de Najila Trindade Mendes de Souza. Donnant lieu à une séquence tout d’abord passée inaperçue, puis déterrée des tréfonds d’internet par Twitter.


« Mais la nana... vous avez vu la nana ? Je m’attendais à ce que ce soit un avion de chasse. C’est de la deuxième division. » Voilà un débat qui incite à se pencher sur celui qui le pose, et qui fait doucement rire Laurent Dos Santos, latéral de Valenciennes, en Ligue 2. « Franchement quand il dit ça, ça ne me touche pas, glisse-t-il. Je suis très fier d’être en Ligue 2, et plein de joueurs ont commencé par là avant d’aller disputer la Ligue des champions. Mahrez, Imbula, Kanté... Il parle de la Ligue 2 comme si c’était dégradant. » La Ligue 2 serait en effet, selon les mots du chroniqueur, une analogie censée dépeindre un caniveau assez décevant, la moindre des choses étant, lorsque l’on paye un vol à une femme pour la violer, de s’assurer qu’elle soit mignonne. On pourrait aussi, à ce titre, estimer que si Daniel Riolo fait aujourd’hui majoritairement de la radio, ça n’est pas pour rien, et que RMC Sport pourrait, quitte à diffuser la trogne de quelqu’un à la télévision, avoir la délicatesse de d’abord proposer à David Ginola.

Évaluer mon visage 1-100

La problématique amène à se demander quelle est donc la différence entre un physique de Ligue 2 et une plastique de « Ligue des champions » , le défenseur valenciennois estimant que la comparaison est bien plus difficile à dresser qu’il n’y paraît : « Je connais des joueurs plus physiques en Ligue 2 qu’en C1 : Dona Ndoh, par exemple, qui vient de signer à Nancy (et meilleur buteur de l’histoire des Chamois niortais). Il garde super bien les ballons dos au jeu. Je suis sûr qu’il peut rivaliser avec Van Dijk. » Daniel Riolo peut-il rivaliser physiquement avec ses congénères ? Plutôt bien conservé pour ses 49 ans, le plus souvent drapé d’une chemise en jean, en lin ou en coton et d’une veste de costume bleu ou noir, l’homme semble dans son époque. Une relookeuse bordelaise refuse toutefois de s’exprimer sur la question, premièrement parce que la beauté, « c’est assez subjectif » et secondo parce que « je vois sa photo là, il y aurait certainement des choses à améliorer, mais je ne veux pas juger le physique de quelqu’un que je ne connais pas. Ce serait m’abaisser à son niveau. » Pas faux.


Faute de spécialistes, le site internet PrettyScale.com propose lui une solution alternative. « Suis-je jolie ? Suis-je laide ? Pourquoi suis-je laide ? Ou pas assez jolie ? Test en ligne du visage et d'analyse de la beauté. Analyser votre visage en 3 minutes. Évaluer mon visage 1-100. Comment suis-je belle ? Es-tu jolie ? Demandez-nous en toute confidentialité. Ajouter une photo ou utiliser la webcam. » Les consignes sont assez floues, mais la beauté plastique ne dépend après tout que de correspondances mathématiques, de construction faciale et de cases cochables par un robot. Alors après quelques minutes à placer des flèches sur l’extrémité gauche puis droite des yeux, de la bouche et du nez de notre cobaye, le logiciel est formel : Daniel Riolo est beau à 66%.


« Faut pas qu'il aille regarder des matchs de National ! »

Un total somme toute moyen, lesté d’une mauvaise symétrie faciale et d’un « grand menton » , mais heureusement rattrapé par une bonne distance interoculaire. Une note, surtout, qui correspond peu ou prou à la moyenne des joueurs de Ligue 2 sur FIFA. « Il a les qualités physiques qu’il doit avoir pour exercer le métier qui le passionne, mais il ne faut pas qu’il aille dans d’autres domaines, estime Fabrice Fontaine, entraîneur adjoint chargé de la préparation physique à Niort. Les joueurs de Ligue 2, c’est des sportifs. On s’entraîne tous les jours, donc il me fait rire quand il dit ça. Faut pas qu’il aille regarder des matchs de National ! » Et même s’il confirme dans un sourire qu’entre la Ligue 2 et la Ligue des champions, « il y a un fossé » , il explique «  qu’avoir les moyens » ne signifie pas toujours dépenser son argent dans les grandes largeurs, préférant parfois miser sur la formation de jeunes espoirs. « Il aurait quand même pu faire l’analogie avec un autre métier, estime Laurent Dos Santos. Je ne sais pas, le chef de chantier et l’ouvrier, par exemple. »



Il est aussi peut-être temps de se pencher sur ces propos lâchés en juillet dernier au Figaro, en réponse à un journaliste qui lui demandait s’il préférait vaincre en étant moche que perdre en étant beau. « À cette question, je répondrais que je préfère gagner en étant moche. (...) C’est un style assumé : on peut trouver une équipe formidable, et en même temps peu séduisante ; tout comme on peut trouver une femme formidable, et ne pas la trouver séduisante. Ça n'enlèvera pas ses qualités, ce qu'elle est capable de faire, l'émotion qu'elle peut nous procurer. » Et puisqu'il estime avec Jérôme Rothen que la jeune mannequin « joue les barrages, c'est Lorient » , un constat effectué un peu plus haut prend finalement tout son sens : le vrai souci physique de Daniel Riolo, c'est qu'il ouvre trop sa bouche.



Par Théo Denmat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:00 Un coup franc de soixante mètres en Malaisie 7
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi