Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Demies
  3. // Croatie-Angleterre

D'un Z qui veut dire Zlatko

La Croatie dispute mercredi la deuxième demi-finale de Coupe du monde de son histoire, et cette fois encore, Miroslav Blažević n'est pas très loin. Oui, Zlatko Dalić est son ancien élève et un sélectionneur qui a éclaté un sacré nombre de barrières pour ramener le pays à la hauteur des espoirs suscités.

Modififié

La scène s’est jouée il y a une dizaine de jours, tard dans la nuit, au fond d’un vestiaire de Nijni Novgorod. Que représente tout ça ? « Le match le plus important de notre génération » , souffle Luka Modrić, lessivé par près de 140 minutes de combat. Dans le discours du capitaine croate, il y a aussi l’idée d’un devoir taché, mais suffisamment abouti pour passer le cut : un huitième de finale de Mondial. Ému, il débite comme un gosse : « Il faisait très chaud, c’était difficile de courir... mais nous avons survécu. » À une séance de tirs au but incroyable, épreuve qui s’est de nouveau présentée en quarts de finale face à la Russie, Modrić surpassant aussi face aux Danois un penalty raté plus tôt dans la rencontre face à un Kasper Schmeichel qu’il avait « étudié toute la matinée » . Les faits : la Croatie avance, avale les haies et cela méritait bien une arrivée présidentielle. Après la qualification en huitièmes, Kolinda Grabar-Kitarović s’est ainsi pointée au milieu des joueurs, tombant dans les bras d’un Ivan Strinić en slip et offrant un vrai gros câlin à Luka Modrić. Le tableau s’est répété en quarts, la présidente croate venant chanter avec la troupe, maillot sur le dos. Ou comment appuyer sur un interrupteur : en Croatie, tout ça a fabriqué deux camps. Ceux qui voient dans cette réaction un amour sincère, patriotique, terre à terre contre ceux qui y détectent une utilisation politique de la réussite du foot national.

« Nous ne craignons personne »


L’histoire est complexe et dépasse les images : Grabar-Kitarović est une amie intime de Zdravko Mamić, qui a notamment massivement financé sa dernière campagne présidentielle et lui a organisé de nombreux repas. Ce n’est plus que du foot depuis longtemps : c’est politique, social, parfois criminel, tout ça nous ramenant aux propos tenus dans les années 1990 par Franjo Tuđman, premier président de la Croatie indépendante, qui voyait les sportifs comme les « meilleurs ambassadeurs du pays » . Depuis, c’est la justification permanente, et c’est là que Zlatko Dalić est apparu, dimanche, à soixante-douze heures de diriger la seconde demi-finale de Coupe du monde de l’histoire de la Croatie, la seconde en vingt ans : pour déminer l’effet de surprise. « Vous ne vous attendiez peut-être pas à nous retrouver là, mais nous méritons d’être là » , a alors expliqué le sélectionneur des Vatreni, droit dans les yeux, aux journalistes anglais venus à sa rencontre. « Nous sommes un petit pays, c’est important de nous monter à une échelle mondiale. Avant le Mondial 1998, peu de gens connaissaient la Croatie, c’était bien pour la promotion de notre nouveau pays indépendant. Tout ce qui se passe en Croatie, avec nos résultats, est fou. Les gens fêtent nos succès dans la rue, ça veut dire beaucoup. »



Et Dalić a ramené le foot sur la table, bombant le torse pour ses joueurs – « Nous ne craignons personne » – avant d’ouvrir la porte d’un potentiel fantasme : « Si nous avions l’argent de l’Angleterre, qui sait ce que nous aurions entre nos mains ? » Personne ne le saura jamais, mais une certitude : la Croatie tient déjà une page d’histoire entre ses doigts, et Zlatko Dalić tient une part de responsabilité immense là-dedans. Pour plusieurs raisons dont une essentielle : cet homme est un indépendant, pas un pantin de la fédé comme pouvait l’être Ante Čaćic, dégagé en octobre 2017 alors que la sélection était dos au mur. Dalić, c’est l’inconnu de ce dernier carré, le type qui entraînait encore la réserve d’Al-Hilal (Arabie saoudite) il y a quatre ans et dont le CV tourne essentiellement autour de sa réputation dans le Golfe. C’est aussi une rencontre : celle du roi, Miroslav Blažević, dont il aura été l’adjoint deux ans à Varteks, où le jeune coach croate aura passé la majorité de sa carrière de joueur.

L'élève de Blažević


Avant les quarts, Blažević, guide de la Croatie troisième à la Coupe du monde 1998, a dégagé au loin l’idée d’un effacement : « La Croatie ira en finale parce qu’elle est très forte et qu’elle a un excellent sélectionneur, mon ancien élève. » Un padawan qui aura réussi en quelques mois à rééquilibrer le pays, le qualifier après une victoire décisive en Ukraine (2-0) et un barrage maîtrisé face à la Grèce, et unir la génération dorée autour de son rêve, alignant sans cesse un onze quasi similaire au cours du Mondial. Au point de nettoyer son groupe, si nécessaire, comme lorsqu'il a remis dans l’avion Nikola Kalinić pendant les poules. Pour le reste, c’est de la glace, « une lutte permanente pour ne pas extérioriser » , même s’il s’est laissé attraper par les larmes après le match face à la Russie. Ce soir-là, son analyste Ognjen Vukojević lui a servi de mouchoir avant d’aller étaler son soutien à l’Ukraine sur les réseaux sociaux. Résultat, il a lui aussi été renvoyé. Et c’est dans un cocktail de bordel (le physique de certains commence à siffler) et d’assurance que la Croatie s’avance pour affronter l’Angleterre. Une qualification pour la finale et il n’y aurait plus rien à justifier : ce groupe aura réussi son pari, Dalić en tête.







Par Maxime Brigand, à Saint-Pétersbourg
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

FC Thouroude #30 - CHAMPION DU MONDE !

Vidéo
FC Thouroude #30 - CHAMPION DU MONDE ! FC Thouroude #29 - FAUT RAMENER LA COUPE A LA MAISON ! FC Thouroude #28 - Les Anglais à la maison, Enzo raconte France 98 FC Thouroude #27 - ON EST EN FINALE !!! FC Thouroude #26 - Une histoire belge, la chatte à DD, la chanson de La Pioche FC Thouroude #25 - It's coming home, la Belgeance et Thierry Henry FC Thouroude #24 - Enzo le footix, les vacances et l’eliminacao du Brésil FC Thouroude #23 - Le secret de Kylian et de l'Uruguay, l'artiste Neymar FC Thouroude #22 - Le giga best-of des chansons FC Thouroude #21 - Valérie Damidot, Grizou, Chuck Norris, l'astrologie FC Thouroude #20 - le hit de Kylian, la perf de Neymar, les Suèdoises FC THOUROUDE #19 - Le grand Raí, Hiroki Sakaï, le prono mysterio FC THOUROUDE #18 - Kylian, Benjamin et Enzo, notre footix préféré FC THOUROUDE #17 - Kanté va bouffer Messi, Quaresma icone fétichiste, Enzo le footix FC THOUROUDE #16 - Pas de match alors que faire aujourd'hui ? FC THOUROUDE #15 - bye bye les Allemands, Kevin de Bruyne, le prono Balec FC THOUROUDE #14 - Quel Brésilien va chialer ce soir ? FC THOUROUDE #13 - Enzo un supporter un peu lourd, le prono Thauvin, la mutinerie argentine FC THOUROUDE #12 - Où est le vrai Suarez, la pilosité de Ronaldo et Joachim Löw FC THOUROUDE #11 FC THOUROUDE #10 - Neymar, Kanté et Thomas VDB FC THOUROUDE #9 - Florian Thauvin, invité exclusif FC THOUROUDE #8 - Le gars sûr Ngolo, le pansement Giroud et l’incroyable Cristiano FC THOUROUDE #7 - Le marché noir des pénos, Tonton Pat, Da Costa FC Thouroude #6 - Harry Happy Kane, Lukaku et le dilemme de Lewandowski



Dans cet article


Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17