Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. // Liga- 37ème journée

Cristiano dans l'Histoire

En inscrivant un doublé sur la pelouse de Villarreal, le Portugais a égalé le record de Zarra et Sanchez avec 38 buts inscrits en une saison en Liga. Le Barça a fait tourner et Valence est troisième.

Modififié
Villarreal 1–3 Real Madrid

L'affiche de la soirée n'avait en réalité qu'un seul enjeu : savoir si Villarreal pouvait ou non arracher la troisième place à Valence. Pour cela il fallait que le Sous-Marin jaune réalise un sans-faute lors des deux dernières journées, en croisant les doigts pour que les hommes d'Unai Emery se prennent deux volées. Bref, improbable. En face, les Madrilènes assurés de finir deuxièmes pouvait jouer l'esprit relâché et essayer d'aider Cristiano Ronaldo à battre le record de buts inscrits en une saison de Liga, jusqu'alors détenu par Telmo Zarra et Hugo Sanchez. Avec 36 buts au compteur, le Portugais n'était au coup d'envoi qu'à deux unités de ce record. Autant dire qu'il fallait s'attendre à ce qu'il mitraille dans tous les sens. Et dès la première mi-temps CR7 a scoré sur un magnifique coup-franc, succédant au but de son pote Marcelo. Dans un match plutôt enlevé et équilibré, Villarreal a réduit le score par Cani en début de seconde période. Et comme Cristiano vient d'une autre planète, il a marqué un autre coup-franc splendide en toute fin de rencontre, rentrant ainsi dans l'histoire du football espagnol. Son melon va pouvoir encore grossir tranquillement...

FC Barcelone 0–0 Deportivo La Corogne

Si pour les champions d'Espagne, la principale interrogation de la soirée était de savoir quelle équipe Pep Guardiola allait aligner pour cette rencontre sans enjeu, en revanche pour La Corogne ce déplacement en terre catalane était capital pour l'opération sauvetage du club. Après avoir failli bousiller un avion et fait un karaoké avec Shakira, les Blaugranas devaient quand même remettre le bleu de chauffe et justifier leur titre, sans pour autant risquer la blessure en vue de la finale de la Champion's League. Exercice périlleux. Guardiola avait donc décidé d'aligner son équipe bis, avec une attaque composée de Bojan, Jeffren et Afellay. Pas assez pour inquiéter une valeureuse équipe de La Corogne, emmenée par son vétéran Valerón. Mais l'important était ailleurs ce soir pour le Barça.

Valence 0–0 Levante

Tâche a priori aisée pour Valence dans le derby face à Levante. Un point leur suffisait pour s'assurer la troisième place de la Liga, presque un trophée en soi lorsque l'on sait que le Barça et le Real Madrid sont intouchables dans ce championnat. Au coup d'envoi, Levante aurait aussi signé pour le point du nul. Et malgré une première période plutôt tendue après l'expulsion de Xisco Nadal, les deux équipes sont reparties toutes les deux avec un point et le sourire aux lèvres. C'est la fête à Valence ce soir.

Athletic Bilbao 1–1 Malaga

À bien regarder le classement avant le coup d'envoi, ce match aurait pu sentir la magouille à plein nez. Pour les deux équipes, un point suffisait pour atteindre leurs objectifs (l'Europe League pour les Basques et le maintien pour Malaga, ndlr). Pourtant Malaga ne vient pas la fleur au fusil et ouvre même le score par Recio juste avant la pause. Bilbao finira par égaliser lors d'une action invraisemblable où David López manque un penalty mais dans la continuité un autre penalty est sifflé, et cette fois-ci le milieu de terrain basque le transforme. Bilbao jouera l'Europa League et Malaga est sauvé.

FC Séville 3–1 Real Sociedad

Avec trois points d'avance sur l'Espanyol Barcelone et avant de recevoir les Catalans pour la dernière journée de Liga, le FC Séville avait l'occasion de garder un matelas confortable en recevant une Real Sociedad quasiment sauvée. Et les Andalous pourront une fois de plus dire merci à Frédéric Kanouté, auteur d'un doublé pour ses très probables adieux à son public. Pour la Real Sociedad, la fête du maintien attendra encore un peu.

Atlético Madrid 2–1 Hercules Alicante

Même face à une équipe d'Alicante déjà reléguée, avec l'Atlético Madrid, on ne peut jurer de rien. Alors à quel Atlético allait-on avoir droit ce soir ? Celui qui peut se montrer redoutable, surtout lorsqu'Agüero est dans le coup. Ou bien celui capable de monter un visage digne d'une équipe de bas de tableau. Premier élément de réponse, l'absence de Forlán, éjecté du groupe par Quique Sánchez Flores. Une décision qui s'est finalement avérée payante, puisque les Madrilènes se sont imposés 2-1, grâce à un bon De Gea. David Trezeguet a sans doute marqué son dernier but en Liga.

Real Saragosse 1–0 Espanyol Barcelone

Si Saragosse ne veut pas retourner faire un tour en Liga Adelante, il fallait non seulement gagner mais aussi espérer la défaite de Getafe et La Corogne pour sortir de la zone rouge. L'Espanyol devait lui aussi l'emporter pour espérer une finale face au FC Séville la semaine prochaine pour une place en Europa League. Mais les Catalans se sont inclinés sur un but de Ponzio et ont relancé Saragosse (où Sinama-Pongolle est entré) dans la course au maintien.


Sporting Gijón 2–1 Racing Santander

Si Gijón a sans doute réalisé l'exploit de l'année en mettant fin à la série d'invincibilité de José Mourinho à Bernabéu, le maintien passait ce soir par une victoire face à un Racing Santander sauvé et qui revient en grande forme, notamment grâce à Giovanni Dos Santos. Et Gijon a encore montré ce soir qu'il en avait dans le pantalon en s'imposant 2-1 après avoir été mené. C'est ce qu'on appelle un maintien mérité.

Almeria 3–1 Real Majorque

Si Almeria était déjà relégué depuis un moment et n'avait plus rien à jouer, en revanche le sauvetage n'était pas mathématiquement acquis pour les Majorquins, même s'il fallait une apocalypse pour que cela ne se produise pas. Pourtant, c'est Almeria qui s'est imposé, grâce notamment à un début de match du feu de Dieu (3-0 à la 31ème minute). Majorque va devoir serrer les fesses.

Getafe 2–0 Osasuna

Match crucial en bas de tableau entre Getafe premier non-relégable avant cette journée et Osasuna pour qui un match nul était quasiment synonyme de maintien. Et Getafe est sorti de la zone rouge ce soir grâce à sa victoire 2-0, obtenue au courage et aux cojones.

Par Alexandre Alain

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 8
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 16
À lire ensuite
La Sampdoria en enfer