Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Real Madrid-Atlético de Madrid

Courtois, l'homme qui divise Madrid

Arrivé cet été au Real Madrid, Thibaut Courtois ne fait pas encore l'unanimité à la Maison-Blanche où Keylor Navas a su se faire aimer après ses trois C1 soulevées. En revanche, du côté de l'Atlético, les supporters sont unanimes : ils détestent le portier belge, qui a pourtant porté le maillot des Colchoneros durant trois saisons.

Modififié

C’est une habitude, presque une lubie. Après chaque Coupe du monde, le Real Madrid aime se payer l’un des meilleurs joueurs de la compétition. C’est ainsi qu’en 2002, Ronaldo débarque à la Maison-Blanche après avoir écrasé le Mondial co-organisé par le Japon et la Corée du Sud. Quatre ans plus tard c’est Fabio Cannavaro qui arrive dans la capitale espagnole, suivi de Mesut Özil en 2010 et James Rodríguez en 2014. Il était donc évident que Florentino Pérez allait suivre cette belle série cet été. Et si les supporters attendaient Eden Hazard, c’est finalement Thibaut Courtois – élu meilleur gardien du tournoi – qui est venu poser ses valises à Madrid. Et visiblement le Belge était ravi d’être là à en croire ses déclarations lors de sa présentation : « Je crois que tous les enfants fans de foot ont un club de cœur. Pour moi, cela a toujours été le Real. Aujourd’hui, j’exauce un rêve, vous ne pouvez pas imaginer à quel point je suis heureux. Arriver dans le meilleur club du monde est une responsabilité et une fierté. » De jolis mots d’amour que Thibaut Courtois a complétés par un gros bisou sur l’écusson du Real Madrid.

De héros à ennemi chez les Matelassiers


À 25 kilomètres de là, à la Ciudad Deportiva Wanda Atlético de Madrid plus précisément, tout le monde n’a pas goûté ce baiser et ces mots du portier belge. Il faut dire qu’avant d’être le dernier rempart de la Casa Blanca, Thibaut Courtois gardait les cages de l’Atlético de Madrid, où il a été prêté par Chelsea entre 2011 et 2014. Avec les Colchoneros, le Belge a notamment remporté une Liga et a été à un coup de boule de Sergio Ramos dans les arrêts de jeu de gagner une Ligue des champions face au... Real Madrid. Alors autant dire que ses anciens coéquipiers n’apprécient pas ce passage « chez l’ennemi » , à l’image de son ancien capitaine Gabi qui s’est confié à AS : « Ça fait mal. Il a joué avec nous, a gagné des titres et c’est bizarre. Oui, c’est plus que de la douleur, c’est bizarre. Mais, vous savez, je préfère apprécier ce que nous avons à la maison, ceux qui veulent vraiment être ici et qui aiment cette équipe. » Même son de cloche chez les supporters de l’Atlético qui ont saccagé la plaque au nom du portier belge présente au pied du Wanda Metropolitano en y peignant notamment un vilain « pu*a » dessus.


De son côté, Diego Simeone a d’abord voulu jouer le pompier de service dans les colonnes de Marca : « Je n'ai rien à dire sur quelqu'un qui a joué pour nous et qui l'a bien fait. Dans la vie, il faut respecter tout le monde, nous ne pouvons pas juger quelqu'un. Nous avons une bonne mémoire et cela ne changera pas, au-delà de la rivalité. » Sauf que le technicien argentin n’a pas pu s’empêcher dans la foulée de rire en voyant Thibaut Courtois récupérer sa médaille d’argent lors de la Supercoupe d'Europe remportée par l’Atlético, avant d’envoyer une pique saignante comme il en a le secret : « Courtois ne serait pas titulaire chez nous. Oblak est meilleur. » Ce n’est en tout cas pas l’avis des votants pour le trophée The Best qui ont élu Thibaut Courtois meilleur gardien de l’année.

Madrid vote l'alternance


Plus que le passage au Real Madrid, ce sont les mots de Thibaut Courtois qui ont déçu les supporters de l’Atlético. Il faut dire qu’ils avaient quitté le portier belge sur une célébration du titre depuis le balcon de l'hôtel de ville de Madrid et un chant où il propose que les « Madrilènes se fassent en*uler » . Heureusement pour lui, les supporters du Real Madrid n’ont pas la dent dure et ont visiblement oublié cet épisode puisque 66% d’entre eux espéraient voir Thibaut Courtois titulaire cette saison lors d’un sondage effectué en août dernier sur le site internet de Marca (140 000 votants). À l’inverse, seulement 17% des supporters espéraient voir Keylor Navas titulaire, tandis que les derniers 17% imaginaient une alternance au poste.



Et c’est visiblement cette dernière option qui a été choisie par Julen Lopetegui puisque Thibaut Courtois enchaîne les rencontres de Liga, tandis que Keylor Navas garde les cages madrilènes lors des matchs de Ligue des champions. Une situation qui rappelle celle vécue par Iker Casillas et Diego López en 2014. En tout cas, Thibaut Courtois a vite fait comprendre que cette alternance n’est pas forcément définitive au micro de VTM Nieuws : « Je fais de mon mieux à l’entraînement pour montrer que je suis toujours prêt. Pour le coach et l’équipe, c’est bien sûr une situation de luxe. Le coach prend ses décisions, rien n’a été convenu. » Et la meilleure façon de tenter de mettre fin à cette alternance est de claquer une prestation XXL lors du derby face à l’Atlético. À moins qu’il préfère se rabibocher avec ses anciens supporters et qu’il laisse passer une frappe de Diego Costa.



par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:36 Harry Redknapp grand vainqueur d'une télé-réalité britannique 6 Hier à 13:40 Gourcuff out jusqu'en 2019 51
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 13:26 L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 15
À lire ensuite
Le Fajr Mahal