Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Quarts
  3. // Brésil-Belgique

La muraille de Thib

Si Eden Hazard et Kevin De Bruyne ont impressionné face au Brésil, l'homme décisif a été Thibaut Courtois, auteur de pas moins de sept parades. Et un champion du monde a toujours un grand gardien à disposition.

Modififié
Un grand gardien a parfois de la chance. Contre le Brésil, dès la huitième minute, c'est le poteau qui a repoussé la première menace contre les cages de Thibaut Courtois. Un signe que le grand gaillard de Chelsea serait dans un grand soir ? Oui. En 90 minutes, le dernier rempart belge a sorti sept parades, dont une folle et décisive dans les arrêts de jeu sur une frappe de Neymar (94e).


Entre-temps, tous les joueurs offensifs brésiliens ou presque s'étaient cassé les dents : Willian (15e), Coutinho (19e, 37e), Marcelo (26e) ou encore Douglas Costa (63e) – pourtant énorme lui aussi après son entrée. Une grande équipe ne peut exister en Coupe du monde sans un grand gardien. Et ce soir, Thibaut Courtois a été un gardien énorme. Peut-être le facteur décisif dans l'affiche la plus attendue et équilibrée des quarts de finale.

Courtois gagne le duel face à Alisson


Alors certes, le Blue de Chelsea n'est pas le seul à avoir éclaboussé le match de son talent, Eden Hazard et Kevin De Bruyne ayant éclipsé Neymar et Coutinho. Et l'ensemble du collectif belge – musclé par les entrées dans le onze de Chadli et Fellaini – a été à la hauteur de l'événement et du potentiel offensif auriverde.



Mais dans le duel à distance avec son homologue Alisson Becker, parfois considéré comme le meilleur gardien actuel de la planète, Courtois a rappelé qu'il fallait quelques références dans les grands matchs pour entrer dans la légende. Et que certains arrêts valaient autant qu'un but.

Dans le sillage de Buffon et Neuer ?


Quoi qu'il arrive en demi-finales, Courtois restera désormais dans les annales comme le portier d'une Belgique dans le dernier carré pour la première fois depuis 32 ans – et plus si affinités. Et comme celui qui a résisté à l'armada de stars brésiliennes. Difficile de lui reprocher le but tardif de Renato Augusto, qui sera rapidement oublié comme un détail insignifiant de l'histoire. Quant à l'avenir proche, ce sera un duel avec Hugo Lloris, lui aussi prépondérant dans la qualification de la France face à l'Uruguay.


Un duel qui fera entrer au moins l'un des deux gardiens encore plus haut dans le panthéon du football mondial. Les derniers gardiens de but à avoir pris place sur un podium du Ballon d’or avait gagné la Coupe du monde dans la saison (Neuer troisième en 2014, Buffon deuxième en 2006). S'il brille dans ses deux prochains matchs, Thibaut Courtois ne sera pas très loin de ses deux glorieux aînés.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

Henry : le retour

Vidéo



Dans cet article


À lire ensuite
Le Ney' enfariné