Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Supporters
  3. //

La fiche du supporter croate

Parce qu'une Coupe du monde, c'est surtout avant le coup d'envoi et après le coup de sifflet final que ça se vit. Parce que les supporters à la Coupe du monde, c'est comme les Pit Girls en F1, dans les teasers de match, ils sont mis en avant une image sur quatre. Et parce qu'un Mondial, c'est surtout une immense soirée déguisée qui dure un mois, on s'est dit qu'à l'instar des équipes, les fans aussi méritaient leur fiche. On commence avec la Croatie.

Modififié

3 questions à ...

Tomislav, mauvais garçon bleu

C'était comment ces éliminatoires ?
Les éliminatoires, c'était très pénible. Igor Štimac a fait n'importe quoi, l'équipe jouait mal, des joueurs étaient appelés parce qu'ils avaient tel agent. C'est comme ça que ça marche en Croatie. Heureusement, Niko Kovač est meilleur, et on a fini par se qualifier. Personnellement, je n'ai pas pu aller au match contre la Serbie, mais j'ai des amis qui sont aussi allés à Belgrade, une sacrée aventure.
En fait, mon meilleur souvenir, ça remonte à 1998. On avait fait 20 heures de combi pour arriver à Bordeaux pour voir Croatie-Roumanie. On avait bien rigolé et bu beaucoup de bières en ville, ce qui est idiot au pays du vin. Après le match, un type est venu vers nous, c'était un Ultramarine, il nous a emmenés dans sa Renault 5 dans leur local, on a échangé du matériel, c'était vraiment sympa. Avant ça, j'avais été à Lens pour Croatie-Jamaïque, c'est tout petit comme ville ! Mais les gens sont très accueillants.

Si tu devais expliquer la différence entre ton club et ton équipe nationale…
La sélection représente l'unité de notre nation, elle connecte les Croates de tout le pays et de la diaspora. On a réussi à créer un esprit et un culte autour de notre sélection. Il y a une trêve entre les différents groupes, et on met l'ambiance partout où on passe. C'est sûr qu'on ne se comporte pas comme de gentils spectateurs comme la FIFA et l'UEFA voudraient, mais on s'en fout, le système ne nous cassera pas, on a l'habitude chez nous.
Moi, je suis du Dinamo Zagreb, c'est mon club, je l'aime. Mais ça fait 10 ans que je boycotte les matchs pour protester contre la gestion mafieuse du club par la direction, qui est de mèche avec la Fédération et la mairie de Zagreb. Ces gens se foutent de la tradition, des valeurs, ce qui les intéresse est de faire du fric avec les transferts, c'est pour ça qu'on se bat pour que le Dinamo, qui est une entité publique, puisse devenir démocratique avec une direction élue, comme à Benfica. À cause de cette gestion mafieuse, il y avait à peine 2000 personnes au dernier Dinamo-Hajduk, c'est la honte.

Pour gagner le Mondial, tu serais prêt à quoi ?
Si Rakitić et Modrić jouent à leur niveau, on peut aller loin, on posera des problèmes à tout le monde comme contre l'Espagne en 2012. On a le potentiel pour passer le premier tour, ce qu'on n'a pas fait depuis 1998. Après ça, tout peut arriver. Si on gagne le Mondial, je démissionne et je deviens entraîneur !

La fiche technique


* Le portrait robot
40% Alexander Georgiev - champion du monde 2013 de dames.
25% Kader Arif - Les anciens combattants, c'est pas ce qui manque dans les tribunes.
15% Arielle - Après les thons rouges (allusion aux supportrices croates moches qui avaient montré leurs seins en Pologne), on peut espérer voir quelques sirènes dalmates, peut-être même leur reine, Blanka Vlašić.
10% Vatican - On ne rigole pas avec la religion.
5% traité de Rapallo - Si tu es en vacances dans la belle Istrie, tu peux parler italien, même si Fiume s'appelle Rijeka, et armata se dit armada (allusion au groupe ultra du NK Rijeka).
4% Paul Hockenos - Si tu luttes pour l'indépendance et que t'as pas de diaspora, t'as raté ta guerre.
1% boomerang - Retour à la maison pour Eduardo.

* L'hymne non officiel
Attention, un ancien sélectionneur croate se cache dans ce clip de 2008. Indice : Laurent Blanc.

Vidéo

* Le matériel du parfait supporter
Son sandwhich, pour cacher les fumigènes, et son sweat à capuche noir, pour cacher les fumigènes.

* L'apéro type
Match d'ouverture contre le Brésil, les organisateurs ne pouvaient pas faire mieux. Ils vont coloniser une place et toutes les terrasses, chacun restant un peu entre membres de son groupe. Tiens, une baston, c'est le moment de se dégourdir un peu. Les flics ont chopé un mec, pas grave, on va le libérer, impression de déjà vu.

Vidéo

Bon, il serait temps d'y aller, on va louper les hymnes.

* L'image qu'ils vont laisser aux Brésiliens
Après le Mondial 1950, quelques jeunes, impressionnés par les images des tribunes brésiliennes, décident de créer un groupe de supporters pour le club. 64 ans plus tard, le Brésil peut être tranquille, la torcida du Hajduk Split demeure parmi ce qui se fait de mieux en Europe.

* La galaxie du supporter
Pas de Serbes, mais des Russes et des Grecs pour s'amuser un peu. Pas d'Irlandais ni d'Écossais pour descendre des bières, pas grave, Australiens, Chiliens et Argentins viendront bien avec un contingent de diaspora croate.

* La trace de bronzage
Pour ceux qui n'ont pas le maillot de la sélection, se mettre de la crème sur le torse façon damier, un carreau sur deux, et laisser le soleil faire le reste. Puis se dessiner le numéro 14 dans le dos au marqueur rouge.

En kiosque : SO FOOT #117 - Un numéro double et un supplément pour tout savoir sur le Mondial !

Par Loïc Tregoures
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible