Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation des équipes
  3. // Groupe F

Coupe du monde : la fiche du Nigeria

Les Super Eagles déboulent au Mondial flanqués d'un titre de champions d'Afrique. Pas suffisant pour rêver d'une Coupe du monde héroïque, mais le tirage au sort permet au Nigeria d'espérer un huitième de finale, comme les grands frères de 1994 et 1998.

Modififié
* Onze type
Enyeama – Yobo, Oshaniwa, Ambrose, Oboabona – Obi Mikel, Onazi, Uchebo, Moses – Musa, Emenike. Sélectionneur : l'immense et chauve Stephen Keshi, aka « Big Boss » .

* Comment ils devraient jouer
De manière rugueuse, c'est à peu près certain. Avec Obi Mikel, Emenike ou encore l'inconnu Egwuekwe, le Nigeria collectionne quelques beaux bébés qui ne s'embarrasseront pas d'un jeu léché et tout en finesse. Vainqueurs plutôt surprise de la CAN 2013, les Super Eagles arrivent au Brésil avec une étiquette de « meilleure équipe d'Afrique » qu'il faudra assumer, surtout défensivement. Car à part le vieux Yobo, Enyeama, Odemwingie et Ejide, personne n'a l'expérience d'une Coupe du monde. À l'avant, on essaiera de trouver les têtes d'Uchebo et d'Ameobi ou de lancer l'athlétique Emenike à l'assaut des buts. Il essaiera de faire oublier ça :

Vidéo

* Le portrait-robot
- 50% musulmans
- 40% chrétiens
- 10% Goodluck Jonathan

* Trois raisons de les supporter
- Stephen Keshi a qualifié le Togo pour une Coupe du monde entre une CAN gagnée comme joueur et une autre comme sélectionneur. Un faiseur de miracles, donc.
- Après les Camerounais Thomas Nkono, Joseph-Antoine Bell et Jacques Songo'o, l'Afrique a enfin retrouvé un bon gardien.
- Pendant la CAN 2013, l'association des prostituées nigérianes avait promis la gratuité en cas de victoire.

* Trois raisons de les détester
- Par respect pour Okocha, Babayaro, Amokachi et toutes les légendes des 90s.
- Pour ne pas encore avoir attrapé Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram. #Bringbackourgirls
- Pour Ejide qui met lui-même le ballon dans son but contre l'Écosse et qui alimente les soupçons de match arrangé.

Vidéo

* La stat : 4
Quatre participations, quatre victoires, (presque) quatre buts de moyenne, mais surtout pour la quatrième fois dans le groupe de l'Argentine. Les Nigérians aiment les carrés, même s'ils n'ont toujours pas atteint le dernier de la compétition.

* Ce que Pelé dirait de l'équipe
« Je vous ai déjà dit qu'en 1967, la guerre civile nigériane s'est arrêtée pendant 48 heures parce que j'étais en démonstration à Lagos ? Non ? Bah voilà. »

* Il aurait pu être brésilien, mais il est né à Tachkent, en Ouzbékistan
Poussé par une saudade surprenante puisqu'il est né de l'autre côté du rideau de fer et n'a vécu qu'assez peu au Nigeria, Peter Odemwingie a commencé sa carrière au pays, au Bendel Insurance FC, avant de signer dans un club du Benelux, comme pas mal de Brésiliens des années 90. Ensuite, Odemwingie a brillé en clignotant dans le championnat de France (à Lille), puis s'est exilé en Russie (au Lokomotiv Moscou) quand le championnat local s'est fait accueillant, comme un Auriverde de seconde zone. Lors de la saison 2005-2006, Odemwingie a marqué 14 buts, comme Fred. En 2014, Odemwingie est au Mondial. Comme Fred. Coïncidence ? Bien sûr que non.


* Pourquoi ils vont imiter leurs aînés
Depuis la création de la Coupe d'Afrique des nations en 1957, le Nigeria 2014 n'est que le quatrième tenant du titre continental à venir se frotter au Mondial (contre 11 non-qualifiés). Bilan des courses pour le moment : deux éliminations en poules (le gênant Zaïre 74 et le Cameroun 2002 sorti par l'Irlande), et un huitième de finale. Motif d'espoir, c'est le Nigeria qui, avec sa génération dorée de 1994, a réalisé la meilleure performance d'un vainqueur de CAN en Coupe du monde. Les Super Eagles vont donc passer les poules mais, ne nous leurrons pas, ils n'iront pas plus loin que leurs aînés. Une manière de respecter les anciens.

Vidéo

* Mais pourquoi il n'est pas venu : Ikechukwu Uche
14 buts en Liga cette saison, meilleur buteur actuel de la sélection nigériane. Le Uche a plutôt le profil du joueur qu'on sélectionne sans se poser de questions. Pas de chance, le mec se prend pour Dieu. « Son problème est qu'il veut dicter la façon dont nous jouons au sein des Super Eagles. Je ne pense pas avoir besoin d'un tel joueur dans l'équipe. » Keshi est clair.

* Coefficient de résistance à la vie en favelas
Avec près de deux fois plus d'habitants que l'Égypte, son plus proche poursuivant africain au classement des populations, le Nigeria possède également huit fois plus d'habitants au m2 que le Brésil. Autant dire qu'on sait ce que c'est que d'être serré, là-bas. 90%.

* S'ils étaient un tube de l'été
Ce qui remue des boules en ce moment dans les boîtes nigérianes est un morceau dont le titre peut se traduire par « Bouffe mon argent » , en featuring avec ce cachetonneur d'Akon. Peut-être une nouvelle raison de les détester, du coup.

Vidéo

En kiosque : SO FOOT #117 - Un numéro double et un supplément pour tout savoir sur le Mondial !

Par Thomas Pitrel et Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 76
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible