Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation des équipes
  3. // Groupe E

Coupe du monde : la fiche de la France

Les Bleus et la Coupe du monde, c'est tout ou rien. Championne en 1998, ridicule en 2002, vice-championne en 2006 et pathétique quatre ans plus tard, la France ne laisse jamais indifférent. Que nous réserve la cuvée brésilienne ?

Modififié
* Le onze type
Lloris - Évra, Sakho, Varane, Debuchy – Cabaye, Matuidi, Pogba – Ribéry, Valbuena (ou Rémy), Benzema (puis Giroud). Sélectionneur : Didier Deschamps

* Comment ils devraient jouer
La France de Deschamps est un 4-3-3 sans inspiration espagnole. Date de naissance : 19 novembre 2013, sur les coups de 22h30, en Seine-Saint-Denis. Le cerveau ? Un milieu à trois Pogba/Matuidi/Cabaye qui permet aux trois lascars de s'exprimer au mieux comme dans leurs clubs respectifs. Sa raison de vivre ? Cabaye et Pogba donnent le ton du flow offensif de l'équipe, masquent les faiblesses de Matuidi dans son jeu vers l'avant et roule ma poule. Pour courir, Ribéry prend l'aile gauche (si son dos lui permet), l'aile droite doit encore trouver preneur. Le tout doit alimenter Benzema. Si ce système valorise les qualités des uns et des autres, il rappelle surtout que Deschamps est un pragmatique qui a gagné en 1998 avec trois milieux défensifs. La France avance donc avec ses enfants sages (Lloris, Varane, Koscielny), ses ex-têtes brulées (Benzema, Ribéry), une équipe en phase avec sa culture tactique molle et un fantasme : son entraîneur sait gagner.

* Le portrait-robot
- 25% François Bayrou
- 20% le petit Nicolas
- 10 % Pascal Praud
- 10 % Frédéric François
- 10 % Scred Connexion
- 10% prof d'EPS
- 10% Vivelle Dop
- 5% crédit à la consommation Carrefour

* La stat à la con
0. Des 23 joueurs retenus par Didier Deschamps, aucun ne fêtera son anniversaire au Brésil. Ce savant calcul, dont le but est de minimiser les risques de fiesta interne, veut surtout dire une chose : on baise peu au mois de septembre. Le fait que le Brésil et l'Espagne ne contiennent aucun joueur né entre le 12 juin et le 13 juillet rappelle que ce critère de sélection est un réflexe qui concerne les grands.

* Trois bonnes raisons de les supporter
- Voir le bleu marine devenir à la mode pour de bonnes raisons.
- Satisfaire les cinéphiles qui attendent avec impatience la suite de Substitute, tournée par Landreau, avec ses gants et son caméscope.
- Augmenter les chances de voir Didier Deschamps jouer dans la pub pour Casino Cafétéria. « Tu vois, ça ne coûte pas plus cher de bien manger…  » Sourire bright.

Vidéo

* Trois bonnes raisons de les détester
- Partant du principe que les amis de mes amis sont mes amis, tout le monde n'a pas forcément envie d'appartenir à la même bande que Christian Jeanpierre.
- Rio peut être une ville ou à la limite une boisson des années 90. Mais un prénom de champion du monde, franchement…
- Le coq sportif équipementier des Bleus pour l'Euro 2016, c'est un grand non.

* Ce que Pelé dirait de l'équipe
« Pour moi, un buteur est un artiste, et l'art a besoin de la beauté pour s'exprimer pleinement. Voilà pourquoi j'ai toujours eu un problème avec les attaquants au nez disgracieux. Prenez les Français par exemple. S'ils sont nuls, c'est parce que Benzema a volé le pif du Sphinx de Gizeh, que Loïc Rémy peut curer le sien avec son pouce, qu'Olivier Giroud fume sous la douche, et que j'ai chez moi des boutons de porte qui ressemblent à s'y méprendre au tarin du petit Valbuena… »


* Il aurait pu être brésilien, mais il est né sur un bateau…

Rio Mavuba a vu le jour en mer, dans un esquif de réfugiés perdu quelque part au large des côtes de l'Angola, le second pays lusophone en terme de superficie. Pas un hasard donc, s'il porte le prénom de Janeiro et que la rumeur lui prête un déhanché ronaldinhesque, sur et en dehors des dancefloors.

* Mais pourquoi il n'est pas venu ?
David Ginola, Éric Cantona... Samir Nasri. Idoles insolentes en Angleterre, parias en France, sacrifiés sur l'autel de la valeur refuge d'une petite nation de football : le groupe. Origine : France 98, Les Yeux dans les Bleus... En l'espace de quelques jours, Samir a donné le titre à Manchester City et dit au revoir à la Coupe du monde. Les Anglais se sont gaussés, la France a applaudi.


* Pourquoi les Bleus vont encore galérer dans une poule largement à leur portée
Parce qu'en 2006 déjà, la France avait préféré laisser la première place du groupe (et l'Ukraine au premier tour) aux Helvètes, histoire de lancer son Mondial face à l'Espagne. Parce que cette année, elle va se faire l'Argentine de Messi en huitièmes pendant que la Suisse se fait bombarder par la Bosnie. Et parce qu'après une vanne fort déplacée sur Wahiba dans le money time de la finale, le plexus de Mertesacker mérite lui aussi de rencontrer le crâne modifié de Franck Ribéry.

* Coefficient de résistance à la vie en favela
12% : sur le papier, le Français semble dans son élément quand il s'agit de se fondre dans la masse au Brésil. Crise, peur et colère du peuple sont autant de réalités brésiliennes que de traditions bleu-blanc-rouge. Mais alors que les banlieusards français ont des allures de boy-scouts quand on les compare aux enfants des favelas, il suffit de se plonger dans la rue pour mesurer la différence entre les contextes des deux nations. Les manifestations sociales qui secouent ainsi le pays hôte ne sont-elles pas mille fois plus légitimes que ce vulgaire défilé de la « manif pour tous » menée par des opprimés qui se rallient par un dress code validé par les loges de Roland-Garros - le pull noué sur les épaules ?

* S'ils étaient un tube de l'été
« Petit bourgeois d'Europe aux multiples actions/ fais gaffe à ta bauxite/ si le Brésil s'explique…  » Bernard L.

Vidéo

En kiosque : SO FOOT #117 - Un numéro double et un supplément pour tout savoir sur le Mondial !

Par Paul Bemer, Antoine Mestres et Matthieu Pécot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 113
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur