Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options

La fiche du Maroc

Sur le sol russe, le Maroc de Hervé Renard a envie de montrer au monde qu'il n'est pas qu'un vulgaire sparring-partner. Pour cela, il va falloir que les Lions de l'Atlas croquent l'Espagne ou le Portugal. Sacré challenge.

Modififié

  • La liste des 23

  • Gardiens (3) : Mounir El Kajoui (Numancia), Yassine Bounou (Gérone), Ahmad Reda Tagnaouti (IRT/)
    Défenseurs (6) : Mehdi Benatia (Juventus), Romain Saïss (Wolverhampton), Manuel Da Costa (Başakşehir), Nabil Dirar (Fenerbahçe), Achraf Hakimi (Real Madrid), Hamza Mendyl (Lille)
    Milieux (7) : M'barek Boussoufa (Al Jazira), Karim El Ahmadi (Feyenoord), Youssef Ait Bennasser (Caen), Sofyan Amrabat (Feyenoord), Younès Belhanda (Galatasaray), Fayçal Fajr (Getafe), Amine Harit (Schalke 04)
    Attaquants (7) : Khalid Boutaïb (Malatyaspor), Aziz Bouhaddouz (Sankt Pauli), Ayoub El Kaabi (RSB), Nordin Amrabat (Leganés), Mehdi Carcela (Standard de Liège), Hakim Ziyech (Ajax Amsterdam), Youssef En-Nesyri (Málaga)


    Le onze type


    Mohamedi – Hakimi, Saïss, Benatia, Dirar – Boussoufa, El Ahmadi – Belhanda, Ziyech, Amrabat – Boutaïb.


    L'analyse tactique


    La fiche du Portugal

    Réputé pour ses résultats, mais pas forcément pour son beau jeu, Hervé Renard n'a pas changé la recette lorsqu'il a pris les Lions de l'Atlas sur le bord de la route. Un 4-2-3-1 à plat qui voit les deux travailleurs El Ahmadi et Boussoufa protéger leur arrière-garde dirigée par l'imposant Mehdi Benatia et complétée par l'ancien Clermontois, Havrais et Angevin Romain Saïss. Une tactique qui marche plutôt bien d'ailleurs, puisque lors des éliminatoires, le Maroc n'a pas encaissé le moindre but. Devant, Hakim Ziyech et Younès Belhanda ont carte blanche pour mettre le bazar dans les défenses adverses, tandis que Khalid Boutaïb s'occupe de ramasser les miettes.


    La stat' à la con : 0,5


    Comme le pourcentage de chances qu'a le Maroc de remporter cette Coupe du monde 2018 selon l'agence spécialisée dans les data Opta. Oui, c'est bien le plus faible total des 32 participants.


    La blessure de dernière minute du Nîmois Rachid Alioui explique sûrement cela.


    Ce que Poutine dirait de cette équipe


    « Les Marocains se font appeler les Lions de l'Atlas ? Leur coach s'appelle Hervé Renard ? Parfait, je n'avais encore jamais domestiqué de lion, ni de renard. »


    Il aurait pu être russe, mais il est né à Amsterdam


    Mbark Boussoufa a passé cinq années en Russie, et le moins que l'on puisse dire, c'est que le pays de Vladimir lui va comme un gant. L'ancien joueur de l'Anzhi Makhatchkala et du Lokomotiv Moscou a ouvert son cœur au peuple russe quelques mois avant le début de la compétition, espérant convertir l'ensemble de ses partenaires : « Le championnat russe est l'un des meilleurs. J'ai beaucoup appris sur les plans personnel et professionnel, et puis Moscou est une belle ville et l'une des plus grandes d'Europe... » C'est peut-être en voyant l'état de l'équipe nationale russe que Boussoufa se dit que c'est bien, voire même mieux, d'être marocain en ce moment.


    Le joueur frisson : Hakim Ziyech


    Meilleur joueur d'Eredivisie cette saison, Ziyech a pourtant failli ne jamais voir la Russie. En froid avec Hervé Renard, le milieu offensif de l'Ajax s'est rappelé à temps que la Coupe du monde a lieu tous les quatre ans, et que ça aurait été bien bête de sa part de louper l'événement. Doté d'un superbe pied gauche, bon dribbleur et aussi altruiste, nul doute que Ziyech va voler pas mal de reins dans les jours à venir.


    Le joueur qu'on n'a pas du tout envie de voir : Hamza Mendyl


    Il est encore jeune, il sort d'une première saison plus que mitigée en Ligue 1 avec le LOSC où il n'a joué que huit matchs dans leur intégralité. Mendyl possède évidemment une marge de progression, mais le latéral gauche des Lions n'a rien à faire ici. Quel est l'intérêt de l'envoyer au front face à David Silva ou Gonçalo Guedes ? Hamza Mendyl a le temps pour découvrir la compétition, il n'a que 20 ans. Qu'il soit dans le groupe pour apprendre et regarder ce qu'il se passe, ok. Mais n'en faites pas un bouc émissaire si tout ne se passe pas comme prévu. Cordialement. Merci.




    Le grand absent : Sofiane Boufal


    En délicatesse à Southampton où il n'a commencé que onze matchs en tant que titulaire cette saison, le milieu gauche de 24 ans passé par le LOSC ne verra donc pas la Russie. Pourtant, Hervé Renard l'avait déjà prévenu en août 2017 que son temps de jeu lui portait préjudice : « Je lui ai téléphoné, parce que j’aime bien expliquer les choses aux gens que j’apprécie... Je lui ai dit qu’il n’avait pas eu beaucoup de temps de jeu ces derniers temps, du fait certainement du changement d’entraîneur. Je lui ai dit qu’il fallait redoubler d’effort. » Appel manqué.


    S'ils étaient un tube de l'été...


    Roc de Nâdiya. Tout simplement car si on a quelques troubles de l'audition, le « Solide comme Maroc » sur le refrain est évident. Et tant pis si cette célèbre chanteuse à textes est d'origine algérienne.

    Vidéo


    Pourquoi ils vont créer la surprise du groupe B


    Après un premier match gagné sans difficultés face à l'Iran (2-0, buts de Benatia et Ziyech), le Maroc arrive rempli de confiance face au Portugal à Moscou. Résistants et vaillants de bout en bout, les Lions de l'Atlas arrachent le nul à la dernière minute grâce à un coup franc délicieux de Belhanda (1-1). Mieux, lors de la dernière journée face à une Espagne déjà qualifiée, les Marocains résistent et décrochent un nul (0-0) pour finalement terminer sur la deuxième marche de ce groupe B. Hervé Renard pète la chemise, le Maroc est en huitièmes, et le Portugal rentre à la maison. Vous êtes prévenus.


    Le programme du Maroc


    Vendredi 15 juin : Maroc-Iran
    Mercredi 20 juin : Portugal-Maroc
    Lundi 25 juin : Espagne-Maroc



    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié

    VIDEOS



    Dans cet article


    Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 14

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 11:52 Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 75
    À lire ensuite
    La fiche du Portugal