Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Tolisso thérapie

Blessé pendant les trois derniers mois, le milieu du Bayern Munich s'est remis sur pied sur le gong et disputera son premier Euro avec les Bleus dans quelques jours. Une bonne nouvelle pour Didier Deschamps, qui raffole de ces profils, mais aussi pour un garçon qui ne ménage pas son engagement sur et en dehors du terrain.

Modififié
Si l’on regarde le tableau de bord de Corentin Tolisso cette saison, impossible de se rendre compte du chemin parcouru au pays des grosses berlines. Depuis la rentrée de septembre, le milieu a disputé seulement 1308 minutes de jeu avec le Bayern, a bouclé seulement quatre matchs dans leur intégralité (dont un seul en Bundesliga), pour passer le plus clair de son temps au garage. Mais ces chiffres illustrent en creux une course contre le temps que l’ancien lyonnais vient de remporter. Voir Didier Deschamps, le pragmatique, oser prendre un garçon qui n’a dans les jambes que 28 minutes (englouties le week-end dernier contre Fribourg) en trois mois, se remettant tout juste d’une rupture d'un tendon au niveau des quadriceps survenue lors d'un entraînement en février, aurait de quoi surprendre. Pourtant, mardi, c’est bien lui qui s’est fait une place parmi les six milieux de terrain de la liste, plutôt qu'Eduardo Camavinga, Tanguy Ndombele, Steven Nzonzi ou Téji Savanier.

Chéri Coco


La « tragédie » , déplorée par Hansi Flick au moment de sa blessure, s'est terminée par un happy end, et la présence de Coco dans les 26 confirme deux choses. La première, c’est que le sélectionneur tricolore a pris la peine de s’assurer que le joueur pourra atteindre son pic de forme au moment de l’ouverture de l’Euro. « Le risque zéro n’existe pas, mais j’ai fait en sorte avec le staff technique et le staff médical d’avoir toutes les infos nécessaires, assurait le boss mardi au siège de la FFF. Aujourd’hui, Corentin est guéri et a encore un match le week-end prochain (contre Augsbourg, NDLR) pour retrouver le rythme. Si j’ai pris la décision de le prendre, c’est que je suis convaincu qu’il n’y aura pas de souci. » Les jurisprudences Zidane 2002 et Vieira 2008 ont vacciné les Bleus contre le fait d’emmener des joueurs blessés en tournoi final, et c’est en ce sens qu’Anthony Martial ou Ferland Mendy n’a pas eu la chance d’être embarqués, même sur une jambe. Ensuite, cette sélection montre aussi à quel point le Munichois est devenu important dans l’esprit de Deschamps.



Dans ses paramètres, Tolisso représente tout ce que le Basque chérit : une mentalité exemplaire, qu'il soit aligné sur le terrain ou non, une polyvalence que seuls Moussa Sissoko et Blaise Matuidi pouvaient lui apporter auparavant, et une qualité technique lui permettant d'être décisif dans son jeu long ou devant le but. Des atouts qu'il a étalés de 2014 à 2016 chez les Bleuets, puis lors de chacune de ses 23 capes chez les A depuis mars 2017. Lors de son dernier rassemblement en équipe nationale en octobre 2020, il avait rendu une copie très propre en Croatie (victoire 2-1), mais avait surtout signé un but et une passe décisive lors de la balade contre l'Ukraine à Saint-Denis (victoire 7-1). Derrière le duo Pogba-Kanté, le milieu à tout faire est une des alternatives les plus sûres pour Didier Deschamps, même si Adrien Rabiot peut aussi lui contester la place de troisième milieu après son come back réussi. Mais quoi qu'il en soit, le Bavarois aura un rôle à jouer pendant cet Euro.

Distributeur de bonheur


Peu nombreux sont ceux qui s'en souviennent spontanément : Corentin Tolisso avait démarré la Coupe du monde 2018 en tant que titulaire, préféré au soldat Matuidi pour affronter l'Australie (2-0). Terminant la phase de poules sur le banc, il avait ensuite participé à chacun des matchs jusqu'à la finale (17 minutes), mais c'est surtout son match contre l'Uruguay, pour compenser la suspension du même Matuidi, qui a marqué les esprits pour de bon. Didier Deschamps et sa mémoire d'éléphant le savent trop bien : Corentin fait du bien à cette équipe de France. Mais pas que. Preuve de son engagement total, le natif de Tarare a été distingué ce jeudi par l'UNFP comme « le joueur citoyen de l'année » , pour son action auprès des enfants en situation de handicap. Pendant le confinement, il avait notamment mis en place des visioconférences avec ces derniers, en partenariat avec les associations Handicap Tous Mobilisés et Players For Society. Mettant son statut de champion du monde au profit de causes qui le touchent, il expliquait dans L'Équipe être « conscient d'avoir une grande influence sur les jeunes et d'être leurs modèle » . « Il n'y a pas que ce qu'on fait sur le terrain qui compte, continuait-il. C'est bien de mettre des buts, mais si on réussit aussi à jouer un rôle dans la société, à être importants et utiles dans d'autres domaines, c'est encore mieux. » Ou comment changer les choses à la force du poignet.



Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
il y a 35 minutes Le 4e épisode de notre podcast vous emmène dans la tête de Lewandowski


il y a 2 heures Suivez France - Allemagne avec nous sur Twitch demain à partir de 20h30 !
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 16:29 Robert Kempe finalement accrédité en Russie 1 Hier à 14:47 Les dirigeants de clubs français s'insurgent contre l'attitude de Canal+ 42 Hier à 14:05 (Podcast/ Épisode 3) On vous spoile le match des Pays-Bas