Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Lille OSC

Corchia, les années parisiennes

Avant de lancer sa carrière au Mans, Sébastien Corchia a fait ses gammes en région parisienne. Avec un passage au PSG aux côtés de Mamadou Sakho et Yacine Brahimi alors qu'il suivait une pré-formation à l'INF Clairefontaine.

Modififié
« J'étais en deuxième année à Clairefontaine, mais je jouais au PSG le week-end. J'en garde de très bons souvenirs, on n'avait pas perdu un match en 14 ans fédéraux. On avait une très bonne équipe avec Mamadou Sakho, Yacine Brahimi, c'était une superbe équipe et de très bons souvenirs. » Cet été, en marge de la préparation estivale, Sébastien Corchia était revenu dans nos colonnes sur son passé parisien. L'actuel latéral droit du LOSC était alors un tout autre joueur : « C'était un très bon joueur, un milieu de terrain intelligent, technique, tactique, un relayeur qui voyait avant les autres. Il savait prendre l'info avant et trouver des passes que nous-mêmes, on n'avait pas vu sur le bord du terrain » , explique Wilfried Mbatté, éducateur à l'AS Bondy, où Corchia a joué avant de rejoindre le PSG en 2004. Formateur à l'INF Clairefontaine, Jean-Claude Lafargue évoque « un milieu axial qui aimait partir de derrière pour porter le danger offensivement » . Mais alors qu'à Bondy, « il ne parlait pas de devenir pro, même si on sentait qu'il en avait le potentiel » , dixit Mbatté, dans le Saint des Saints de la pré-formation française, Lafargue décide de le replacer arrière droit, « car c'est là que je le voyais faire carrière » .

« Le plus jeune morphologiquement que l'on ait jamais pris »


La vision du technicien de la FFF s'avère d'autant plus pertinente qu'à l'époque, l'adolescent Corchia est un petit gabarit. « Il était en retard morphologiquement, un âge morphologique de 10 ans et demi, peut-être le plus jeune morphologiquement que l'on ait jamais pris » , se souvient Lafargue. Cette carrure de crevette n'a jamais inquiété l'intéressé, comme l'explique Mbatté, anecdote à l'appui : « On avait un match décisif à jouer avec Bondy contre Sarcelles, quand ils sont sortis du vestiaire, c'étaient tous des monstres autour de 1,80m. Sébastien à côté, c'était un poids plume, la différence était énorme, on en a rigolé. Mais au final, il avait beau être plus petit que les autres, il s'en sortait toujours, il compensait par la technique et l'intelligence. » Des qualités qui avaient séduit les décideurs de l'INF, car « on ne prend pas les gamins pour ce qu'ils sont, mais pour ce qu'ils peuvent devenir » , assure Lafargue. « Sébastien, il était très réfléchi, impliqué, le profil que l'on cherchait, avec une grosse marge d'évolution. » Et à l'INF comme à Bondy, « il compensait ses lacunes physiques par la technique et l'intelligence. Il voyait et exécutait plus vite que les autres » . Il faut dire que l'ado d'origine italienne, perpétuellement suivi par son père, a un état d'esprit irréprochable : « Il posait des questions après l'entraînement, il voulait tout comprendre » , témoigne Lafargue, quelque peu nostalgique, car « Corchia, c'est le type de joueurs avec qui on sait qu'on va avancer, c'est une éponge, il va passer les paliers. C'est le type de joueur qui optimise son potentiel » .

Le Mans pour aller plus haut


Et qui sait faire les bons choix de carrière aussi, notamment en optant pour Le Mans à la sortie de l'INF alors qu'il peut signer dans des écuries plus prestigieuses. « Il savait que percer au PSG serait plus dur, il a bien analysé la situation et choisi Le Mans alors qu'il avait beaucoup de propositions. Il s'est projeté, et a choisi Le Mans en se disant que c'est là qu'il pourrait monter. » Un choix payant puisqu'il débute en Ligue 1 à seulement 18 ans et devient titulaire lors de la saison 2009-2010, à même pas 20 piges. À 25 ans, il comptabilise déjà près de 270 matchs en pro, auxquels il faut ajouter une flopée de sélections chez les espoirs. « Il a encore une marge de progression » , assure Lafargue. Passer un palier pour Corchia, cela signifie évoluer dans un club européen et fréquenter l'équipe de France. « Quand on voit la pénurie de latéraux en France, je pense qu'il a une carte à jouer pour après l'Euro » , s'enflamme Mbatté, pour qui Corchia n'a « rien à envier à Christophe Jallet » . Selon Lafargue, une première sélection passera surtout par un prochain choix de carrière pertinent, car « pour un latéral, il faut un bon contexte, un club qui domine ses matchs, pour pouvoir se mettre en valeur » . À moins que Lille ne reparte de l'avant et squatte de nouveau le haut du tableau.


Par Nicolas Jucha Tous propos recueillis par NJ
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Gasset tire son chapeau à Génésio 15 il y a 3 heures Golden Boy 2018 : pas de Mbappé dans les cinq finalistes 85 il y a 4 heures Plus d’un fan sur deux a déjà été témoin d’un comportement raciste au stade 73 il y a 5 heures Les Dorados de Sinaola de Maradona intéressés par Bolt ? 20

Le Kiosque SO PRESS

il y a 7 heures Prolongation imminente pour Gignac avec les Tigres 27
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Hier à 18:01 Il marque après 729 jours de disette 39