Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Rennes

Comment Sabri Lamouchi va-t-il faire jouer son Stade rennais ?

Le mercato a été agité au Stade rennais. Le club breton s’est montré particulièrement actif sur le marché cet été pour remodeler son effectif et le renforcer en vue de la Ligue Europa. Rennes est parvenu à digérer le départ de Wahbi Khazri en étoffant son secteur offensif et en s’offrant Hatem Ben Arfa comme cerise sur le gâteau. Maintenant, il s’agit pour Sabri Lamouchi de trouver la bonne formule sur le terrain.

Modififié

Tout va très vite dans le football. Ce poncif se vérifie souvent quand il est question de ballon rond, les grands changements opérés par le Stade rennais en moins d’une année en sont la preuve. Il suffit de rembobiner jusqu’au 18 novembre dernier, date du premier match de Sabri Lamouchi sur le banc rennais. Un déplacement du côté de la Meinau pour y affronter Strasbourg avec une équipe à la gueule bien différente de celle actuelle. Privé de Bourigeaud et Khazri, tous les deux suspendus, le technicien sort Brandon de son chapeau pour occuper la pointe de l’attaque, épaulé par Mubele et Amalfitano pour animer les côtés. Les deux premiers ont décampé (Osasuna et Toulouse) et le troisième a résilié son contrat à l’amiable.


Et si Lamouchi débute par un revers et une prestation indigente ce soir de novembre à Strasbourg (1-2), il ne tardera pas à faire ses preuves en décrochant une cinquième place en fin de saison, synonyme de qualification pour la phase de poules de Ligue Europa. Une première depuis 2011 pour les Rouge et Noir. Il fallait bien quelques folies lors du mercato estival pour fêter ça. Du coup, Rennes n’a pas chômé : un total de 28 mouvements entre les arrivées et les départs. Ce qui donne un secteur offensif largement remodelé et une profondeur de banc intéressante pour alterner entre la Ligue 1 et la Coupe d’Europe.

Problèmes de riche


Pourtant, ce n’était pas gagné. Après plusieurs recrues au début de l’été (Siebatcheu, Del Castillo, Grenier et l’arrivée définitive de Guitane), Lamouchi ne semblait pas complètement satisfait au moment de démarrer le championnat. « J’espère qu’il y aura des évolutions, avait précisé le coach avant le premier match à Lille. Mais je ne discuterai pas du mercato, c’est le club qui travaille dessus et qui essaie de faire pour le mieux, pour nous donner à moi, responsable de cette équipe, mais également au groupe, l’équipe la plus compétitive. » Aussitôt dit, aussitôt fait. Pendant que le flop Diafra Sakho (3 buts en 14 matchs) filait en Turquie en prêt, Lamouchi accueillait M’Baye Niang et Hatem Ben Arfa les bras grands ouverts. « On a un effectif qui ressemble un peu plus à ce qu'on souhaitait, mais de l'avoir aujourd'hui un peu plus étoffé donne à l'entraîneur que je suis des solutions supplémentaires » , s’est réjoui l’ancien international français au moment de faire le bilan du mercato après le succès contre Bordeaux.



Fini les bricolages et dépannages pour concocter un onze digne de ce nom ? Fort possible. Lamouchi a désormais de la matière et dispose de plusieurs cartouches pour faire bien jouer son équipe. Orphelin de véritable numéro 9 à son arrivée en novembre, il va pouvoir compter sur Jordan Siebatcheu et M'Baye Niang pour claquer quelques pions. Le départ de Khazri appartient au passé : avec Hatem Ben Arfa et Clément Grenier, Rennes a deux joueurs expérimentés et sacrément techniques, capables de faire basculer une rencontre sur une passe bien sentie ou un coup de génie. En outre, le bolide Ismaïla Sarr, en progrès depuis le début de saison, risque de faire mal à quelques défenses, et la patte droite de Benjamin Bourigeaud devrait encore faire des dégâts. Sans oublier le petit nouveau Romain Del Castillo au profil « Alessandriniesque » ou encore la pépite Rafik Guitane (acheté près de 10 patates au Havre) qui pourrait grappiller un peu de temps de jeu. Et dire que Benjamin André, James Léa-Siliki, Jakob Johansson et Adrien Hunou n'ont même pas été cités... Même s'il y a certaines interrogations sur la condition physiques de certains bonhommes (coucou HBA), Lamouchi semble avoir un sacré matos pour faire de Rennes une équipe compétitive en Ligue 1 comme en Ligue Europa.

Casse-tête tactique


Comment réussir à faire jouer tout ce petit monde ensemble ? Comment faire briller un Ben Arfa qui n’a plus foulé les pelouses de Ligue 1 depuis plus d’un an ? Les questions doivent fuser dans les méninges de Lamouchi. Depuis son arrivée, le natif de Lyon a montré qu’il n’était pas fermé à un seul système de jeu et qu’il savait s’adapter à l’adversaire. Le principal enjeu sera de réussir à faire cohabiter Ben Arfa et Grenier sur le terrain. Au sujet de la place de l'ancien Parisien sur le terrain, Lamouchi a déjà donné un gros indice à son arrivée : « Il faut qu'il soit dans le cœur du jeu, là où il est le plus déstabilisant. » Dans un éventuel 4-2-3-1, Ben Arfa pourrait donc s'installer derrière l'attaquant, ce qui obligerait l'entraîneur rennais à reculer Grenier d'un cran pour l'aligner aux côtés d'André. « Il ne faut pas considérer Hatem comme un meneur de jeu, mais comme un neuf et demi, un deuxième attaquant, estime Alain Perrin qui a connu le garçon à Lyon (2007-08). C’est un joueur qui va faire des différences par sa technique, les autres vont jouer pour lui, alors que Grenier est vraiment un meneur de jeu. Il va faire jouer l’équipe. Le problème s’il recule d’un cran, ça sera à la récupération du ballon, il faudra certainement travailler là-dessus. »



Et pourquoi pas un 4-3-1-2 au bon souvenir de la période niçoise de HBA ? « Il est vrai que Claude Puel lui avait trouvé un rôle qui l'a mis en valeur, ajoute Perrin. Hatem a besoin d'être dans une position un peu libre derrière l'attaquant, ça lui permet de faire jouer son imagination et sa créativité. » Pas sûr pour autant que Lamouchi imite le coach de Leicester. À moins d'utiliser Sarr dans une position axiale aux côtés de Siebatcheu ou Niang ? Oui, les questions sont légion. Mais il faut admettre que celles-ci sont particulièrement excitantes. La semaine à venir devrait offrir quelques réponses : Rennes a rendez-vous à Nice ce vendredi, avant de recevoir les Tchèques de Jablonec et les stars du PSG. Présent dans le groupe, Ben Arfa pourrait faire son grand retour sur le gazon contre son ex à l'Allianz Riviera. Les supporters en salivent d'avance. À Sabri Lamouchi de leur servir un repas d'exception.

Par Clément Gavard Propos d'Alain Perrin recueillis par CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4 Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 29

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 30 Hier à 11:20 Christian Vieri derrière les platines 24