Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Monaco-Paris

Comment Mbappé va-t-il célébrer son but à Louis-II ?

Vu la forme actuelle de l'attaque parisienne, il y a de grandes chances que Kylian Mbappé marque ce dimanche soir à Louis-II. Un problème de grande ampleur se présentera alors à lui : comment célébrer ce but contre le club qui lui a permis de devenir le plus gros espoir du football européen ? Tour d'horizon des scénarios potentiels.

Modififié

  • Kyky pas gentil

  • Benarbia : « Si Paris l’emporte à Monaco, le suspense est terminé »

    Le retour au bercail, les retrouvailles avec les potes, jouer contre son club formateur, tout ça, Mbappé s'en bat les reins. Aujourd'hui, Kylian s'est levé du mauvais pied et a envie de frapper le Rocher à grands coups de pioche comme un bagnard pour en faire des tout petits cailloux. Après s'être échauffé en T-shirt « Albert who ? » devant le prince de Monaco sans avoir serré la main de ses anciens coéquipiers, Mbappé entre dans le match comme une furie et plante un doublé dès la première mi-temps. Le jeunot va plus loin et horrifie le public monégasque quand il célèbre son premier but en se précipitant vers la tribune latérale pour compter les supporters présents sur ses doigts dans un grand éclat de rire. Pour fêter le deuxième, il enlève son maillot, se plante devant Fabinho, et le force à embrasser l'écusson du PSG en hurlant « T'AURAIS AIMÉ JOUER AVEC NOUS HEIN, T'AURAIS AIMÉ !!! » Après avoir pris une clé de bras de la part du Brésilien et un carton jaune de celle de l'arbitre, Kyky s'agace et demande à Emery de le remplacer. Di María entre en urgence, encouragé par Mbappé : « Vas-y, va gratter quelques millions pour ton transfert, normalement tu dégages le mois prochain. Moi, je vais au casino. Quelqu'un sait où j'ai rangé ma carte d'identité ? Le videur va encore me la demander. »



  • Kyky professionnel, mais Kyky sentimental

  • C'est toujours triste de jouer contre son ancienne équipe, mais le football de haut niveau est un monde cruel où les sentiments n'ont pas vraiment leur place. Aujourd'hui, Mbappé est un joueur du Paris Saint-Germain et il doit se comporter comme tel. Ce qui implique de voyager avec Fly Emirates, de placer son argent à la QNB, de se doucher avec du Nivea, et de répéter en conférence de presse qu'il « est venu à Paris pour grandir et pour aider le club à gagner la Ligue des champions » . Jusqu'à maintenant, Kyky s'est plutôt bien comporté et honore son nouveau maillot comme il se doit. En revanche, de là à lui demander de célébrer un but contre son ancienne équipe, il ne faut pas pousser. Professionnel et consciencieux, Mbappé donnera la passe décisive à Cavani pour l'ouverture du score avant de marquer le pion du 2-0. Mais, sentimental avant tout, hors de question de fanfaronner en sortant sa célébration Tortue Ninja. Une simple tape sur l'épaule solide de Subašić suffira à Kylian pour montrer qu'il n'est pas fier de ce qu'il vient de faire.



  • Kyky schyzo

  • Tout s'est enchaîné très vite pour Kylian Mbappé. Partir du club qui vous a vu naître comme footballeur professionnel pour rejoindre l'une des équipes les plus ambitieuses du foot européen, ça peut être déstabilisant, surtout quand on n'a que dix-huit ans. Et après tout, ça ne serait pas si surprenant que Kyky soit déstabilisé de revoir Louis-II au point de péter un plomb. Après une première période bien gérée où il a marqué, Mbappé explose nerveusement sur le chemin du vestiaire, ne sachant pas s'il doit se diriger vers celui des visiteurs ou des Monégasques. Dmitri Rybolovlev, qui profitait de la pause pour accrocher une ou deux toiles dans les couloirs de son stade, lui indique le bon chemin, mais, à son retour sur la pelouse, Mbappé ne va pas mieux. Pris de convulsions en fin de match, il arrache un ballon des pieds parisiens avant de foncer vers la cage d'Areola marquer le but de l'égalisation contre son camp. Tout le stade est éberlué et, dans son coin, Layvin Kurzawa a des flashs. Lui aussi se souvient qu'un jour, il jouait à l'AS Monaco. Secoué par cette nouvelle comme Jason Bourne quand il découvre sa véritable identité, Kurzawa a même un deuxième flash-back et se rappelle qu'à cette époque, c'était lui, la perle du Rocher.



  • Kyky nostalgique

  • Dès la descente du bus, on sent bien que Mbappé n'est pas dans son assiette. Le sosie de Donatello a la mine des jours où il n'y a pas de pizza, et n'envoie même pas un semblant de sourire aux photographes et aux fans venus l'attendre. Pire, au moment où il pénètre dans le stade, on le surprend à toucher lentement les murs à la manière de Russell Crowe caressant les blés dans Gladiator. Sur le terrain, Mbappé donne l'impression d'errer et d'être en plein spleen. Quand, en début de deuxième mi-temps, Jemerson démolit Verratti et provoque un péno, Emery propose à son numéro 29 de le tirer, histoire de lui redonner le sourire. Mais ce dernier refuse, tel Roberto Baggio contre la Fiorentina en 1991. Neymar et Cavani se jettent alors sur le ballon en aboyant, décident de faire une Cruyff en le frappant à deux, et ratent. Une Titi-Pirès, donc. Le corner qui suit donne lieu à un cafouillage improbable et, après un dégagement raté de Raggi, le ballon rebondit sur le tibia de Mbappé avant de terminer dans les filets. Blasé, Kyky marche vers le banc de Leonardo Jardim pour lui susurrer quelques mots captés par le micro de Paga : « Si tu reviens, j'annule tout. » Dans la tribune présidentielle, Nicolas Sarkozy ne peut s'empêcher de verser une larmichette.

    https://www.youtube.com/watch?v=AW_uCZQsLP8



    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié




    Dans cet article


    Hier à 18:01 Il marque après 729 jours de disette 31
    Hier à 16:04 La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 56

    Le Kiosque SO PRESS

    Hier à 14:33 Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 14
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    Hier à 09:52 Mediapro ne revendra pas ses droits 40 Hier à 09:23 Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 166 Hier à 08:48 Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 25