Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Real Madrid-Borussia Dortmund

Comment Luca Zidane va permettre à Dortmund de gagner la C3

Le Borussia Dortmund va gagner la Ligue Europa le 24 mai prochain. Et ce sera grâce à Luca Zidane. Voilà comment.

Modififié

Mercredi 6 décembre. Le Real Madrid reçoit le Borussia Dortmund à Santiago Bernabéu. Au mois d'août, au moment du tirage au sort, tout le monde imaginait que ce match, disputé lors de la dernière journée, serait une finale. Il n'en est rien. Les verdicts sont tombés dès la cinquième journée : le Real est déjà assuré d'être deuxième de la poule, tandis que Dortmund est éliminé et peut, au mieux, attraper la troisième place. Avec un match contre Séville à disputer ce week-end, Zinédine Zidane va donc faire tourner. Logiquement. Ainsi, au coup d'envoi du match face à Dortmund, on retrouve des joueurs moins utilisés : Nacho, Theo Hernández, Hakimi, Kovačić ou encore Lucas Vázquez. Et dans les cages, Kiko Casillas, avec Keylor Navas laissé à la maison.

Coucou Zagadou


En début de match, malgré son équipe remaniée, le Real domine. Il faut dire que lors de leurs dernières sorties à Bernabéu, les champions d'Europe n'ont pas franchement régalé, avec un 2-2 en Coupe contre Fuenlabrada, ou une victoire 3-2 à l'arrachée contre Málaga. Alors, dès la 10e minute, Kovačić invente un amour de passe pour Borja Mayoral, qui contrôle du gauche et, en pivot, lobe astucieusement Bürki. 1-0. Dortmund a la tête dans le sac, et les nouvelles qui arrivent de Wembley ne sont pas bonnes : l'APOEL Nicosie vient d'ouvrir le score par ce diable de Mickaël Poté, auteur lui aussi d'un but de toute poté. Le BvB est complètement à la rue, mais parvient à ne pas encaisser de second but. 1-0 à la mi-temps, tandis que Harry Kane permet à Tottenham de revenir à 1-1.


Mais tout s'accélère en début de seconde période. Lancé dans la profondeur, Kagawa s'en va défier Kiko Casilla. Le portier sort à toute vitesse, réussit à sortir dans les pieds du Japonais, qui laisse traîner ses crampons sur le poignet du gardien. Le bras endolori, Casilla préfère céder sa place au troisième gardien du Real : Luca Zidane. Son premier dégagement termine en touche. Bon. Ça peut arriver, même si d'aucuns disent qu'il voulait faire une petite blague à son papa. Mais huit minutes plus tard, la grosse tuile. Dan-Axel Zagadou est en train de s'échauffer sur le bord de la pelouse. Luca Zidane et lui s'étaient croisés chez les U16 français en 2014, et avaient sympathisé lors d'un match de Youth League Real Madrid-PSG de novembre 2015. En voyant son pote sur le bord du terrain, Zidane Junior fait de grands gestes pour attirer son attention. Comme pour établir un contact rassurant avec une figure familière au beau milieu de ce grand théâtre qu'est Bernabéu. Se désintéressant totalement du jeu l'espace de quelques secondes, LZ ne calcule pas du tout la passe en retrait épicée de Nacho. Le temps de se retourner et de réaliser, le ballon roule doucement et honteusement au fond des filets. 1-1. Luca, le teint blafard, se tourne vers Zinédine qui lui lance juste un « c'est pas très bieng, mais c'est pas grave. » Le score ne bougera plus, ni à Bernabéu, ni à Wembley. Dortmund, avec trois points, termine troisième et est reversé en Ligue Europa.

Le gant levé


Au mois de janvier, sentant toujours le poids de cette boulette, Luca Zidane demande à changer d'air. Ça tombe bien, pendant les fêtes de Noël, Roman Bürki a reçu une proposition excitante à souhait, qu'il n'a pu refuser. La radio Europe 1 a planché sur une nouvelle émission dédiée au foot et au lifestyle, mais surtout au lifestyle. L'idée du directeur de la station, Denis Olivennes, est de confier la présentation à un duo Daphné Burki-Roman Bürki, surnommé The Burkiz, l'un représentant le football, et l'autre le lifestyle. Forcément, cette réorientation soudaine oblige Dortmund à chercher un nouveau gardien de but. Redevables envers Luca Zidane, les dirigeants du BvB décident de récupérer le jeune gardien français pendant six mois en prêt.


Alors que Dortmund n'a absolument plus rien à jouer en Bundesliga (le Bayern a déjà 14 points d'avance à la trêve), le nouveau coach intérimaire, Armin Veh, décide de tout miser sur l'Europe. Dortmund se débarrasse facilement du Slavia Prague en seizièmes, de Nice en huitièmes, du Dynamo Kiev en quarts et de la Lazio en demies. Le 24 mai, les Borussen arrivent donc à Lyon pour la finale face à l'Atlético de Madrid avec un Luca Zidane qui reste sur une série de trois matchs sans faire coucou à personne sur le bord de la pelouse, record en carrière. Le match est évidemment fermé. 0-0 à la pause. 71e minute, sur un corner botté de la droite, Sokratis s'élève dans le ciel lyonnais et catapulte le ballon au fond des filets. 1-0. Simeone réagit en faisant entrer Torres et Gameiro.


L'Atlético pousse, Dortmund résiste. On joue les arrêts de jeu. Sur la dernière offensive des Colchoneros, Luca Zidane est déconcentré par un cri venant des gradins. Il se retourne et aperçoit Houssem Aouar, son ancien coéquipier en U17, en tribunes. Zidane lève alors son gant pour lui faire coucou. Sans s'en rendre de compte, ce gant levé détourne en corner une minasse de Saúl Ñíguez qui prenait le chemin de la lucarne. Tous les joueurs de Dortmund se ruent sur Zidane pour le féliciter de cet arrêt dingue. Dans la foulée, l'arbitre siffle la fin du match : Dortmund remporte la Ligue Europa, vingt ans tout juste après avoir soulevé la C1. Une époque où Luca Zidane n'était pas encore né.

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 16 minutes Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 10
Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 21

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 22
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22