Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Brighton-Manchester City (1-4)

City écrase Brighton et décroche le titre

Mené pendant seulement 83 secondes, Manchester City n’a pas failli et s’impose sans trembler face à de bien mornes Seagulls (1-4). Quatre buteurs nommés Agüero, Laporte, Mahrez et Gündoğan permettent aux hommes de Pep Guardiola de devenir le premier club anglais à conserver son titre depuis dix ans, à un minuscule point devant Liverpool.

Modififié

Brighton 1-4 Manchester City

Buts : Murray (27e) pour les Seagulls // Agüero (28e), Laporte (38e), Mahrez (63e), Gündoğan (72e) pour les Citizens

Pep Guardiola voulait se la jouer à l’ancienne : rester pleinement concentré sur son match, en laissant au vestiaire le portable et les notifications qui auraient pu le tenir informé du score de Liverpool face à Wolverhampton et de la possibilité de perdre sa couronne sur le fil. Heureusement pour le Catalan, ses joueurs ne lui ont pas laissé l’occasion de céder à la tentation, puisque City a répondu présent de bout en bout en écrasant Brighton sans jamais s’être mis en danger. Deux buts par mi-temps, et voilà les Citizens champions pour la deuxième année consécutive, une première depuis... Manchester United il y a tout pile dix ans. Belle perf’ du club du Cheikh Mansour qui remporte son sixième titre, le quatrième en huit ans.

Tête contre tête


Loin de ce que certains appellent pompeusement le « match du siècle » , il y a un homme vers qui tous les regards du public local sont tournés : Bruno Saltor. Avec 235 parties disputées en sept saisons chez les Seagulls, l’Espagnol fait partie des légendes du club et aimerait bien offrir un dernier frisson à son public avant de prendre sa retraite, quitte à gâcher la fête des hommes de Pep Guardiola. Mais la tâche d’El Capitan se résume avant tout à verrouiller la défense de Brighton qui subit les assauts répétés de City, sans que les visiteurs n’osent cependant tenter leur chance de loin, préférant chercher un espace dans l’axe pour ouvrir la marque. En face, les Mouettes se contentent des miettes, comprenez l’un ou l’autre contre rapidement avorté. Seul Jahanbakhsh prouve que les piafs ne sont pas complètement morts en tirant deux fois sur Ederson (9e, 25e), obtenant au passage un corner lors de sa seconde tentative. Il n’en fallait pas plus : Murray reprend de la tête le coup de coin frappé par Groß et ouvre le score contre le cours du jeu (1-0, 27e).


À ce moment précis, Liverpool est virtuellement assis sur le trône du champion. Un vent de panique gagne le parcage visiteur, mais celui-ci se dissipe 83 secondes plus tard lorsque David Silva dévie une ouverture de Laporte dans la surface. Agüero reprend un point de penalty et pousse le ballon à l’aveugle entre les jambes de Matthew Ryan (1-1, 28e). Un coup dur pour le portier australien, mal récompensé de ses multiples efforts pour préserver le clean-sheet. Mais Brighton ne s’est pas maintenu aux forceps pour rien et le prouve par la porosité de sa défense qui s’effrite minute après minute. Nouveau corner, pour City cette fois-ci. Mahrez se charge de le tirer, Laporte se fait oublier par Murray et donne l’avantage aux siens d’un nouveau coup de casque (1-2, 38e). Ederson se fait peur sur un coup franc flottant tiré plein axe par Lewis Dunk dans le temps additionnel (45e +1), mais à la pause, son équipe est parvenue à concrétiser son écrasante domination (67%).

İlkay en plein soleil


Frileux le public citizen ? Que nenni. Conscient de l’enjeu qui se profile, le parcage monte en puissance, à l’image de son équipe qui, comme dans une battle royale, dégomme un à un les espoirs de Brighton de recoller au score. À vingt mètres, Mahrez dépose Dunk d’une feinte de frappe, crochète et bombarde Ryan pour faire le break (1-3, 64e), avant que Gündoğan ne climatise l’Amex Stadium dix minutes plus tard d’un coup franc magistral à 25 mètres et qui termine directement dans la lucarne (1-4, 72e). Le dernier quart d’heure est américain, puisque City danse avec Brighton, sauf que les visiteurs proposent un rock endiablé au lieu du slow traditionnel qui conclut généralement les fins de saison. En s’imposant pour la quatorzième fois consécutive, les Skyblues concluent leur saison en apothéose par une grosse gifle envoyée à distance du côté de Liverpool. Suffisant pour effacer l’amertume de leur élimination en Ligue des champions ? Un nouveau succès en Cup samedi prochain face à Watford devrait faire l’affaire pour terminer la saison avec le sourire.



Brighton (4-4-1-1) : Ryan - Bruno (Montoya, 83e), Duffy, Dunk, Bernardo - Knockaert, Kayal, Bissouma, Jahanbakhsh (Locadia, 67e) - Groß - Murray (Andone, 68e). Entraîneur : Chris Hughton.

Manchester City (4-3-3) : Ederson - Walker (Danilo, 88e), Kompany (Otamendi, 87e), Laporte, Zinchenko - Bernardo Silva, Gündoğan, Silva (De Bruyne, 78e) - Mahrez, Agüero, Sterling. Entraîneur : Pep Guardiola.


  • Résultats et classement de la Premier League

    Par Julien Duez
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 09:56 EXCEPTIONNEL : 10€ offerts sans sortir la CB + 100€ remboursés en CASH sur votre 1er pari
    Hier à 13:30 Kilmarnock cible Poyet et Di Matteo 7 Hier à 11:00 L’Espérance Tunis fait match nul à Casablanca 5
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE