Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Manchester City-Chelsea (1-0)

City asphyxie Chelsea

Intraitables pendant tout le match, les futurs nouveaux rois d'Angleterre ont marché sur l’ancien champion. S'il a fallu attendre le début de la seconde période pour que Bernardo Silva délivre l'Etihad Stadium, il y avait manifestement une classe d'écart entre les deux équipes cet après-midi. La couronne est plus que jamais dans les mains des Mancuniens.

Modififié

Manchester City 1-0 Chelsea

But : Bernardo Silva (46e) pour Manchester City

Cette rencontre avait tout de la passation de pouvoir. Elle a été claire comme de l’eau de roche. Ultra dominateurs, les Mancuniens ont donné une leçon de pressing à leurs adversaires. Étouffés, les Blues se sont contentés de défendre. C’est presque un miracle que les hommes de Conte aient tenu aussi longtemps. Méconnaissables offensivement, les Londoniens ont péniblement attendu que le temps passe. Même sur le banc, Antonio Conte a souffert de la comparaison avec Pep Guardiola. Bref, le cru 2018 a ridiculisé son prédécesseur. Le roi est mort, vive le roi !

Revivez Manchester City - Chelsea (1 - 0)

En pleine tempête


La tactique était limpide du côté de Chelsea : défendre très bas et attendre que les mobylettes Pedro-Willian-Hazard fassent des miracles en contre. Sur le papier, ça se tient et ce n’est pas très étonnant de la part d’Antonio Conte. Mais encore faut-il ne pas lâcher le ballon plus vite qu’un jeune adolescent lors de sa première fois. Résultat, la possession de balle est indécente du côté de City et les vagues bleu clair entament petit à petit la digue londonienne. Bousculés par le pressing des Citizens, les Blues paniquent à chaque accélération du funambule Sané ou chaque passe du métronome De Bruyne qui parvient à trouver des espaces dans le dos de la défense malgré un bloc très bas. Et pourtant, la maison bleue tient.

La faute en partie à la maladresse de Bernardo Silva. Son premier enroulé vient seulement caresser les cages de Thibaut Courtois, quand son second va se perdre dans les tribunes. Les Blues peuvent aussi louer les dieux pour ce sauvetage miraculeux d’Azpilicueta sur sa ligne. Avec un Hazard totalement perdu en position de 9, les visiteurs s’en remettent à Willian pour faire fructifier le peu de cartouches disponibles. Mais la tourelle Otamendi veille avec une certaine autorité – pas toujours réglementaire par ailleurs. L’Argentin et sa hargne sont même tout proches d’ouvrir le score. Sur un coup franc de filou de De Bruyne, Agüero manque sa frappe, mais le défenseur s’arrache pour replacer le ballon dans le droit chemin. Effort vain : l’attaquant mancunien était hors jeu.

Bernardo Silva surgit


Mais la faille que les Citizens ont cherchée pendant quarante-cinq minutes, ils vont la trouver en à peine trente secondes au retour des vestiaires. Christensen se déchire sur son dégagement. Agüero en profite et décale David Silva qui centre pour son homonyme Bernardo. Le Portugais devance Alonso et délivre enfin les locaux. Logique, tout simplement. Surtout que les Blues ne gèrent pas mieux leurs contres, à l’image d’un Moses qui décide de la jouer seul et d’envoyer un parpaing en tribune. Pedro n’est pas plus en réussite, tandis qu’Hazard est aussi introuvable que les changements tactiques de Conte pour redynamiser tout ce beau monde.

Les entrées de Giroud et d’Emerson Palmieri pour ses premières minutes en Premier League ont au moins le mérite de réveiller un peu les visiteurs, mais n’améliorent pas la qualité des passes. City finit par gérer tranquillement tout en s’offrant quelques petites frayeurs. Alonso aurait même pu réaliser le hold-up du jour en cadrant sa reprise en toute fin de rencontre. Pendant ce temps, Eden Hazard se demande vraiment ce qu’il faisait sur le terrain cet après-midi. De toute façon, le Belge n'a plus qu'à faire comme tout le monde : s'agenouiller devant le nouveau souverain. La résistance, ce sera pour l'année prochaine.


Manchester City (4-3-3) : Ederson - Walker, Otamendi, Laporte, Zinchenko (Danilo, 87e) - Gündoğan, De Bruyne, David Silva (Foden, 93e) - Bernardo Silva, Agüero (Jesus, 85e), Sane. Entraîneur : Pep Guardiola

Chelsea (3-4-3) : Courtois - Azpilicueta, Christensen, Rudiger - Moses, Fàbregas, Drinkwater, Alonso - Willian (Giroud, 78e), Hazard (Morata, 90e), Pedro (Palmieri, 82e). Entraîneur : Antonio Conte


  • Résultats et classement de Premier League



    Par Robin Richardot
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 112
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
    À lire ensuite
    Conte, avis de sabordage