Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. // Gr.B
  3. // Danemark-Finlande (0-1)

Christian Eriksen, le miraculé

Victime d'un malaise cardiaque en fin de première période face à la Finlande, le milieu de terrain danois a donné une immense frayeur à tous les fans de football, et pas seulement. Heureusement, les nouvelles parvenues au fil de la soirée concernant l'état de santé du joueur de l'Inter sont plutôt rassurantes, après avoir craint le pire. Cet Euro tient déjà un moment dont tout le monde se souviendra longtemps, avec beaucoup d'émotion.

Modififié
Tous ceux qui ont vécu ce terrible jour de juin 2003 où Marc-Vivien Foé avait perdu la vie lors de la Coupe des confédérations, foudroyé par un arrêt cardiaque, ont certainement cru voir se profiler sous leurs yeux une terrible réminiscence. Pour les autres, la stupeur n'en fut pas moins grande. Alors que la mi-temps approche dans ce Danemark-Finlande, Christian Eriksen s'écroule tout seul près de la ligne de touche, victime d'un malaise. Les images sont glaçantes. M. Taylor qui appelle de suite les secours, le massage cardiaque très vite entrepris par Simon Kjær, puis par les médecins, les pleurs sur les visages des coéquipiers comme des adversaires et le silence absolu dans un Parken Stadium horrifié. Moins de 24h après des débuts en fanfare du côté de Rome, l'Euro vient de basculer dans l'effroi.

Des nouvelles rassurantes


Après de longues minutes de soins, derrière le remarquable mur formé par les Danois pour masquer la scène aux caméras, Eriksen est finalement évacué derrière un drap. L'espoir réapparaît quelques minutes plus tard : le milieu de terrain de l'Inter a été photographié conscient, la main sur le front, les yeux ouverts et visiblement alertes. « Le joueur est désormais hospitalisé dans un état stable » , ne tarde pas à rassurer l'UEFA, bientôt suivie par la Fédération danoise. Les nouvelles rassurantes arrivent au compte-gouttes, et l'agent du joueur, Martin Schoots, annonce sur la radio danoise NPO Radio 1 : « Christian Eriksen respire et peut parler. Il est réveillé. »


Après plus d'une heure d'interruption, le soulagement prend peu à peu le pas sur l'horreur. Dans les tribunes, la communion entre les supporters des deux sélections donne la chair de poule. Aux « Christian ! » scandés par les Finlandais, les Danois répondent des « Eriksen ! » à vous foutre les poils. Et c'est finalement à la demande des joueurs, lesquels auraient pu discuter avec le joueur lui-même par Facetime, que la décision est prise de reprendre le match. Kasper Schmeichel, symbole d'une équipe danoise héroïque, fait le tour de ses partenaires : une tape amicale, une embrassade, quelques mots de réconfort, avant de reprendre le jeu. Chapeau, messieurs.

Le monde du foot sous le choc


Pendant que le football reprend vie à Copenhague, les réactions affluent de partout en soutien au finaliste de la Ligue des champions 2019 et champion d'Italie 2021. À quelque 1500 kilomètres de là, du côté de Saint-Pétersbourg, l'émotion de Roberto Martínez est palpable avant de défier la Russie. « Ça a été un choc pour nous. Certains sont des coéquipiers et des joueurs qui ont partagé une partie de leur carrière avec lui. Donc notre premier réflexe a été de lui envoyer des ondes positives, et on lui souhaite de s'en remettre très vite » , confie le sélectionneur belge. Bientôt suivi par son buteur, Romelu Lukaku, lequel dédie son but face à la Sbornaïa à son ami milanais, en lâchant un « I Love you Chris » face caméra. Anciens coéquipiers, adversaires d'un soir ou simples amoureux du ballon rond, tout le monde y va de son message à destination du génie de Middlefart.


La défaite danoise face à la Finlande (0-1) passe finalement totalement au second plan. L'essentiel est ailleurs : Christian Eriksen a été ramené à la vie. Et ce soir, c'est tout ce que l'on a envie de retenir.

Christian Eriksen va mieux et c'est le plus important


Par Tom Binet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
Hier à 18:50 La justice donne raison à Canal contre beIN, la LFP réagit immédiatement 42
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
Hier à 11:34 Football Manager intégrera bientôt le foot féminin 39
Hier à 09:57 Libertadores : l'Olimpia Asunción sort l'Internacional aux tirs au but 12