Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Chelsea-Atlético de Madrid

Christensen, The Danish Rock Returns

Revenu à Chelsea cet été après un prêt de deux ans au Borussia Mönchengladbach, Andreas Christensen est en train de se faire une place au sein de la défense à trois d'Antonio Conte. Mérité au regard du talent du jeune Danois (21 ans) et de ses performances face à Romelu Lukaku, Sergio Agüero ou Harry Kane, qu'il a déjà mis dans sa poche.

Modififié

Quatre interceptions, aucun ballon perdu, 91% de passes réussies (74 sur 81 tentatives), 84% de duels aériens remportés. Non, ceci n’est pas la ligne de statistiques de Sergio Ramos, ni même celle de Leonardo Bonucci, mais bien celle d’Andreas Christensen lors de la victoire de Chelsea face à Newcastle ce samedi (3-1). Le tout en seulement 80 minutes passées sur le terrain. Une performance qui fait écho à celle déjà réalisée trois jours plus tôt face à Swansea (1-0), où le défenseur central danois avait affiché un impeccable 100% de passes réussies. Une manière comme une autre de comprendre pourquoi Christensen (21 ans) est devenu un titulaire à part entière cette saison, obligeant ainsi David Luiz à préparer ses valises pour un départ cet hiver.

Couvé par José Mourinho


Né à Lillerød, jolie bourgade située à quarante kilomètres au nord de Copenhague, Andreas Christensen suit alors le même parcours que les autres talents danois. Une formation au pays – pour lui ce sera à Brøndby – avant un déménagement à 16 ans dans un grand club d’Europe. Et c’est ainsi qu’il débarque à Chelsea où il signe très vite un contrat professionnel avant d’être lancé dans le grand bain par José Mourinho en octobre 2014 face à Shrewsbury Town en League Cup (2-1). Auteur d’une énorme performance, Christensen sera alors récompensé par The Special One. D’abord par une phrase prononcée quelques secondes après la victoire finale en League Cup : « Pour moi, l’homme du match n’est pas John Terry, mais Andreas Christensen, qui avait très bien joué contre Shrewsbury. » Puis en offrant au jeune Danois douze petites minutes de jeu lors de la dernière rencontre de championnat face à Sunderland, lui permettant ainsi d’inscrire un titre de Champion d’Angleterre à son palmarès.

Élu meilleur joueur de Gladbach devant Xhaka


Trop jeune et encore trop tendre, Andreas Christensen est envoyé au Borussia Mönchengladbach pour un prêt de deux saisons. Sa mission est alors simple : réussir à se démarquer des 31 autres joueurs prêtés un peu partout en Europe par les Blues. Impressionnant défensivement, Christensen se met alors très vite toute la famille des Fohlen dans la poche. Les supporters, d’abord, qui l’élisent dès sa première année meilleur joueur de la saison avec 54% des voix, loin devant son capitaine et actuel milieu d’Arsenal, Granit Xhaka et ses 15%. Puis son entraîneur, André Schubert, qui espère pouvoir arracher le roc danois à Chelsea : « C’est un super défenseur et un très bon footballeur. J’aimerais beaucoup qu’il reste au Borussia pendant de longues années. » Malheureusement pour Gladbach, les Blues refusent les 16 millions d’euros proposés par les Allemands et rapatrient comme prévu un joyau désormais poli et prêt pour le combat.

Dans les pas de John Terry


C’est ainsi que Christensen fait son retour à Londres, dans la discrétion la plus totale, les médias et les supporters préférant, à juste titre, s’extasier devant l'arrivée d’Álvaro Morata, voire celles de Tiémoué Bakayoko, Antonio Rüdiger, Davide Zappacosta et Danny Drinkwater. Force est pourtant de constater que derrière le buteur en série espagnol, il se pourrait bien que la meilleure recrue estivale des Blues soit un compatriote de Lars von Trier.


Solide sur ses appuis, costaud dans les duels – tout en écopant seulement de deux cartons jaunes en plus de 100 matchs en pro – et doté d’une très belle qualité de passe, ce grand gaillard (1,88m, 78 kg) est le prototype même du défenseur moderne qu’apprécie particulièrement Antonio Conte : « Les défenseurs doivent être capables de jouer, surtout si vous voulez construire à partir de l’arrière. Si vous voulez contrôler le jeu, il est très important d'avoir des défenseurs qui sont bons avec le ballon. Mais en même temps, il est très important d'avoir des défenseurs qui sont aussi là pour défendre, que ce ne soient pas des numéros 10 en position de défenseur. »

Adversaire de la France dans six mois

Et c’est parce que Christensen maîtrise ses deux aspects du poste que le technicien italien n’hésite pas à lui faire confiance, le titularisant dans tous les « gros » matchs, que ce soit contre l’AS Roma en Ligue des champions ou face aux deux Manchester, Tottenham ou encore Liverpool en championnat. C'est d’ailleurs face aux Reds, le 25 novembre dernier, que Christensen a posé le bout d’un orteil dans le coin des légendes des Blues, devenant le premier joueur formé à Chelsea à aligner trois titularisations de suite en Premier League depuis... John Terry. La comparaison avec l’ancien capitaine de Chelsea ne s’arrête pas là puisque le défenseur danois aime lui aussi inscrire son nom sur la liste des buteurs, comme il a pu le faire en Irlande lors du barrage retour qualificatif à la Coupe du monde (1-5). La France, qui se frottera au Danemark dans 203 jours, est prévenue.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure La « main » bientôt réformée ? 33 il y a 1 heure Évra présente sa dinde à sa manière avant Thanksgiving 25
il y a 4 heures Gasset tire son chapeau à Génésio 17 il y a 5 heures Golden Boy 2018 : pas de Mbappé dans les cinq finalistes 90

Le Kiosque SO PRESS

il y a 6 heures Plus d’un fan sur deux a déjà été témoin d’un comportement raciste au stade 74 il y a 7 heures Les Dorados de Sinaola de Maradona intéressés par Bolt ? 23
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
il y a 9 heures Prolongation imminente pour Gignac avec les Tigres 27