Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Arsenal-Chelsea (1-2)

Chelsea retourne Arsenal

Mené 1-0 entre la treizième et la 83e minute, Chelsea a réussi à renverser Arsenal en deux temps trois mouvements. Triste pour Mikel Arteta et sa bande, qui pensaient avoir le match en main et restent englués dans le ventre mou de la Premier League. Flatteur pour les poulains de Frank Lampard, qui confirment leur quatrième place malgré une prestation peu convaincante.

Modififié

Arsenal 1-2 Chelsea

Buts : Aubameyang (13e) pour Arsenal // Jorginho (83e) et Abraham (87e) pour Chelsea

En vérité, il avait la pression. Parce qu'Arsenal n'avait plus gagné chez lui depuis cinq matchs (une première, au XXIe siècle), parce qu'entamer une carrière de numéro un sur le banc par aucune victoire en deux matchs fait mauvaise impression et parce qu'il aimerait beaucoup participer à une Coupe d'Europe la saison prochaine. Et pour son deuxième test, il a longtemps cru réussir l'examen. Mais en cinq minutes, tout s'est écroulé.


Tout s'est écroulé, car l'Arsenal d'Arteta a gâché l'intégralité de sa performance contre un Chelsea décevant (mais têtu) en encaissant deux buts dans les dix dernières minutes. Avant ces réalisations bouffées à la 83e et à la 87e, les Gunners menaient 1-0 et semblaient avoir le duel bien en main. Raté, complètement raté. Arteta peut être déçu, lui qui se retrouve au douzième rang. Lampard peut profiter, du haut de sa quatrième place (quatre points d'avance sur le cinquième).

Mesut, enchanté


Lorsqu'un entraîneur procède à un remplacement dès la 34e minute alors qu'aucune blessure ou expulsion n'est à signaler, c'est en général mauvais signe pour lui. Surtout quand trois de ses joueurs viennent juste d’écoper d'avertissements, en quatre minutes. Du coup, si Lampard change Emerson pour Jorginho et modifie son schéma tactique (3-4-3 en 4-3-3) à la demi-heure de jeu après avoir vu une triplette de cartons jaunes (Rüdiger, Mount et Kanté), ce n'est pas un hasard : Arsenal mène 1-0, et impose complètement sa loi aux Blues.


Aubameyang n'a en effet pas traîné pour ouvrir le score, sa tête sur corner trompant Kepa avant le quart d'heure. Le Gabonais est ensuite proche du doublé, comme Lacazette du break. Et en dépit de quelques occasions blues sur coups de pied arrêtés ou de la sortie sur blessure du passeur décisif Chambers, la conclusion de la première mi-temps est claire : sous l'impulsion d'un bon Özil, les Gunners se montrent supérieurs dans tous les domaines.

Renversement, toute !


Reste qu'Arsenal, quinzième formation à domicile de Premier League, n'a conservé ses cages inviolées qu'une unique fois en seize rencontres. Et que Chelsea, quatrième team à l'extérieur, a besoin de points pour confirmer sa place dans la zone C1 que Manchester United ou Tottenham (respectivement une et deux unités derrière) lui envient. Cependant, les locaux tiennent sans trop de difficulté et les visiteurs ne récoltent que quelques accrochages.



Dès lors, Lampard tente encore avec l'entrée inédite de Lamptey. Le technicien a pourtant des armes offensives un peu plus aiguisées en apparence avec Barkley, Hudson-Odoi ou encore Batshuayi. Des couteaux qui ne sont pas ou peu utilisés, restant sur le banc ou apparaissant tardivement - à l'instar de Pépé - pendant que les couverts titulaires ne parviennent pas à égaliser malgré les essais d'Abraham stoppés par Luiz ou Leno. Mauvais coaching, pointe-t-on alors du doigt. Mais finalement, les Blues renversent tout en cinq minutes chrono. D'abord avec un coiffeur, justement, à savoir Jorginho qui a frôlé le rouge et qui remet les Blues à hauteur à la suite d'un coup franc mal géré par Leno. Puis en prenant l'avantage par Abraham, après une combinaison avec Willian. Come-back éclair : bravo super Frank, désolé Mikel !


Arsenal (4-2-3-1) : Leno - Maitland-Niles, Chambers (Mustafi, 23e), Luiz, Saka - Torreira, Guendouzi - Nelson (Pépé, 85e), Özil (Willock, 76e), Aubameyang - Lacazette. Entraîneur : Arteta.

Chelsea (3-4-3) : Kepa - Rüdiger, Tomori (Lamptey, 59e), Zouma - Azpilicueta, Kanté, Kovačić (Hudson-Odoi, 70e), Emerson (Jorginho, 34e) - Willian, Abraham, Mount. Entraîneur : Lampard.




Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:53 Viens mater OL – Juve lors d’une projection So Foot de tous les exploits 1 Hier à 09:30 25 ans de suspension pour avoir frappé un arbitre 21