Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Chelsea-United (2-2)

Chelsea répond à Martial sur le gong

Auteur d'une immonde première période où il a concédé l'ouverture du score, Manchester United à cru renverser Chelsea, qui aurait alors subi sa première défaite de la saison, grâce à un doublé d'Anthony Martial. Mais les Blues ont égalisé à la dernière minute.

Modififié

Chelsea 2-2 Manchester United

Buts : Rüdiger (21e) et Barkley (96e) pour Chelsea // Martial (55e et 73e) pour Manchester United

Les journaux allaient écrire qu'il suffisait parfois de deux hommes pour dissocier deux mi-temps, que le cerveau de José Mourinho et les jambes d'Anthony Martial (tous les deux bien aidés, il est vrai, par un Juan Mata en forme) avaient fait tomber le Chelsea de Maurizio Sarri pour la première fois de la saison, que cette victoire « mourinhesque » grâce à un doublé de Martial était la preuve qu'un premier acte raté n'était pas synonyme de non-succès. Au lieu de ça, les médias s'arrêteront sur la colère du Mou au bout du temps additionnel, frustré de voir l'entrant Barkley débouler à la dernière minute pour égaliser et conserver l’invincibilité des siens. À une seconde près.

Chelsea passe devant, logiquement


Un seul tir cadré pour un but. Voilà ce que donne la première mi-temps de ce choc. Les autres statistiques permettent de deviner en faveur de quel camp les filets ont tremblé : Chelsea garde en effet la balle 63% du temps (contre, mathématiquement, 37 pour Manchester), réussit 91% de ses passes (contre 78) et le cuir se promène bien davantage dans la moitié de terrain des visiteurs que dans celle des locaux.


Ce sont donc les Blues qui sont devant en rejoignant les vestiaires à la pause, Rüdiger ayant transformé de la tête un corner de Willian après vingt minutes de jeu. Logique : la bande de Sarri est plus en confiance, plus sereine et mieux organisée que celle de Mourinho, qui ne montre quasiment rien.

La philosophie « mourinhesque » gagnante... ou presque


Autre mauvaise nouvelle pour les Red Devils : ils n'ont plus gagné à Stamford Bridge depuis le départ de Ferguson (cinq défaites, un nul). Les Mancuniens sont-ils donc condamnés à perdre ? Non, répond Martial à l'heure de jeu après des tentatives d'Hazard et Morata. Sur le coup, le Français est à l’affût d'une jolie demi-volée de l'ex-Londonien Mata repoussée par Kepa. 1-1, retour à la case départ avec avantage psychologique pour les Rouges.



S'il a du mal à encaisser, Chelsea se reprend vite. Avec notamment Luiz, qui foire sa tête dans une bonne position. Puis avec Kanté, qui voit De Gea sortir sa frappe tendue. Mais ce qui devait arriver arriva : comme des bleus, les Blues se font avoir en concédant une nouvelle réalisation de Martial. MU, qui signe une deuxième période bien plus aboutie, n'a plus qu'à résister. Ce qu'il ne parvient pas à faire jusqu'au bout du temps additionnel, Barkley égalisant à la dernière seconde à la suite d'une tête de Luiz rebondissant sur le poteau. Mourinho peut être frustré, Sarri ne tombera pas aujourd'hui.


Chelsea (4-3-3) : Kepa - Azpilicueta, Rüdiger, Luiz, Alonso - Kanté, Jorginho, Kovačić (Barkley, 69e) - Willian (Pedro, 72e), Morata (Giroud, 79e), Hazard. Entraîneur : Sarri.

Manchester United (4-2-3-1) : De Gea - Shaw, Lindelöf, Smalling, Young - Matić, Pogba - Mata (Herrera, 75e), Rashford (Sánchez, 85e), Martial (Pereira, 83e) - Lukaku. Entraîneur : Mourinho.


  • Résultats et classement de Premier League

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 18
    Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 91

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur