Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Chelsea-City (2-0)

Chelsea fait brûler la City

À la surprise générale, et dans une semaine marquée par une défaite contre Wolverhampton, Chelsea a enrayé le rouleau-compresseur citizen à Stamford Bridge. Une victoire 2-0 engrangée grâce à deux buts de Kanté et Luiz, et surtout à la faveur des choix tactiques payants de Sarri, grand gagnant de la partie. City n'est plus invincible en championnat, c'est le grand boum de ce samedi.

Modififié

Chelsea 2-0 Manchester City

Buts : Kanté (45e) et Luiz (78e) pour Chelsea

À quoi ça tient, un trône ? Demandez à Nagui : pas grand-chose. Une fois la couronne sur la tête, tout le monde veut prendre votre place, c'est lui qui le dit. Et si, pour une fois, un prétendant parvient à suivre le rythme effréné de vos bonnes réponses, mieux vaut s’accrocher. La (très) solide victoire de Chelsea contre City entre ainsi dans la veine des batailles tactiques qu’aura rarement perdues Guardiola : Maurizio Sarri n’avait pas battu son homologue en trois rencontres, c’est désormais chose faite, et c’est mérité. City est deuxième de Premier League, les Blues reviennent à sept points.

Braquage à l'anglaise


Des poignées de main brésiliennes, un câlin entre Espagnols, une bise entre les tricoteurs Hazard et Mahrez : les retrouvailles à Stamford Bridge avaient pourtant commencé sur une note sucrée. Et si, paraît-il, les plus fortes déchirures commencent toujours par des mamours, celles échangées par Sarri et Guardiola en disent à ce compte autant que leurs compositions respectives. Ces deux-là se sont assis sur le même banc d’université, assurément. Alors que City s’avance sans 9 de métier – Agüero étant blessé –, et avec Sterling en pointe, les Blues ont laissé Morata à la maison et Giroud sur le banc pour présenter un trio offensif Pedro-Hazard-Willian plus aligné depuis une défaite 1-0 l’an dernier à l’Etihad, avec... zéro tir cadré.


Les premières minutes confirment d’ailleurs que ça n’avait rien d’une fake news : Fernandinho bouffe le milieu de terrain londonien, et c’est Sterling qui s’illustre en premier après, justement, une récupération de balle au cœur du jeu (9e). C’est une leçon de construction et de pressing, Luiz et Rudiger reprenant de l’air comme deux biches poussées dans un typhon : mal. Un tsunami de possession et de travail de fond. Et puis l’accélération, alors que Mahrez venait de retrouver l’axe : Sané bute en face à face sur Kepa puis, après que Sterling s'est enroulé autour d'Alonso dans la foulée, sur un autre tacle décisif d’Azpilicueta (32e puis 33e). En réponse, un hold-up venu des profondeurs : Kanté claque une frappe folle sous la barre à la réception d'un centre d'Hazard juste avant la mi-temps, et voilà que le seul tir cadré des Blues permet à Chelsea de mener à la mi-temps (1-0, 45e). Contresens absolu. Que dire ? Chelsea n'avait jusque-là réussi que trente passes dans le camp citizen... et aucune dans la surface.

David Luiz est Goliath


57e minute : record battu. City n’avait jusqu’ici été mené que douze minutes en Premier League, à Wolverhampton, et pousse pour refaire son retard en faisant entrer un buteur fixe, Gabriel Jesus. Le rythme s’accélère en conséquence, comme si Terence Fletcher (Whiplash) était à la baguette : Ederson repousse un coup franc de Willian (49e), puis Kepa l’imite devant Walker (58e). Kanté tente un grand pont sur Laporte... et les Sky Blues voient doucement s’éloigner leur trône de leader, repris en début d’après-midi par Liverpool, vainqueur 0-4 à Bournemouth.


Car il faut le dire, les signes de mauvais augure se multiplient : David Silva sort sur blessure et, à la faveur d’un corner que la VAR aurait rendu à Ederson, David Luiz double la mise seul au combat avant de massacrer le poteau de coin (2-0, 78e). Chelsea s'est définitivement remis de sa défaite chez les Wolves en début de semaine, Barkley se permettant de dévisser la tête du K.O (86e). L'occasion de Jesus à la dernière seconde n'y changera rien (94e). Au cœur d'un match marqué par sa bonne tenue, le seul mensonge de la semaine aura finalement été celui de Sarri. « Je ne sais pas comment battre Guardiola » , avait-il lâché avec flegme en conférence de presse d'avant-match. Attention, expression de grand-mère : ce soir, il se couchera moins bête.




Chelsea (4-3-3) : Arrizabalaga - Azpilicueta, Rüdiger, D.Luiz, Alonso - Kanté, Jorginho, Kovačić (Barkley, 64e) - Pedro, Hazard (Giroud, 90e), Willian (Loftus-Cheek, 75e). Entraîneur : Maurizio Sarri.

Manchester City (4-3-3) : Ederson - Walker, Stones, Laporte, Delph - B.Silva, Fernandinho, D.Silva (Gündoğan, 68e) - Mahrez (Foden, 84e), Sterling, Sané (Jesus, 53e). Entraîneur : Pep Guardiola.


  • Résultats et classement de Premier League

    Par Théo Denmat
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure Une finale de Ligue des champions hors d'Europe ? 34
    Partenaires
    Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi