Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Gr. E
  3. // Rennes-Chelsea (1-2)

Chelsea douche Rennes

Face à Chelsea, le Stade rennais a laissé échapper un point dans le temps additionnel sur un but signé Olivier Giroud (1-2). Une réalisation qui permet aux Blues de valider leur qualification pour les huitièmes, alors que Rennes doit maintenant espérer un résultat positif à Krasnodar pour envisager être reversé en Ligue Europa.

Modififié

Rennes 1-2 Chelsea

Buts : Guirassy (85e) pour Rennes // Hudson-Odoi (22e) et Giroud (90e+1) pour les Blues

La classe découverte du Stade rennais n'est définitivement pas une partie de plaisir. Trois semaines après une défaite aussi frustrante qu'encourageante à Stamford Bridge, la bande de Julien Stéphan retrouvait Chelsea en Bretagne au cœur d'une crise de résultats (une victoire en neuf matchs). Et si le SRFC a retrouvé un peu de cohérence dans le jeu après le fiasco de Bordeaux, il a encore payé cher ses erreurs et sa naïveté dans une partie où Guirassy a pensé offrir le nul à son équipe dans les cinq dernières minutes. C'était avant le pion de Giroud, entré après l'heure de jeu et venu anéantir les derniers improbables espoirs de qualification de Rennes, qui aura une finale à jouer à Krasnodar, également battu sur le gong à Séville, pour espérer accrocher la troisième place d'une poule dominée de la tête et des épaules par les deux gros morceaux. Bienvenue dans le grand monde.

Mount et merveille

Contrairement à la réception de Krasnodar le mois dernier, l’hymne enivrante de la Ligue des champions n’est accompagnée que du silence. Dans un Roazhon Park tristement vide et sous les yeux de l’actionnaire François-Henri Pinault, les Rouge et Noir commencent par dix minutes de souffrance. Sans le duo Ziyech-James, tous les deux laissés sur le banc, sur le côté gauche, Chelsea décide tout de même de zapper le round d’observation pour malmener les locaux, proches de craquer sur une première alerte de Mount et surtout une occasion immanquable de Werner à trois mètres du but (4e). De retour en 4-3-3 avec son trio Bourigeaud-Nzonzi-Camavinga au milieu, aligné pour la première fois depuis un mois, Rennes sort tout doucement la tête de l’eau en faisant circuler le ballon. Sauf qu’après une perte de balle de Doku dans le camp adverse, Mount saute deux lignes bretonnes d’une ouverture exquise à destination d’Hudson-Odoi, qui s’en va tromper Gomis (0-1, 22e).


Les Blues sont lancés, et pas loin de faire le break sans un sauvetage miraculeux du portier rennais devant Mount (29e). Pendant que la mascotte Erminig fait ses étirements dans la tribune Lorient, le SRFC reprend des couleurs, prend le contrôle du cuir et peut compter sur le disponible Truffert et le vif Doku pour apporter du mouvement sur les côtés. Un temps fort qui débouche sur une ribambelle d’opportunités : Zouma contre une tentative de Bourigeaud (32e) ; Guirassy chauffe les gants de Mendy avant de gâcher la meilleure situation rennaise à force de tergiverser (40e) ; le coup de caboche de Da Silva est repoussé par le dernier rempart sénégalais (42e) ; le coup franc de Bourigeaud est dévié par le mur anglais (45e). Rennes est en vie, mais peut commencer à nourrir des regrets.

Le coup de chaud Guirassy, la douche froide de Giroud

Entre deux annonces d’Emmanuel Macron, dont l’allocution n’intéresse pas grand monde dans l’enceinte bretonne, les deux équipes repartent à l’attaque sur une pelouse malade. Comme dans le premier acte, Chelsea débute en appuyant sur le champignon, mais Werner marque un but logiquement refusé (47e). La bonne attitude du club londonien laisse rapidement place à un faux rythme qui endort des Rennais trop maladroits techniquement, à l’image des nombreux contrôles ratés, pour faire trembler l’arrière-garde des visiteurs. Surtout que Lampard dévoile toute la richesse de son effectif en lançant Kanté, Giroud, Ziyech ou Havertz sur le pré pendant que Stéphan tarde à lancer de nouvelles cartouches dans cette partie. Ce qui n'empêche pas Guirassy et Nyamsi de faire briller l'insubmersible Mendy sur deux occasions chaudes en l'espace d'une minute (75e). Mais l'international sénégalais finit par craquer sur une tête à bout portant de Guirassy à la suite d'un joli corner de Bourigeaud (1-1, 85e). Le tube de Depeche Mode peut retentir, et Rennes pense tenir son point. Mais Giroud se charge de la douche froide en redonnant l'avantage aux Blues de la tête après une parade de Gomis devant Werner sur une offensive consécutive à une perte de balle grossière de Grenier (1-2, 90e+1). Le banc londonien peut fêter sa qualification pour les huitièmes de finale et rappeler au Stade rennais qu'il est encore loin des étoiles.


Rennes (4-3-3) : Gomis - Traoré, Da Silva, Nyamsi, Truffert (Maouassa, 86e) - Bourigeaud, Nzonzi, Camavinga (Grenier, 78e) - Doku (Gboho, 86e), Guirassy (Niang, 86e), Léa-Siliki (Del Castillo, 63e). Entraîneur : Julien Stéphan.

Chelsea (4-2-3-1) : Mendy - Azpilicueta, Thiago Silva, Zouma Chilwell - Jorginho, Kovačić (Havertz, 75e) - Hudson-Odoi (Ziyech, 75e), Mount (Kanté, 68e), Werner (James, 90e) - Abraham (Giroud, 68e). Entraîneur : Frank Lampard.


  • Résultats et classements de la Ligue des champions 2020-2021

    Par Clément Gavard, au Roazhon Park
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    il y a 2 heures Joey Barton dans la tourmente après ses propos sur l'Holocauste 67 il y a 4 heures LOTO du mercredi 27 octobre 2021 : 14 millions d'€ à gagner !
    il y a 3 heures L'avocat de Maradona assure que sa mort est due à un mauvais traitement médical 16
    Partenaires
    Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 16:18 En Jupiler Pro League, un gardien visé par des jets de briquets 39