Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Chelsea-Arsenal (4-1)

Chelsea balaye Arsenal et prend la C3 !

Dans une finale de Ligue Europa qui n'a réellement commencé qu'après la pause, Chelsea a broyé Arsenal en lui collant quatre buts en seconde période pour s'offrir la deuxième Ligue Europa de son histoire. Giroud a notamment lancé les siens en ouvrant le score et a permis à Hazard d'être décisif, le Belge s'offrant un doublé pour sa dernière sous le maillot des Blues.

Modififié

Chelsea 4-1 Arsenal

Buts : Giroud (48e), Pedro (60e) et Hazard (65e sp et 71e) pour Chelsea // Iwobi (68e) pour Arsenal

18e minute. Au cœur d'une immonde période donnant envie de se laisser aller à une sieste nocturne, Arrizabalaga sort de ses cages et fait tomber Lacazette - à moins que le Tricolore ne tombe tout seul. Personne ne sait sur quel résultat se serait terminée cette finale de Ligue Europa si l'arbitre avait jugé l'intervention du gardien comme illicite, et donc donné penalty. Ce qu'on sait en revanche, c'est que la large victoire de Chelsea sur Arsenal portera, et à jamais, les noms de Giroud et d'un Hazard ovationné à sa sortie.


Car après la pause, les deux Blues se sont fait plaisir et ont démonté les Gunners, qui n'ont pas eu le temps de comprendre ce qui leur arrivait. Pour la dernière du Belge (doublé), c'est une fin idéale. Pour les retrouvailles du Français avec son ex, ce n'est que du plaisir. Après l'édition de 2013, les Bleus remportent donc leur deuxième C3 (et leur cinquième titre européen en six finales) alors que les Rouges – pourtant emmenés par un Emery triple vainqueur de la compétition – ne joueront pas la C1 l'an prochain (à cause d'une quatrième défaite en cinq finales européennes). La gagne a choisi son camp, la lose également. Et peut-être depuis longtemps.

Les couloirs, pour ouvrir la porte


Avec Kanté finalement apte et titulaire, Chelsea fait légèrement office de favori. Un statut auquel les Blues ne font absolument pas honneur sur le terrain, multipliant les imprécisions techniques et les passes dans leur propre camp. À tel point qu'Hazard se demande s'il ne va pas filer directement dans le bureau de Florentino Pérez, plutôt que de revenir sur la pelouse du stade olympique de Bakou en seconde période. Quoique la fin de la première est plus positive, pour la bande du Belge. Emerson, notamment, et Giroud disposent de quelques situations de frappes intéressantes. Sauvées, en général, par un Čech impeccable.


Reste qu'Arsenal continue de faire souffrir son adversaire en passant sur les côtés, comme depuis le début de la rencontre. Les montées de Maitland-Niles, par exemple, font très mal à la défense bleue et l'une d'elles manque d'ailleurs de profiter à Aubameyang. Le couloir gauche des Gunners, lui, est tout proche de provoquer un penalty lorsque Arrizabalaga semble déséquilibrer Lacazette dans sa surface. Rien, indique l'arbitre. Pas de filet qui tremble, donc, au terme de 45 minutes mi-ennuyeuses mi-affligeantes. Et loin, très loin du niveau et de la folie qu'on est en droit d'attendre d'une finale européenne. Autant dire que l'ambiance n'est pas au rendez-vous.

Hazard et Giroud, quels loulous !


À la pause, les adeptes du foot défensif peuvent être heureux : Arsenal n'a pas cadré un seul tir, Chelsea seulement deux. Difficile, dans ce contexte, de voir des buts. S'il y avait plus d'occasions que de gestes ratés, encore... Mais rallumons la lumière, voyons le verre à moitié plein et attendons-nous à un second acte plus emballant puisqu'il n'y a que la moitié de la soirée d'achevée. D'ailleurs, Giroud allume rapidement la première mèche de l'après-entracte. Un avertissement, que les Gunners ne prennent pas assez au sérieux : quelques secondes plus tard, l'attaquant et meilleur buteur de la C3 ouvre la marque d'une tête plongeante difficile et signe sa onzième réalisation en Ligue Europa cette saison. Ce qui correspond au meilleur total pour un joueur français sur un même exercice de Coupe d'Europe, devant Nestor Combin et Just Fontaine. Bref : à 1-0, la partie devrait s'animer. Le scénario du film du mercredi soir attendu ressemblerait alors au suivant : les Blues reculeraient pour gérer leur avantage, et le ballon passerait pas mal de temps devant les cages d'Arrizabalaga.



Sauf que si Maitland-Niles continue ses accélérations à droite, c'est encore le troisième de Premier League qui claque le cinquième avec un Pedro doublant le score sur un service du toujours décisif Hazard. Lequel enchaîne en transformant un penalty, intelligemment obtenu par Giroud. En un peu plus d'un quart d'heure, les gars en bleu viennent donc de plier la rencontre, de s'emparer du trophée, de priver les Rouges de Ligue des champions et son entraîneur d'une quatrième C3. La réduction de la marque signée Iwobi, à laquelle répond immédiatement Hazard (sur une assist de... Giroud), ne changera rien. Pour la dernière d'Hazard qui avait terminé sa première saison en Angleterre par un sacre en Ligue Europa, c'est un feuilleton qui se ferme de belle manière. Pour Sarri qui se fait critiquer depuis des mois, c'est une jolie réponse. Et pour Giroud qui remportait la Coupe du monde il y a environ un an, c'est un palmarès qui se remplit encore au détriment de son ex. Bref, la nuit va être agitée pour Chelsea pendant que les larmes couleront pour Arsenal.


Chelsea (4-3-3) : Arrizabalaga - Azpilicueta, Christensen, Luiz, Emerson - Kovačić (Barkley, 75e), Jorginho, Kanté - Pedro (Willian, 70e), Giroud, Hazard (Zappacosta, 88e). Entraîneur : Sarri.

Arsenal (4-4-2) : Čech - Maitland-Niles, Koscielny, Sokrátis, Monreal (Guendouzi, 65e) - Kolašinac, Xhaka, Torreira (Iwobi, 66e), Özil (Willock, 77e) - Aubameyang, Lacazette. Entraîneur : Emery.


Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 12:27 EXCLU : 10€ offerts GRATOS pour parier sur le Mondial féminin et la Copa América !
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Les notes d'Arsenal