Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Disparition de l'arbitre de France-RFA 1982

Charles Corver, sifflet coupé...

C’était l’arbitre néerlandais qui avait si mal officié lors du légendaire France-RFA au Mundial espagnol de 1982. Charles George Rainier Corver (1936-2020) est décédé ce mardi des suites d’une longue maladie à l’âge de 84 ans. Retour sur son heure de non-gloire...

Modififié
« Jouez dur ! Les Français détestent le jeu physique. » C’était le petit conseil amical de Franz Beckenbauer aux joueurs de la Mannschaft et à leur entraîneur Jupp Derwall à la veille de la demi-finale France-RFA du Mundial 1982. Quelques années auparavant, quand il était arrivé à la tête des Bleus en 1976, Michel Hidalgo avait averti ses gars : « Nous sommes une petite nation de foot. Souvent l’arbitre sera donc contre vous. Alors ne pleurez pas, ne vous plaignez pas ! Concentrez-vous sur votre jeu et repartez encore plus fort ! » Le 8 juillet 1982 au Sánchez-Pizjuán de Séville, à 1-1, on joue la 57e minute de ce France-RFA quand Platini lance en profondeur Patrick Battiston qui s’en va défier dans l’axe le gardien Harald Schumacher... Patrick est entré en jeu à la 50e à la place de Bernard Genghini. En première mi-temps, « Tchouki » (surnom de Bernard) avait subi un coup dur au mollet de la part de Manfred Kaltz. Diminué, il avait dû sortir, condamnant de fait le Carré magique d’Hidalgo. Mais non seulement Kaltz n’avait pas été sanctionné pour le jeu dur que lui et ses coéquipiers avaient pratiqué contre les Français, mais ce sont plutôt Giresse et Genghini qui s’étaient pris un carton jaune chacun...

Le chewing-gum de l'indécence


À l’entrée de la surface allemande, Battiston en extension ouvre son pied gauche pour ajuster une frappe qui passe de peu à côté du poteau gauche allemand. Raté ! Mais Patrick gît à terre, inanimé. Il faut attendre quelques secondes pour que la réalisation TV montre l’agression bondissante de Schumacher : la hanche en avant, en plein dans la tête du Stéphanois. Le choc est d’une violence inouïe... Thierry Roland vilipende l'arbitre, tandis que Jean-Michel Larqué s’emporte : « Honte à vous M. Corver, honte à vous ! » Son assistant, M. Geller, n’a pas bronché, lui non plus... La « faute » s’est produite dans la surface de réparation, et la sanction est claire : carton rouge pour Schumacher. Penalty aussi ? Oui ! Ceci dit, Battiston avait eu le temps de frapper avant l’agression. Charles Corver siffle pourtant une simple remise en jeu en six mètres ! Sans expulser, ni même avertir l’odieux Schumacher qui mâche son chewing-gum, totalement indifférent à la sortie sur civière de sa victime plongée dans le coma.


Un défenseur de la vidéo


Charles Corver, arbitre néerlandais de 46 ans, vient d’entrer dans l'histoire du foot. Par la petite porte. En janvier 2005, la BBC Sport lui offrira une place de choix au classement des pires décisions arbitrales... Le jeu reprend, mais à partir de cette 57e minute, la France a déjà effectué ses deux changements autorisés, le défenseur Christian Lopez ayant remplacé le milieu Battiston ! Mais comme Hidalgo le leur avait appris, les Bleus galvanisés surmontent leur colère et repartent de plus belle en mangeant littéralement leurs adversaires. Les Allemands matraquent encore, mais seul Bernd Förster prendra finalement un jaune (46e). En prolongation, alors que la France mène 3-1 à la 112e et fonce vers la finale, Förster fait faute sur Giresse (non sifflée), puis sur Platini (non sifflée) au début d’une action qui permet aux Allemands de contre-attaquer, puis de marquer un but signé Rummenigge, tout juste entré en jeu !


« Que pouvais-je donc faire, vu que je n'avais rien vu ? Je voyais seulement Battiston étendu sur le sol. S'il y a la télévision en 1982 et qu'on me dit qu'il y a eu un accident directement causé par Schumacher, j'aurais pu prendre la bonne décision. C'est pour ça que je suis un des défenseurs de la vidéo. » Charles Corver (So Foot, 2015)
À 3-2, c’est fini : l’espoir vient de changer de camp, juste avant la pause de la prolongation. La RFA égalisera par Fischer (108e), puis triomphera par 3-3 et 5 à 3 aux tirs au but. Le mythe de la Tragédie de Séville est né de ce formidable retournement de situation, mais aussi de l’injustice impardonnable que l’arbitrage de Charles Corver a fait subir à l’équipe de France et surtout au jeu, au beau jeu. Symboliquement, pour tous les amoureux du ballon, sa passivité a permis la victoire des « Forces du mal » . Comme dans Star Wars. Pour So Foot, Charles Corver était revenu en 2015 sur ce funeste moment : « Que pouvais-je donc faire, vu que je n'avais rien vu ? Je voyais seulement Battiston étendu sur le sol. (...) S'il y a la télévision en 1982 et qu'on me dit qu'il y a eu un accident directement causé par Schumacher, j'aurais pu prendre la bonne décision. C'est pour ça que je suis un des défenseurs de la vidéo. » Sur cet incident, sa sincérité semble réelle. Car comme le rappelle fort justement le journaliste Patrick Lemoine dans son livre Le Carré magique, sur l’action de Battiston-Schumacher, tout le monde était fixé sur la trajectoire du ballon. Même Giresse, Tigana, Genghini et Platini ont fini par le reconnaître...

Directeur des ventes chez Heineken


Platoche avait revu Corver longtemps après Séville 1982. Le Néerlandais lui affirmera qu’il n’avait pas vu le choc. « Moi non plus » , lui avouera Michel. « C’est pour ça qu’il n’a pris de sanctions » , ajoutera-t-il. Reste que... Sans tomber dans le complotisme (la France avait quand même éliminé les Oranje en qualifs de ce Mundial 1982), l’arbitrage global de ce France-RFA n’avait vraiment pas favorisé les Bleus. « Le bon Dieu était allemand, ce soir-là, râle encore aujourd’hui Jean Tigana. Mais ça a été de notre faute. Nous n’avons pas su gérer l’arbitre dès le début. Il a passé son temps à parler à nos adversaires, je l’ai même vu parfois se marrer quand Breitner lui disait quelque chose. » Pendant les tirs au but aussi, Charles Corver et Schumacher s’étaient mis brièvement à plaisanter ensemble. Tigana avait indirectement mis le doigt sur le favoritisme qui, en sport, s’exerce souvent contre le petit, l’outsider, le mal classé. Et en 1982, la grande Allemagne pesait footballistiquement beaucoup plus lourd que la France ! En novembre 2009, l’arbitre suédois Martin Hansson ne sifflera pas la main de Thierry Henry, star immense de la grande équipe de France contre la petite Irlande... Rétrospectivement, Hansson et Corver auront contribué à l’adoption de l’assistance vidéo dans le football. Charles Corver officiera encore au plus haut niveau, notamment lors de la finale de C3 1983 (Anderlecht-Benfica). En tout, il aura arbitré plus de 140 matchs internationaux et plus de 600 matchs nationaux. Après 1983, il avait été observateur pour la FIFA, l'UEFA ainsi que pour la KNVB pendant 22 ans et membre du comité de discipline pendant seize ans. Il est devenu ensuite directeur des ventes nationales chez Heineken. Charles George Rainier Corver avait été élu arbitre du siècle aux Pays-Bas par l’hebdomadaire Voetbal. De quel siècle, au fait : le XIXe ?

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 14:00 Des Brésiliennes récoltent de l'argent pour jouer 9 Hier à 13:00 Blanc ne pense plus entraîner 45
Hier à 09:48 Viens défier la rédaction sur un quiz interactif équipe de France