Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Championnats européens

Ces équipes qui ne gagnent plus rien

Elles sont souvent bien placées. Parfois deuxièmes du classement, parfois finalistes d’une Coupe. Pourtant, cela fait des années et des années que ces équipes-là n’ont plus rien gagné. Et si cette saison 2018-2019 était l’occasion de mettre fin à la disette ?

Modififié

Bayer Leverkusen


Dernier trophée : Coupe d’Allemagne 1993.

C’est un temps que les moins de 25 ans ne peuvent pas connaître. Un temps où le Bayer Leverkusen remportait une Coupe d’Allemagne face au Hertha Berlin sur un but d'Ulf Kirsten. L’attaquant allemand ne le sait pas encore, mais il restera pendant 25 ans celui qui a offert le dernier trophée au Bayer Leverkusen. Vingt-cinq longues années durant lesquelles le club allemand aura échoué à cinq reprises à la seconde place de Bundesliga et se sera incliné par deux fois en finale de Coupe d’Allemagne et une fois en finale de Ligue des champions sur une volée magistrale de Zinédine Zidane (2002). De quoi perpétuer cette étiquette de loser d’Allemagne et ce surnom de Neverkusen.

Pourquoi cette année est la bonne : Auteur d’un début de saison plus que moyen – deux défaites en deux rencontres –, le Bayer Leverkusen ne remportera pas la Bundesliga cette année, championnat qui sera gagné par (SPOILER) le Bayern Munich. Ni même la Ligue Europa. En revanche, la Coupe d’Allemagne 2018 sera pour eux. Pourquoi ? Tout simplement car Stefan Kiessling est parti à la retraite. L’attaquant allemand a beau avoir claqué de nombreux buts en douze saisons à Leverkusen, il n’en reste pas moins un poissard qui n’a remporté qu’une vulgaire 2. Bundesliga avec Nuremberg en 2004 et qui était au Mondial 2010 avec l’Allemagne, mais pas à celui de 2014. C’est donc avec le jeune Paulinho sur le front de l’attaque que Leverkusen va gagner la Coupe d’Allemagne sur un doublé de Julian Brandt en finale face à Dortmund.


Everton


Dernier titre : Community Shield 1995

Vainqueur de la FA Cup en 1995, Everton a l’honneur de participer au Community Shield quelques semaines plus tard. En face, Blackburn, surprenant champion d’Angleterre qui va vite redescendre sur terre en s’inclinant face aux Toffees sur un but de Vinny Samways. Les supporters d’Everton peuvent savourer, ils ne remporteront plus le moindre trophée. Il faut dire qu’ils ne sont passés tout près qu’à une seule reprise depuis. C’était en 2009, et Frank Lampard et Didier Drogba sont venus offrir la FA Cup à Chelsea. Et n’en déplaise aux mordus des Toffees, les cinq Liverpool Senior Cup remportées depuis 1995 ne comptent pas.

Pourquoi cette année est la bonne : Si c’est trop tard pour remporter le Community Shield, Everton va se rattraper en allant chercher la FA Cup en fin de saison après avoir dégagé Liverpool en demi-finales, puis Chelsea en finale sur un doublé de Richarlison. Un trophée qui viendra donner raison au mercato estival des dirigeants des Toffees qui n’ont recruté que des spécialistes de Coupe. Que ce soit sur le banc avec le Portugais Marco Silva (Coupe du Portugal avec le Sporting) ou chez les joueurs avec Lucas Digne (1 Coupe de France, 2 Coupe de la Ligue, 2 Coupe d’Espagne), André Gomes (2 Coupe d’Espagne, 1 Coupe du Portugal, 1 Coupe de la Ligue portugaise) ou encore Bernard (3 Coupe d’Ukraine).


FC Nantes


Dernier titre : Trophée des champions 2001

Un 4-1 autoritaire face à Strasbourg et voilà le FC Nantes qui remporte le Trophée des champions 2001. À ce moment-là, la bande à Raynald Denoueix, qui vient de remporter la Division 1 quelques semaines plus tôt, est loin de se douter que 17 ans de disette l'attendent. Une longue période d’abstinence qu’aurait pu casser Mickaël Landreau en 2004, mais le portier nantais a préféré tenter une panenka lors de la séance de tirs au but perdue face à Sochaux en finale de Coupe de la Ligue. Et pourtant, Nantes s’est offert deux relégations pour pouvoir remporter le trophée de Ligue 2, mais là encore son retour dans l’élite s’est effectué grâce à une seconde place en 2008 et une troisième en 2013.

Pourquoi cette année est la bonne : En supprimant la prolongation en cas de match nul en Coupe de la Ligue, la LFP espère ainsi casser l’hégémonie du PSG qui a remporté les cinq dernières éditions. Et si cela n’a pas fonctionné la saison dernière, ce changement va porter ses fruits en quarts de finale de l’édition 2019, lorsque le FC Nantes, grâce à un Ciprian Tătărușanu de gala, arrivera à tenir le 0-0 face à l’ogre parisien. En séance de tirs au but, Tătărușanu continue son show en stoppant les tentatives de Neymar et de Thiago Silva, avant de soulever la Beaujoire en inscrivant le tir au but de la qualification d’une panenka. Dans la foulée, Nantes ne fera qu’une bouchée du Stade rennais en demi-finales, avant de s’imposer contre les Girondins de Bordeaux en finale sur un but de l'inévitable Emiliano Sala.


Fiorentina


Dernier titre : Coupe d'Italie en 2001 (ou Serie C2 en 2003)

En remportant la Coupe d’Italie en 2001 face à Parme (2-1 sur l’ensemble des deux matchs), la Fiorentina pouvait s’attendre à remplir son armoire à trophées lors des années suivantes. Il n’en aura rien été, la Fio étant reléguée en deuxième division la saison suivante, avant de faire faillite et de redémarrer au quatrième échelon du football italien. Heureusement pour la formation viola, Christian Riganò débarque et enquille trente pions pour faire remporter la Serie C2 à la Fiorentina. Le dernier « trophée » en date pour la Fio, qui n'aura depuis connu qu’une petite finale de Coupe d’Italie perdue en 2014 face au Napoli (1-3).

Pourquoi cette année est la bonne : Alors oui, Cristiano Ronaldo est une machine à marquer et à gagner des titres. Mais, s’il y a un trophée dont se fout le Portugais, c’est bien la Coupe nationale. D’ailleurs, en neuf saisons à Madrid, il n’en a remporté que deux, dont une où il était blessé pour la finale. Une aubaine pour les clubs italiens qui vont enfin pouvoir remettre la main sur la Coupe d’Italie qu'accapare la Juventus depuis quatre ans. Et si la Fiorentina va laisser à l'Atalanta le soin d’éliminer la Vieille Dame, elle va se hisser en finale où elle sera opposée au... Napoli. Toujours en course pour le titre, Carlo Ancelotti décide alors d’abandonner cette Coppa en envoyant une équipe bis que Giovanni Simeone martyrise en inscrivant un doublé sous les yeux du papa.




FC Valence


Dernier titre : Coupe d’Espagne 2008

Habitué à être la troisième roue du carrosse derrière le Real Madrid et Barcelone, Valence a vu l’Atlético de Madrid lui chiper cette place. Résultat, les Chés attendent toujours de gagner un nouveau trophée depuis 2008 et cette Coupe d’Espagne remportée face à Getafe (3-1). Dix ans de disette que trois troisièmes places en Liga ne viennent pas faire oublier.

Pourquoi cette année est la bonne : En 115 ans d’existence, la Coupe du Roi n’a jamais vu une équipe remporter le trophée durant cinq années consécutives. Une tradition qui n’est pas près de s’arrêter, n’en déplaise aux supporters du Barça. Tradition toujours, Valence, de son côté, aime les années qui se terminent en 9. Et après avoir soulevé la Coupe d’Espagne en 1979, puis en 1999, c’est assez logiquement que Valence va remporter l’édition 2019. Une victoire en finale face au Real Madrid sur un but de Denis Cheryshev qui va ainsi prendre sa revanche sur cette compétition.


Tottenham


Dernier titre : League Cup en 2008

2008 rappelle de bons souvenirs aux supporters de Tottenham. Non pas pour cette onzième place en Premier League, ni pour la présence de Pascal Chimbonda dans l’effectif, mais bien pour ce parcours en League Cup qui a vu les Spurs battre Manchester City en quarts, puis l’ennemi juré d’Arsenal en demies, avant de s’imposer en prolongation face à Chelsea en finale. Et si ce parcours est resté dans la mémoire des supporters, c’est surtout qu’il n’a jamais été imité depuis, Tottenham ayant échoué à deux reprises en finale de League Cup (2009 et 2015) et sur le podium de Premier League (deuxième en 2017, troisième en 2016 et 2018).

Pourquoi cette année est la bonne : Depuis son arrivée en Europe en 2012, Lucas Moura n’a jamais connu la moindre saison blanche. Et le Brésilien compte bien ne pas s’arrêter en si bon chemin et va offrir la Premier League à Tottenham. Une folie ? Pas vraiment si l’on applique une logique mathématique : si l’on additionne les deux années des titres de Tottenham (1951 et 1961) et que l’on soustrait l’année de création du club (1882) et le nombre de trophées de Serge Aurier en club (11), nous obtenons 2019, date du prochain titre de Tottenham en championnat. Champion my brother.


AS Roma


Dernier titre : Coupe d’Italie 2008

La Roma a beau avoir connu une demi-finale de Ligue des champions la saison dernière, il n’en reste pas moins que les supporters de la Louve patientent depuis maintenant dix ans de voir leur club soulever un trophée. Le dernier en date remontant en 2008 et une finale de Coupe d’Italie remportée face à l’Inter grâce à des buts de Perrotta et Mexès (2-1). Depuis, les Giallorossi sont vraiment devenus les losers magnifiques en Italie : ils ont perdu deux fois en finale de Coupe d’Italie (2010, 2013 contre l'ennemi juré, la Lazio), deux fois en Supercoupe d’Italie (2008, 2010) et ont terminé deuxièmes de Serie A à cinq reprises (2008, 2010, 2014, 2015, 2017). Poulidoroma.

Pourquoi cette année est la bonne : En tombant dans une poule de Ligue des champions composée du Real Madrid, du CSKA Moscou et du Viktoria Plzeň, l’AS Roma pouvait assez logiquement espérer se qualifier pour le tour suivant. Problème, les Giallorossi sont conscients qu’ils ne remporteront pas la C1 et décident volontairement de terminer troisièmes et se qualifier pour la Ligue Europa. Une tactique payante puisque la Roma élimine à tour de rôle Séville, Marseille, Chelsea et Tottenham – qui aura usé de la même stratégie – en finale sur un doublé de Justin Kluivert, sur deux caviars de Javier Pastore.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 10 Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 22

Le Kiosque SO PRESS

À lire ensuite
Les notes de la France