Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 28e journée
  3. // Udinese/AS Roma

Ce soir, Udi Natale contre AS Totti

Pour le compte de la 28e journée de Serie A, les deux meilleurs buteurs de Serie A en activité, Antonio Di Natale (168 pions) et Francesco Totti (225) s’affrontent au stadio Friuli. Enjeu : une qualification pour la prochaine Coupe d’Europe.

Modififié
Le duel entre l’Udinese et la Roma, ce soir au stadio Friuli, peut se résumer à un chiffre. 549. Le nombre de buts inscrits par Antonio Di Natale et Francesco Totti au cours de leur carrière. 260 pour Toto (249 en clubs, 11 en Nazionale) et 289 pour Francesco (280 avec la Roma, 9 avec la Squadra Azzurra). Les deux joueurs sont actuellement les deux meilleurs buteurs de Serie A en activité. Le Romain a grimpé la semaine dernière sur la deuxième marche du podium de tous les temps, à égalité avec Nordahl (225 buts). Le Frioulan, pour sa part, est tranquillement installé à la 13e position (168) avec vue sur le top 10 (Batistuta, dixième, est à 184). Bref, un duel de géants, entre deux joueurs qui portent leur club sur les épaules depuis des années et des années. Di Natale a permis à l’Udinese de se qualifier deux fois pour la Ligue des champions lors des deux dernières saisons, tandis que Totti transcende la Roma depuis la fin des années 90. Les deux joueurs ont aussi cela en commun : ils n’ont jamais souhaité rejoindre un grand club. Totti a eu l’occasion de partir au Real Madrid lorsqu’il était au top, mais a toujours choisi la Roma. Di Natale, qui a quitté Empoli en 2004, a été courtisé par la Juventus lors de ses années frioulanes. Aujourd’hui, ils arrivent donc vers la fin de leur carrière, mais ont conservé la même flamme : celle qui les pousse, chaque week-end, à tout donner pour leur équipe.

Un Totti en pleine bourre

Aujourd’hui, l’Udinese et la Roma ont un objectif commun : la qualification pour la prochaine campagne européenne. Pour la Roma, cela devient une nécessité : le club giallorosso n’a plus participé à la Coupe d’Europe lors des deux dernières saisons. Son dernier match européen remonte à l’été 2011 : un tour préliminaire de C3 perdu contre le Slovan Bratislava. Cette saison, l’objectif affiché en début de saison, c’était la qualification en Ligue des champions. Il y a quelques semaines, le club giallorosso semblait avoir perdu tout espoir, avec ses 10 points de retard sur la troisième place. Mais l’arrivée d’Aurelio Andreazzoli sur le banc a résolument changé les choses. Après une défaite initiale contre la Sampdoria, le nouveau coach a enchaîné trois victoires consécutives, ce qui a permis à la Roma de se replacer dans la course à l’Europe. Surtout, l’ancien adjoint a trouvé son arme fatale : un certain Francesco Totti. Auteur du but décisif pour abattre la Juventus, le capitaine de la Louve a récidivé le week-end dernier contre le Genoa, portant son total personnel à 280 pions avec le maillot rouge et jaune.

Le joueur est en pleine bourre et, porté par l'euphorie, il déclare vouloir jouer jusqu’à 40 ans. Ce qui devrait lui laisser le temps de réentendre au moins une fois l’hymne de la Ligue des champions. Dès la saison prochaine ? Ce sera compliqué. Même si la Roma ne compte aujourd’hui que cinq points de retard sur l'AC Milan, il semble compliqué de miser sur un écroulement cumulé de l'AC Milan, de la Lazio, de l’Inter et de la Fiorentina avant la fin de la saison. Certes, la dynamique est bonne, mais les Romains doivent encore trouver une certaine continuité, ce qui leur a cruellement manqué depuis le début de la saison. Andreazzoli a ramené un certain équilibre, a réussi à solidifier les liens au sein de l’équipe, mais tous les défauts vus sous Zeman ne sont pas encore gommés. Le premier gros test, c’est donc ce soir, sur une pelouse où la Roma a perdu quatre de ses cinq dernières confrontations. Pelouse noire.

14 buts contre la Roma, 13 contre l’Udinese


L’Udinese, de son côté, a pris du retard dans la course à l’Europe. Il faut dire qu’il était difficile de faire aussi bien que les deux dernières saisons, lorsqu’elle s’était qualifiée à deux reprises pour le tour préliminaire de la Ligue des champions, échouant à chaque fois (contre Arsenal et Braga). Renversée en Europa League, elle a atteint une fois les huitièmes de finale, puis s’est fait sortir au premier tour cette saison. Pas glorieux. Mais Francesco Guidolin est un mec déterminé. Déterminé à se qualifier à nouveau, et à faire un meilleur parcours européen. Car c’est bien cela que l’on reproche aux Frioulans : griller la politesse à toutes les autres équipes pour se qualifier en Europe, puis snobber la Coupe d’Europe et se faire sortir trop rapidement. Cette saison, l’Udinese est mal partie, mais cela va mieux depuis quelques semaines. À sec depuis un doublé contre la Fiorentina le 13 janvier dernier, Di Natale a d’ailleurs retrouvé le chemin des filets le week-end dernier face à Pescara. Son 150e but sous le maillot de l’Udinese. Excusez du peu.

Ce succès obtenu à l’extérieur a permis à l’Udinese de rester accrochée à la queue du peloton européen. Actuellement neuvième, la formation bianconera compte deux points de retard sur Catane, et trois sur la Roma, son adversaire du soir. Une victoire permettrait à Di Natale et ses potes de revenir à hauteur des Giallorossi, et même de passer devant à la différence de but particulière, puisqu’ils ont déjà remporté le match aller à Rome (succès 3-2 après avoir été mené 2-0, doublé de Di Natale, évidemment). Il s’agirait d’un énorme coup, qui pourrait bien lancer le sprint final de l’équipe de Guidolin. Une discipline dont elle est spécialiste depuis deux saisons. L’an passé, elle a terminé l’année avec quatre victoires de rang, ce qui lui a permis de coiffer la Lazio au finish (comme la saison précédente, d’ailleurs). Enfin, ce duel Udinese-Roma, c’est avant tout un duel entre deux hommes qui auront en face d’eux l’une de leur victime favorite. Di Natale a déjà scoré 14 fois contre la Roma au cours de sa carrière, dont 6 lors des 7 dernières confrontations. Totti, pour sa part, a planté contre l’Udinese à 13 reprises. Autant dire que l’un ou l’autre va scorer, c’est évident. Peut-être même les deux, tiens. Des légendes.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 131
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi