Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. // Italie championne

Ce qu'on a appris en regardant Sogno Azzurro

À la manière des Yeux dans les Bleus (qui reste le GOAT des documentaires de ce genre), la RAI a dévoilé un documentaire retraçant le sacre des Azzurri à l'Euro 2020. Il s'intitule Sogno Azzurro (Rêve Bleu), dure un peu plus d'une heure, et on y apprend quelques secrets sur Mancini et sa bande.

Modififié

Roberto Mancini aurait déglingué tout le monde à Mon Petit Prono


Ce que l'on demande à un entraîneur, c'est de préparer les matchs. Or, s'il y en a bien un qui le fait à la perfection, c'est Roberto Mancini. Mieux, l'entraîneur de la Nazionale était carrément capable de dire exactement ce qui allait se passer lors du prochain match. Avant la rencontre contre les Belges, il annonce pratiquement le but d'Insigne : « Quand vous arrivez aux abords de leur surface de réparation, du calme. Ils vont vous concéder plusieurs tirs de cette distance. Donc avec calme, vous avancez, vous vous préparez et vous tirez de loin. »

« Ce ne sera donc pas un match facile, il faudra souffrir jusqu'au bout, et vous devrez souffrir ensemble. Mais rappelez-vous une chose : vous êtes les plus forts, OK ? »

Avant l'Espagne, nouvelle lecture parfaite du match. « Ce match sera aussi dur que beau, mais je suis sûr que vous saurez faire ce qu'il y a à faire. Quand nous pressons, allons-y tous ensemble. Et quand nous devrons défendre, il faudra aussi le faire tous ensemble. Si ils nous obligent à défendre très bas, défendons très bas. On ne peut pas toujours commander, évidemment nous préfèrerions toujours avoir le contrôle, mais cela dépend de l'adversaire. On peut être mis en difficulté, cela arrivera. Dans ces moments là, restez compacts, attendez. Ils vont jouer, ils vont faire vivre le ballon, restez calmes, faites les jouer. S'ils se font des passes latérales en défense, aucun problème, OK ? Cette Espagne est une grande équipe, vous verrez que la prochaine Coupe du monde, ça se jouera entre eux, nous, et quelques autres. Ce ne sera donc pas un match facile, il faudra souffrir jusqu'au bout, et vous devrez souffrir ensemble. Mais rappelez-vous une chose : vous êtes les plus forts, OK ? »




Salvatore Sirigu sera un consultant hors pair (ou un excellent coach)


Il est le présentateur non-officiel de ce documentaire. Face caméra, Salvatore Sirigu vient présenter les matchs, les débriefer, les analyser. Et toujours avec justesse, précision et intelligence. Mieux encore, du haut de ses 509 matchs en pro, il donne des conseils à Gigio Donnarumma, comme avant le match face à la Suisse. « Avant le match contre la Suisse, j'ai dit à Gigi : "Gi', aujourd'hui, tu ne vas pas subir un tir. Mais tu vas voir, c'est aussi le match classique où, à la 70e minute, après n'avoir rien eu à faire, tu vas devoir faire un arrêt difficile. Donc reste concentré, ne te relâche pas, car quand tu joues bien, que tout roule, tu verras qu'il y aura une occasion adverse et il faudra être là". Et comme prévu, à la 65e, la Suisse a eu une grosse occasion et Gigio a répondu avec une superbe parade. Et à la fin du match, je suis allé le voir et je lui ai dit : "Tu as vu..." » Mais la meilleure scène a lieu à la fin. Alors que les Italiens sont en train de célébrer sur la pelouse de Wembley, lui vient voir la caméra, et lâche, en larmes : « Quel film on vient de vous faire les gars ! »


Heureusement qu'Insigne et Immobile n'étaient pas ensemble à l'école


Dumb et Dumber, Boule et Bill, Tic et Tac... Appelez-les comme vous voulez, mais une chose est sûre : l'équipe d'Italie possède, elle aussi, son duo infernal. Lorenzo et Ciro, Insigne et Immobile, voilà deux copains (comme cochon) qui n'ont pas arrêté de faire des conneries pendant tout l'Euro. Il faut dire que les deux potos ont beaucoup de choses en commun : ils sont tous les deux napolitains, et ils ont joué ensemble à Pescara (avec Verratti) il y a dix ans. Entre les deux, c'est visiblement Insigne le boute-en-train. Le mec passe son temps à faire peur à Immobile, ce dernier finissant par admettre qu'il est « toujours obligé d'être sur ses gardes » à cause de Lorenzo. Il va falloir très prochainement penser à leur présenter Franck Ribéry et David Alaba.




Les penaltys, ça se travaille


N'en déplaise à Hugo Lloris : les penaltys, ce n'est pas une loterie. Ça peut même se travailler à l'entraînement, si si ! Roberto Mancini avait d'ailleurs tout anticipé. Avant la demi-finale contre l'Espagne, il commence à bosser les tirs au but, avec même cette prophétie : « Aujourd'hui, tout le monde tire les penaltys. Car le soir de la finale, au moment où il y aura les tirs au but, pas question d'en voir un qui me trouve une excuse du genre : "oh je ne peux pas je dois aller déplacer ma voiture." »

« De toute façon, au moment des tirs au but, ce n'est pas une histoire de 'qui tire le mieux', c'est une question de 'qui a le sang le plus glacial'. » Ciro Immobile

On voit ainsi Insigne et Belotti marquer, tandis qu'Immobile rate face à Meret, avant de confesser : « Cette année, j'ai vraiment fait descendre ma moyenne sur les penaltys. De toute façon, au moment des tirs au but, ce n'est pas une histoire de 'qui tire le mieux', c'est une question de 'qui a le sang le plus glacial'. » Petit bonus pour les nostalgiques : Daniele De Rossi, qui fait partie du staff, est venu tirer un penalty aussi. « J'ai déjà vu cette scène, en Allemagne... » lui glisse-t-on. Un sourire en guise de réponse, et DDR envoie exactement la même frappe que lors de la finale de 2006 : une praline dans la lucarne.


Fratelli d'Italia ? Non ! Ma Quale Dieta !


Attention, tout le monde n'est pas prêt pour ce qui suit... Pendant tout l'Euro, les médias du monde entier se sont extasiés devant la façon dont les Italiens chantent leur hymne national avec passion. Ils vont peut-être tous changé d'avis lorsqu'ils vont voir quelle chanson était le véritable hymne du groupe azzurro pendant l'Euro. Il ne s'agit évidemment pas du Fratelli d'Italia, ou encore moins de Bella Ciao, mais d'une chanson napolitaine intitulée... Ma Quale Dieta, de Luca Il Sole di Notte. C'est Insigne (who else ?) qui l'a fait écouter aux autres et petit à petit, la chanson a contaminé tout le monde. Matteo Pessina raconte : « La première fois que Lorenzo a mis sa chanson napolitaine, avec Loca (Manuel Locatelli, NDLR) on s'est regardé et on s'est dit : "Mais où est-ce qu'on est là ?" Et maintenant, on est les premiers à vouloir mettre cette chanson dans le bus, c'est notre rituel le jour avant les matchs. » Tout ça au grand dam de Giorgio Chiellini : « J'ai même dû apprendre le refrain pour ne pas me sentir exclu du groupe. » Vous voulez vraiment le refrain ? OK. Ça fait : « Mais quelle diète ? Moi j'aime les boulettes, moi j'aime les côtelettes, j'ai mangé à 4h, j'ai faim et il est 7h. » Voilà. Le clip est en dessous. On vous prévient : c'est aussi nul que ça reste dans la tête.


Vidéo


Daniele De Rossi est un vrai bon gars


Il est le dernier arrivé dans le staff azzurro, alors Daniele De Rossi a décidé de se mettre à la disposition du mister et de l'équipe. S'il faut amener les chasubles, il le fait. S'il faut monter et démonter les buts amovibles, il le fait. Et il s'en fout, il est juste content d'être là et de « faire partie de l'aventure » . On parle quand même d'un mec qui a été champion du monde il y a 15 ans hein...


Jorginho est un maboule


Le documentaire nous apprend donc que Jorginho est un grand malade. La raison ? Après chaque match, pendant que ses coéquipiers décompressent, dorment ou discutent, lui se met un replay du match. On le voit ainsi regarder Italie-Autriche dans l'avion à peine deux heures après la fin de la rencontre. « Je revois chaque match que je dispute. Juste après. De façon à voir ce que je peux améliorer, d'un point de vue personnel, mais aussi ce que l'équipe peut mieux faire. » S'il a revu son penalty en demi-finales face à l'Espagne, pourquoi diable a-t-il changé de côté en finale face à Pickford ?




==> Le documentaire est visible gratuitement ici (en italien non sous-titré)


Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 5 heures Football Manager intégrera bientôt le foot féminin 30
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
il y a 6 heures Libertadores : l'Olimpia Asunción sort l'Internacional aux tirs au but 10 Hier à 19:04 Les joueurs de Premier League obligés d'être vaccinés pour jouer ? 216