Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Tirage au sort
  3. // Résumé

Ce qu'il faut retenir du tirage au sort de la Ligue des champions

Sans public, sans dirigeants et aussi sans masques ni distanciation sociale : le tirage au sort de la Ligue des champions a eu lieu à Genève dans une ambiance glaciale. Exécuté par Didier Drogba et Florent Malouda, il a été plutôt clément pour les clubs français, moins pour le Real Madrid. Voici ce qu’il faut en retenir.

Modififié

Le groupe de la mort : le groupe B


Pour une fois, le tirage au sort de la Ligue des champions a plutôt bien réparti les poids lourds. Mais à y regarder de plus près, un groupe de la mort s'est quand même dessiné, discrètement : le B. Dans le rôle des poids lourds : le Real Madrid de Zinédine Zidane et l'Inter d'Antonio Conte, déjà mal lotie l'année dernière. Dans celui de l'habituel poil à gratter : le Shakhtar Donetsk, toujours compliqué à manœuvrer. Et dans celui du nouveau venu dont tout le monde se méfie : le Borussia Mönchengladbach. Certes, c'est moins impressionnant que celui de l'an passé (FC Barcelone, Borussia Dortmund, Inter et Slavia Prague), mais ça cause.


Le groupe de hipsters : le groupe D


Du football hard rock anglais orchestré par un Allemand, des Néerlandais avant-gardistes, des Italiens séduisants et quelques Danois sortis de nulle part : avec ses airs d'auberge de jeunesse de Prague, la poule D est aussi celle des hipsters. Prenez les équipes les plus sexy des trois dernières Ligues des champions, placez-les ensemble aux côtés des intrigants Danois de Midtjylland, et vous obtenez le résultat : Liverpool, Ajax Amsterdam, Atalanta Bergame, et Midtjylland donc. Incontestablement LE groupe frisson de cette édition 2020-2021, avec une pluie de buts annoncée lors de soirées plus débridées les unes que les autres. Cette poule D ne sera pas la plus indécise, mais sera, de loin, la plus romantique. Une vraie auberge de jeunesse, on vous dit.


Le groupe claqué au sol : le groupe F


Beurk. Difficile de faire pire que le groupe F, qui reçoit la palme du pire groupe de cette C1 2020-2021, juste devant le C de l'OM, Porto, City et l'Olympiakos. Mais avec le Zénith Saint-Pétersbourg, la Lazio et le Club Bruges au menu, il va falloir beaucoup d'imagination au Borussia Dortmund pour ambiancer ce groupe bien triste, venu tout droit de Ligue Europa. Au moins, il y aura un peu de suspense pour la deuxième place, et Erling Haaland pourra continuer à planter à chaque match de C1. Pour l'instant.


Les retrouvailles qui font plaisir... ou pas


Mathieu Valbuena et Benjamin Mendy de retour au stade Vélodrome, André Villas-Boas à la maison face au FC Porto, ou encore le groupe nostalgie du PSG qui va (déjà) retrouver Manchester United, le RB Leipzig, et Demba Ba, exilé à Başakşehir... Tout ça n'est rien à côté des grandes retrouvailles entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Dans le groupe G, les deux monstres vont ferrailler pour la première place, peut-être pour la dernière fois. De quoi enfin rallumer la flamme catalane de l'Argentin ? Sinon, Axel Witsel va recroiser le Zénith Saint-Pétersbourg, mais ça, tout le monde s'en fout. Et c'est bien normal.


L'affiche qui va vous étonner : Real Madrid - Borussia Mönchengladbach


Une vengeance mûrie depuis 44 ans : voilà ce qui attend le Real Madrid sur sa pelouse, face au Borussia Mönchengladbach des Français Alassane Pléa et Marcus Thuram, qui vont ridiculiser la bande à Zizou. Le club allemand n'a toujours pas digéré l'élimination en quarts de finale de la C1 en mars 1976 (2-2 à l'aller, 1-1 à Madrid). Un résultat toujours perçu comme un vol par les Poulains, qui s'étaient vu refuser deux buts au retour à Madrid, pour des raisons peu évidentes. Et puis, les joueurs de Marco Rose ne sont pas du genre à être emmerdés par le ballon, ni à être timides face à un géant d'Europe. Le Bayern Munich peut en témoigner.


La plus belle boule de la cérémonie : Didier Drogba


Celle de Didier Drogba et son crâne parfaitement rasé, venu recevoir le prix du président et faire le tirage au sort avec son pote Malouda. L’ancien attaquant ivoirien de Chelsea a troqué les cheveux pour la moustache, et personne ne peut lui en vouloir : le pari est réussi. « Il était un des meilleurs joueurs de l’histoire. (...) Et il n’a jamais oublié ses origines, il a beaucoup aidé la Côte d’Ivoire, il fait construire des écoles, c’est un homme remarquable. Il mérite son prix » , a expliqué Aleksander Čeferin, en lui remettant le prix du président, le premier pour un non-Européen. « Il s’agit du meilleur moment de ma vie, de ma carrière » , a répondu Drogba. Il parlait évidemment de la finale de 2012 gagnée contre le Bayern. Clairement pas le meilleur moment de foot de nos vies, pour le coup.




Le mec qui va éclipser les retrouvailles Ronaldo-Messi : Gerson Rodrigues


Les retrouvailles Ronaldo-Messi c'est bien gentil, mais si on parle de football, les deux amants n'ont aucune chance dans le groupe G. La star de cette poule, ce sera bien Gerson Rodrigues. Le buteur de 25 ans vient de revenir au Dynamo Kiev à qui il a récemment offert la Supercoupe d’Ukraine contre le Shakhtar Donetsk. De toute façon, vu leurs antécédents fiscaux, il ne faudra pas s’étonner de voir Ronaldo et Messi dérouler le tapis rouge au Luxembourgeois.



Le récapitulatif du tirage

Groupe A :

Bayern Munich
Atlético de Madrid
Red Bull Salzbourg
Lokomotiv Moscou

Groupe B :

Real Madrid
Chakhtior Donetsk
Inter
Borussia Mönchengladbach

Groupe C :

FC Porto
Manchester City
Olympiakos Le Pirée
Marseille

Groupe D :

Liverpool

Ajax Amsterdam
Atalanta Bergame
Midtjylland

Groupe E :

Séville FC
Chelsea
FC Krasnodar
Stade rennais

Groupe F :

Zénith St-Pétersbourg
Borussia Dortmund
Lazio
Club Bruges

Groupe G :

Juventus
FC Barcelone
Dynamo Kiev
Ferencváros

Groupe H :

Paris Saint-Germain
Manchester United
RB Leipzig
Istanbul Başakşehir


Par Adrien Hémard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE