Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Ce qu'il faut retenir de la saison de Chelsea

Solide leader d'août à mai, Chelsea a dominé la Premier League grâce notamment à une impressionnante première partie de saison. Parfois ennuyeux à regarder, mais terriblement efficaces, les Blues ont aussi décroché la League Cup. Seul hic : l'élimination en Ligue des champions.

Modififié

L'analyse définitive


« Boring, boring champions » chantent les supporters des Blues en réponse aux détracteurs qui moquent leur manque de folie dans le jeu. Cette saison, Chelsea n'a pas toujours vendu de rêve en Premier League, mais l'a dominée froidement du début à la fin pour décrocher son cinquième titre de champion, le premier depuis 2010. Troisième lors de l'exercice précédent, Chelsea et José Mourinho se devaient de faire les chose en grand. En commençant par le recrutement. Débarqués dans l'ouest de Londres après une Coupe du monde ratée, Cesc Fàbregas et Diego Costaud se sont vite trouvés. Le premier distribuant caviar sur caviar, le second enfilant pion sur pion. À côté d'eux, Eden Hazard a déroulé et Chelsea a contrôlé, ne concédant que trois petites défaites en championnat. À part ça, les Blues ont décroché une coupe mais pas celle qu'ils espéraient. Éliminés par un coup de boule de Thiago Silva en C1, ils se contenteront de la League Cup.

Le match chef-d'œuvre : Everton 3-6 Chelsea


« Tout le monde a adoré regarder ce match, pas moi » . Décidément, José Mourinho trouve toujours le moyen de faire la gueule. Son équipe vient de faire tomber la forteresse Goodison Park, passant six buts aux Toffees au terme du septième match le plus prolifique de l'histoire du championnat anglais. Cesc Fàbregas lui, vient de délivrer une partition quasi parfaite, Diego Costa de s'offrir un doublé et Chelsea de s'installer sur le toit d'Angleterre après trois succès en autant de rencontres. On est encore au mois d'août et les Blues ne quitteront plus leur première place. Mais peu importe si le match est déjà l'un des meilleurs de la saison, en zone mixte, le Mou est loin d'être satisfait. Il enrage encore contre les trois buts encaissés par son équipe. « Mercredi après-midi on avait passé 90 minutes sur les corners et les coups francs défensifs. Alors comment je peux être content quand on concède un but ridicule comme cela » . Rabat-joie.

Vidéo

Le tournant de la saison : l'élimination face au PSG


Le seul point noir de la saison des Blues. À onze contre dix, à Stamford Bridge et dans une compétition qui lui tient à cœur, Chelsea et ses ambitions sont tombés de haut. Pris à la gorge par les Parisiens, dépassés par Thiago Silva dans les ultimes minutes de la prolongation, les joueurs de Mourinho rendent une sale copie et sortent dès les huitièmes de finale. L'image du Mou courant comme un dératé après l'égalisation de Demba Ba l'année précédente semble très loin.

Le meilleur joueur : John Terry


Eden Hazard a réalisé sa meilleure saison depuis son arrivée à Londres, régalant son monde à coups de crochets dévastateurs, de coups de rein ravageurs, et sortant plusieurs fois les Blues de situations délicates. Mais à Chelsea, il n'y a qu'un boss et son nom est John Terry. Surtout dans une équipe qui base son jeu sur la solidité défensive. À 34 piges, le capitaine est toujours aussi rassurant pour ses coéquipiers. Que ce soit avec Cahill ou Zouma à ses côtés d'ailleurs. Tellement rassurant que, tandis que d'autres légendes du football anglais ont dit au revoir à la Premier League, lui a prolongé son contrat d'un an. À part ça, Terry est aussi devenu le défenseur le plus prolifique du championnat anglais.

Le joueur révélation : Kurt Zouma


Grand espoir d'un côté de la Manche, mais illustre inconnu de l'autre, Kurt Zouma a démarré la saison sur la pointe des pieds pour la terminer en position de sérieux outsider pour deuxième place dans la hiérarchie des défenseurs centraux. Pourtant, c'est au milieu de terrain que l'ancien Stéphanois a signé son match référence en finale de League Cup face à Tottenham. Sur la pelouse de Wembley, Kurt a muselé Harry Kane. Une performance qui lui a valu les félicitations de son coach, le baptisant « nouveau Marcel Desailly » . En attendant de jouer dans des pubs SFR ou Betclic, Zouma a bouclé sa première saison outre-Manche avec 26 apparitions, dont beaucoup en fin de rencontres lorsque Mourinho avait décidé de fermer boutique, et un titre de meilleur jeune du club.

Le flop : Filipe Luís


Diego Costa et Filipe Luís sont arrivés en même temps à Chelsea mais les deux ex-Colchoneros n'ont certainement pas connu les mêmes saisons. Le premier s'est vite imposé. Pour le second, on attend toujours. Acheté 16 millions de livres pour remplacer Ashley Cole, le Brésilien a passé sa saison sur le banc. Aux premières loges pour voir Azpilicueta évoluer à son poste tandis que lui devait se contenter de miettes. Sans doute à cause de son bandeau et ses cheveux gras.

La belle décla


« L'année dernière, nous étions là, nous venions de terminer troisièmes et nous n'étions pas très heureux ; mais nous respections les vainqueurs. Même si nous les avions battus deux fois »

José Mourinho a attendu la fin de la saison pour sortir la boîte à punchlines. Lors de la soirée des POTY (Player of the year), le Mou s'est inventé humoriste. Un sktech de cinq minutes dans lequel il dézingue ses concurrents sans jamais les nommer, le troll ultime. Tout le monde y passe, la possession de balle inefficace de Manchester United, la défense gruyère de City et l'incapacité d'Arsenal à battre les gros du championnat. En revanche, rien sur les maçons portugais.

Le plus beau but : Oscar


L'extèr du pied était à la mode cette saison.

La décision arbitrale qu'on n'a pas aimée


La double confrontation face à Southampton. Deux rencontres qui se sont terminées de la même façon : par un match nul 1-1 et des polémiques sur l'arbitrage. José Mourinho crie au scandale pour des penaltys accordés aux Saints et d'autres oubliés aux siens. À chaque fois, le Portugais dénonce « une cabale contre son équipe » . Tout de suite les grands mots.

Le coup de sang


L'œuvre de Diego Costa face à Liverpool lors du replay de la demi-finale de Capital One Cup. Dans un match bouillant, l'international espagnol a réussi l'exploit de s'embrouiller avec chaque joueur des Reds, se mettant tout le royaume à dos par la même occasion. Coupable de deux vilaines semelles sur Emre Can puis Martin Škrtel, Costa s'en sort d'abord avec un simple carton jaune avant de se faire suspendre trois matchs par la ligue.

Pourcentage de résistance à la blessure : 65%


Contrairement à ses adversaires directs, Chelsea a plutôt été épargné par les blessures cette saison. Il y a bien eu quelques bobos (Diego Costa, Oscar, Fàbregas) mais rien qui puisse enrayer la machine bleue.

Le joueur dont le club a besoin cet été : un attaquant


Didier Drogba parti, Diego Costa inefficace en Ligue des champions (21 buts au total dont 20 en Premier League) et Loïc Rémy éternel remplaçant. Si Chelsea veut mieux faire en C1 la saison prochaine, il devra s'activer pour trouver un troisième attaquant afin d'épauler l'Espagnol et le Français. Un joueur qui peut jouer dans l'axe comme sur un côté de préférence. Les premières rumeurs du mercato parlent d'Antoine Griezmann, Mauro Icardi et même Radamel Falcao.

Ce qui va se passer la saison prochaine


Avril 2016, Camp Nou. José Mourinho est le plus heureux des hommes. Facile leader en Premier League (10 points d'avance sur Arsenal), Chelsea sort le Barça en quart de finale de la Ligue des champions à l'issue d'une interminable séance de tirs au but. Aux anges, l'entraîneur portugais réinvente sa fameuse célébration époque Inter 2010. Il détale à corps perdu sur la pelouse, fermant les yeux, se laissant guider par l'euphorie et trempant son costume Hugo Boss sous les jets d'arrosage déclenchés par les haineux de jardiniers catalans. Puis c'est le drame. Le Mou se prend les pieds dans un tuyau et chute sur un officiel de l'UEFA. Verdict : multiples fractures et contusions, 3 mois d'ITT. Cloué sur son lit d'hôpital, Mourinho voit son équipe, désormais dirigée par Eva Carneiro, enchaîner les défaites à la télévision. Éliminés par le PSG en demi-finale de C1, les Blues perdent le titre lors de la dernière journée sur un but... d'Abou Diaby. Le karma putain.


Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 72 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5