Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // resumé

Ce qu'il faut retenir de la 27e journée de L2

Ce qu'il faut retenir ? Qu'on peut gagner à dix contre onze, qu'Umut Bozok marque tout le temps, que Guillaume Warmuz est éternel et que Reims va monter en Ligue 1. La routine, donc. Ce qui n'empêche pas l'amour.

Modififié

L'analyse définitive de la journée : le malheur des uns fait le bonheur des Mandanda

Dimanche, pendant que l'Albatros Pelé se fera canarder par Cavani, Steve sera tranquillement installé dans la corbeille du Parc. Samedi, pendant que Nico Penneteau souffrira en silence des suites de sa blessure, Parfait montrera ce qu'il sait faire dans les bois des Zèbres face au FC Malines, après sa bonne première titularisation la semaine passée face au Standard. Et vendredi, pendant que Jean-Louis Leca regagnait les vestiaires la tête basse pour un rouge direct, Riffi se préparait à ramasser une victoire de prestige. Que cela ait commencé par un tout premier ballon touché au fond des filets à la suite du coup franc sublime de Bérenguer est déjà oublié. Car de l'autre côté du terrain, il y avait Riad Nouri.


Vous avez raté Niort-Nîmes et vous n'auriez pas dû


Parce que, pour ceux qui ne font pas table rase du passé, impossible d'oublier le match aller et le 5-1 retentissant claqué par les Niortais aux Costières. Parce qu'Umut Bozok avait mal au pied cette semaine ? Pas suffisamment pour ne pas rentrer son piqué sur Olliero dès la deuxième minute. Parce que le piqué, Leautey préfère le déposer sur la tête de Djigla pour l'égalisation 172 secondes plus tard. Parce que quand le jeu se durcit, les gars ne font pas semblant et ramassent quatre cartons jaunes en vingt minutes, dont deux pour le seul Agouazi. Parce que deux minutes, c'est aussi le temps qu'il faut à Alioui pour punir les dix Niortais encore là. Parce que tout ça tient en moins d'une mi-temps. Parce que Umut Bozok n'a pas encore inscrit son 19e de la saison, mais ça va vite venir grâce à Ripart. Parce que Lamkel Zé a bien retenu les leçons de sa mise à l'écart pour raison disciplinaire en collant une baffe à un Nîmois et en rentrant aux vestiaires moins de 25 minutes après son retour sur les prés. Parce qu'Alioui fait tout comme son pote Umut. Et surtout parce que l'écho dans le micro de François Rabiller a donné à ce match un petit goût de fête foraine de sous-préfecture parfait pour accompagner une belle soirée de Ligue 2.


La polémique du four à pizza : Reims est-il vraiment le PSG de la Ligue 2 ?

Ok, le Stade sera champion de sa division comme Paris plus haut. Ok, les deux clubs ne jouent plus vraiment dans le même championnat que leurs poursuivants. Mais ce serait oublier un peu vite cette réalité : Paris est invincible dans son stade. Or Reims a déjà perdu deux fois à la maison cette saison, contre Brest et Lorient. Quevilly-Rouen n'était peut-être pas assez à l'ouest pour rééditer la performance ce soir, mais cela ne change rien : le seul vrai maître invaincu chez lui en Ligue 2, c'est Le Havre. Même si ça doit passer par un 0-0 tout pourri contre Bourg-Péronnas.


L'homme de la soirée : Jérémy Vachoux

Pendant que son ex se retrouve dans toutes les manchettes pour ses violences en état d'ivresse et pendant que l'immense Gus Warmuz vient faire planer son ombre sur le bord de la pelouse, Jérémy Vachoux reste serein. Le meilleur joueur lensois du mois de janvier, selon ses propres supporters, a dégoûté les attaquants clermontois pendant plus de 80 minutes. Mais parce qu'un vrai héros doit avoir ses failles, c'est le vilain Ajorque qui est finalement venu le crucifier à quelques minutes du terme. Une vengeance à la suite de l'envolée de la Vache sur sa tête à la demi-heure de jeu ? Peut-être. Vite, le prochain opus.



Les charts

Tops :


Edouard Mendy : Mis, littéralement, en PLS à la suite d'un choc avec Ndao, le portier rémois s'est relevé. S'il était trop tard pour garder son clean sheet d'avance sur Bernardoni, Mendy a en revanche tenu à rappeler que, même à Reims, son boulot est utile pour faire gagner des points.

Mickaël Tacalfred : Pied droit sur le poteau ? Pied gauche au fond. Deux frappes d'affilée qui font un but et surtout une cinquième victoire en huit sorties de Ligue 2 pour Auxerre en 2018. Merci Tacalfred !


Maxime Barthelmé : Sa talonnade pour Benrhama sur le premier but d'Alhadhur cette saison est un modèle de ce genre très énervant quand il est tenté par ton pote qui ne sait pas trop quoi faire du ballon. Du coup, on ne sait pas trop s'il faut remercier Maxime comme Mickaël.

Flops :


Jean-Louis Leca : L'expulsion à la 18e qui tache.
Laurent Agouazi : L'expulsion à la 34e qui tache.
Didier Lamkel Zé : L'expulsion à la 84e qui tache, surtout quand tu es entré en jeu à la 61e.


Ils ont dit :


« Il ne faut pas enlever ce qui a été fait avant » : tu parles des sièges de l'Abbé-Deschamps ? Parce que sinon, ne garde pas tout quand même hein, Romain Philippoteaux.

« Courage à Hakim qui a perdu sa maman » : des buts et des pensées pour les siens, Riad Nouri est un type bien.

« L'entourage, c'est important » : c'est bien vrai ça, Umut Bozok. C'est même une putain de montréalité.

Vidéo


La stat' inutile : 3


En six tenues en Ligue 2, le derby de Ligue de la Loire entre Tours et Orléans s'est conclu à trois reprises par un match nul. Inutile, oui.

  • Résultats et classement de Ligue 2

    Par Eric Carpentier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 6 heures Un club normand change de maillot pour soutenir les gilets jaunes 11 il y a 8 heures Laporte : « Deschamps ne m’appelle pas pour des raisons personnelles » 95
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
    il y a 13 heures Les trophées 2018 de SO FOOT !