Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options

Canizares demande les excuses et la démission de Neville

Modififié
Face à une telle déroute, Santiago Cañizares ne pouvait pas rester muet.

À la suite de la fessée reçue par le Barça mercredi au Camp Nou (7-0), le légendaire portier des Chés est monté au créneau. Sur Twitter, Cañizares a posté une salve de messages cinglants en ciblant notamment l’entraîneur Gary Neville.

Pour Santiago, ce n’est pas une simple défaite, c’est l’image du club qui a été salie, un motif suffisant pour réclamer le départ du technicien anglais. « La défaite de Valence aujourd’hui est la pire que j’ai connue, déclare-t-il sur son compte. Et vu la manière, elle ne peut être comparée à la déroute de Karlsruhe (7-0 en 1993) ou Salamanque (4-0 en 1995). J’espérais une démission de la part du coach, ainsi que de sexcuses. Je suis peut-être ignorant, mais je suis surpris qu’il ne l’ai pas fait. Je pensais qu’il était honnête. Pire que la déroute, c’est l’abandon de la bataille. »



La tête de Gary Neville au bout d’une pique, ça pourrait peut-être le calmer. FM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 8 heures Zlatan confirme qu'il reste en MLS 16