Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe F

CAN : Ce qu'il faut savoir du groupe F

Tenant du titre, le Cameroun va devoir se bagarrer avec le Ghana pour la première place de ce groupe F. Attention tout de même au Bénin et à la Guinée-Bissau qui ne comptent pas venir en Égypte pour faire de la figuration. Miam.

Modififié

Le gros morceau : le Cameroun


Tenant du titre, le Cameroun va devoir batailler pour conserver sa couronne. Il faut dire que depuis ce titre obtenu en 2017 face à l’Égypte, les coéquipiers de Clinton N'Jie ont enchaîné les désillusions. En premier lieu, l'organisation de cette CAN 2019 qui leur a été retirée au dernier moment pour la filer à l’Égypte, en raison de retards dans la construction des stades. Mais aussi cette non-qualification à la Coupe du monde 2018. Un raté qui a occasionné plusieurs changements chez les Lions indomptables. Déjà le coach, puisque Clarence Seedorf a débarqué à l’été 2018 avec Patrick Kluivert comme adjoint. Mais aussi des joueurs. Des 14 à avoir disputé la finale 2017, ils sont 6 à ne pas avoir été appelés pour cette édition 2019. Dont le capitaine Benjamin Moukandjo et les buteurs de la finale Vincent Aboubakar et Nicolas Nkoulou. Et si la nouvelle greffe semble avoir pris, puisque le Cameroun s’est qualifié aisément pour la CAN 2019, elle ne fait pas oublier les matchs nuls face aux Comores (1-1) et au Malawi (0-0) lors des qualifications. Le nouveau capitaine Eric-Maxim Choupo-Moting va donc devoir retrouver le chemin des filets pour prouver à son sélectionneur Clarence Seedorf qu’il est à sa place ailleurs que sur un banc de touche. Enfin... si le médiateur Samuel Eto’o arrive à convaincre les joueurs de se rendre en Égypte.


Le cadeau-surprise : Guinée-Bissau


Qualifiée pour la première fois de son histoire à la CAN en 2017, la Guinée-Bissau a visiblement aimé l’expérience, puisque les Djurtus se sont de nouveau invités à l’édition 2019. Une qualification obtenue dans les arrêts de jeu du dernier match, lorsque Frédéric Mendy a arraché l’égalisation face au Mozambique (2-2) et envoyé son pays en Égypte. C’est donc dans la peau d’une miraculée que la Guinée-Bissau débarque au pays des Pharaons avec un objectif en tête : aller chercher la première victoire de son histoire à la CAN. Pour cela, les hommes de Baciro Candé vont s’appuyer sur leur nouveau héros Frédéric Mendy qui, comme 12 joueurs de la sélection, évolue au Portugal. En cas de galère offensive, les Bissaoguinéens pourront toujours demander des conseils au natif du pays : Éder.


Le joueur frisson : Steve Mounié


De retour à la CAN après 9 ans d’absence, le Bénin va devoir batailler pour sortir vivant de cette poule où le Cameroun et le Ghana font figure de favoris. Une mission impossible qui semble taillée pour Steve Mounié. Alors oui, l’actuel attaquant d'Huddersfield n’a claqué que deux buts cette saison avec la lanterne rouge de Premier League. Oui, il n’a inscrit que trois pions en sélection. Mais cela n’empêche pas l’ancien Montpelliérain de briller lorsque l’on a besoin de lui. Comme c’était le cas lors du dernier match de qualification du Bénin face au Togo où son but à dix minutes du terme a permis de tamponner définitivement le ticket pour la CAN. Et si Steve Mounié connaît une panne offensive, le Bénin pourra toujours s’appuyer sur les vétérans Mickaël Poté et le toujours aussi immense Stéphane Sessègnon.




Le joueur qu’on n'a pas du tout envie de voir : Jordan Ayew


La Sierra Leone disqualifiée, le Ghana n’a pas eu trop besoin de forcer pour se qualifier pour la CAN. Une qualification obtenue dès la troisième journée et une victoire en Éthiopie. Une victoire qui porte le sceau de Jordan Ayew, auteur d’un doublé. De quoi faire du petit frère d’André un des joueurs frisson de cette édition 2019 ? Eh bien non, puisque Jordan Ayew sort d’une saison à un but avec Crystal Palace en Premier League. Et en plus, l’ancien Marseillais a toujours les cheveux peroxydés et s’agace toujours autant sur le rectangle vert. Heureusement, le Ghana arrive avec des joueurs bien plus sexy, comme Thomas Partey, Christian Atsu, Mubarak Wakaso, André Ayew ou encore Asamoah Gyan.




Trois bonnes raisons de suivre ce groupe :


  • Pour reprendre des nouvelles d’anciens pensionnaires de Ligue 1 comme Gaëtan Bong, Zambo Anguissa, Karl Toko-Ekambi, Jean-Armel Kana-Biyik ou encore Jonathan Mensah.
  • Pour marcher sur les traces de Claude François, né à Ismailia, ville où se joue cinq des six matchs de ce groupe.
  • Pour comprendre comment Toni Silva (à ne pas confondre avec le gardien sénégalais Tony Sylva) a pu ne pas faire une belle carrière après avoir enchaîné le Benfica, Chelsea et Liverpool durant sa formation.


    Trois bonnes raisons de n’en avoir rien à cogner :


  • Le Cameroun et le Ghana vont truster les deux premières places.
  • Il y a des joueurs qui évoluent en National 2 au Moulins Yzeure Foot.
  • On sait déjà comment se termine un duel entre des lions et des Djurtus.

    Vidéo


    Mais pourquoi il n’est pas venu ?


    Vainqueur de la Ligue des champions 2019 avec Liverpool, Joël Matip ne sera pas du voyage en Égypte. Tout comme il n’était pas présent lors de la CAN victorieuse de 2017. Il faut dire que le défenseur de 27 ans a décidé de boycotter la sélection depuis 2015 et le flop de la Coupe du monde 2014. La raison ? Le passage sur le banc d'Hugo Broos, à en croire Eric-Maxim Choupo-Moting, qui a lui aussi boycotté l’édition 2017 avant de revenir en sélection, dans le dernier SoFoot : « Son attitude a fini par me contrarier, tout comme pas mal de joueurs qui ont eux aussi décidé de boycotter la CAN, à l’image de Joël Matip, qui n’est d’ailleurs toujours pas revenu en sélection depuis. »





    L’inexpertise du restaurant Özgül, spécialités turques


    « La Turquie est le championnat le plus représenté chez les Ghanéens ? Je ne savais pas du tout. Après, ça ne m'étonne pas forcément. Je suis fan de foot, mais je ne te cache pas que le foot turc, ce n'est pas trop mon délire. Je regarde les matchs du Galatasaray et c'est tout. En revanche, la CAN, je vais la regarder. En même temps, je travaille dans un restaurant où il y a tout le temps beINSports qui est allumé et ça passe dessus. Mais si des Ghanéens viennent manger, je leur dirai de laisser plus d'oseille vu qu'on les accueille chez nous. (Rires.) Je pose beaucoup de questions aux clients depuis quelques jours, et beaucoup me disent que c'est le Sénégal qui va gagner. Ou alors le Maroc et l'Algérie. Après, ils m'ont dit que l'Algérie va débarquer avec pas mal de jeunes et que des joueurs plus talentueux n'ont pas été pris. Visiblement, c'est une question de famille et d'oseille. C'est la mafia en Algérie. C'est triste. Après, ça peut marcher aussi les jeunes. Regarde la Turquie. Face à la France, elle a mis que des jeunes et c'est passé. »


    La stat à la con : 3


    Comme le nombre de joueurs du Cameroun à avoir un nom à quatre éléments : André-Frank Zambo Anguissa, Eric-Maxim Choupo-Moting et Jean-Armel Kana-Biyik. En cas d’élimination précoce, ils pourront toujours aller faire les championnats du monde de Scrabble.


    Si ce groupe était un tube de l’été


    Hommage au plus grand joueur de ce groupe F.



    par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:00 J'irai supporter l'AC Ajaccio chez vous (S1 Ep1) Hier à 12:14 Jürgen Klopp inquiet pour Sadio Mané 42
    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi