Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CAN 2019
  2. // Groupe B

CAN : Ce qu'il faut savoir du groupe B

Nigeria, Guinée, Madagascar, Burundi : deux gros morceaux, deux petits nouveaux. Si le groupe B est assurément l'un des plus déséquilibrés de la compétition, c'est aussi celui qui assurera le plus de spectacle. Pourquoi ? On vous explique.

Modififié

Le gros morceau : Nigeria


Triples vainqueurs de la compétition (1980, 1994, 2013), mais absents depuis 2013, les Super Eagles s’avancent en Égypte auréolé d’un statut de quasi favoris, bien qu’un léger cran en dessous du Sénégal ou de l’Égypte. Car les loustics, éliminés dramatiquement par l'Argentine à la Coupe du monde 2018, viennent de passer un an sans perdre la moindre rencontre. Parmi tout ça, cinq succès (Seychelles et Libye par deux fois, et un joli 1-0 contre l’Égypte) et deux nuls (en Afrique du Sud et contre l’Ouganda) pour une campagne de qualification passée aussi facilement que Renaud Lavillenie la barre des 4m20, avant de trébucher dimanche dernier sur le terrain du Sénégal (1-0). Pas la meilleure des manières de se mettre en confiance, mais avec deux bizuts dans son groupe, pas de soucis au programme, rendez-vous en huitièmes de finale.



Le cadeau surprise : Burundi


Un petit paquet grand comme une moitié de Croatie, recouvert par un lac Tanganyika vieux de 20 millions d’années, deuxième au monde par son volume et sa profondeur après le lac Baïkal, et accessoirement l’un des plus poissonneux de cette terre : oui, à part sur les ports de pêche, personne ne connaît le Burundi. À bien y chercher, on trouve là une médaille d’or olympique de Vénuste Niyongabo sur 5000m aux JO d’Atlanta, et derrière, le grand vide. Attention à la gausserie : les Hirondelles ont terminé deuxièmes d’un groupe de qualification complété par le Gabon, le Soudan du Sud et le Mali, avec quatre matchs nuls en six matchs. « J’ai vu des commentaires qui disaient que le Nigeria terminerait à coup sûr premier du groupe, expliquait récemment Fiston Abdul Razak, joueur de la JS Kabylie et deuxième meilleur buteur des qualifications avec six buts. J’aime l’idée de commencer contre eux. Ils ne nous connaissent pas, et ils vont être surpris. On a joué contre le Gabon, qui est costaud, et contre le Mali, qui est costaud aussi, et on n’a perdu aucun match. On a l’habitude. On peut se qualifier ! »



Le joueur frisson : Jérémy Morel


Comme une blague téléphonique, tout est parti d’une sonnerie. En octobre dernier, le sélectionneur de Madagascar Nicolas Dupuis attrapait d’une main son cellulaire tintinnabulant : ce pourrait être Jean-Yves Lafesse au bout du fil, c’est Jérémy Morel. Neuf mois plus tard, le temps d’une gestation, voilà le joueur lyonnais en fin de contrat à l’OL sur le point d’être, à 35 ans, le bébé d’une CAN qu’il ne connaît que de nom. Arrêtons de nous mentir : de la totalité des spectateurs qui regarderont un match des Zébus durant la compétition, la moitié n’aura d’yeux que pour lui. Aussi parce que, à son échelle, Morel réalise, comme tous les Jérémy fan de foot de ce pays, un petit rêve de joueur amateur. Et comment l’en blâmer ? Il est là pour « l’aventure humaine » : qu’il s’éclate.




Le joueur qu’on n’a pas du tout envie de voir : Ousmane Sidibé


Parce qu’on a déjà eu droit au frère toute l’année, et on a vu ce que ça a donné.


Trois bonnes raisons de suivre ce groupe :


  • Pour voir les deux meilleurs buteurs des qualifications, Odion Ighalo et Fiston Abdul Razak, se tirer la bourre.
  • Pour la mémoire de Papy Faty.
  • Parce que la dernière fois qu’on a vu un aigle s’attaquer à un truc qui ressemble à un zébu, ça a donné ça :

    Vidéo


    Trois bonnes raisons de n’en avoir rien à cogner :


  • C’est dans les vieux plats qu’on fait les meilleures sauces, blablabla... le retour de John Obi Mikel avec le Nigeria, paye ton originalité.
  • Parce qu’on a beau écrire plein de belles histoires, le Nigeria et la Guinée vont faire premier et deuxième.
  • Parce qu'on va encore se taper la question des binationaux avec Madagascar.


    Mais pourquoi il n’est pas venu : Kelechi Iheanacho


    Kelechi Iheanacho est un type qui fait globalement tout à l’envers. Après avoir commencé sa carrière à Manchester City et marqué son premier but en championnat pour les Citizens à 18 ans, il avait bouclé sa saison 2015-2016 auréolé d’une statistique qui plaisait à Philippe Doucet : une action décisive (but ou passe) toutes les 89 minutes. Super. Sauf que depuis, le gamin a été transféré à Leicester pour 27M d’euros, et qu’il vient de boucler un exercice avec deux tout petits buts en 35 matchs toutes compétitions confondues. Soit un total, pas besoin de le préciser, pas vraiment terrible, sauf quand on s’appelle Cédric Varrault.




    L’inexpertise : Aina Randrianarijaona, un collègue


    « Notre force, c’est notre maillot, il est trop beau. Sur le domicile, il y a une sorte de tête de zébu avec un poteau au milieu, celui qu’on met généralement pour les enterrements. Sinon, j’espère qu’on va finir troisièmes, ce serait déjà bien. Puisque c’est notre première participation ever, j’ai envie de faire une Thaïlande en féminine : réussir à marquer. (Rires.) Notre point fort ? On parle beaucoup de Morel, mais devant on a Faneva Ima Andriatsima (Clermont), et le gars du Paris FC, là... Lalaina Henintsoa Nomenjanahary. De toute façon, les commentateurs, ils vont prononcer les prénoms, hein. Faneva qui passe à Charles, Charles pour Tsilavina... Regarde, on a du Marco, Anicet, Jean, Rayan, c’est que des prénoms français ! Il y en a même un qui s’appelle Paulin (Voavy, attaquant). Si on termine premiers du groupe, si j’avais de la thune et un passeport, j’y serais bien allé. Mais bon, j’aimerais déjà bien me payer le maillot, ça fait trois semaines que je le cherche et il est impossible à trouver. (...) Mais attends, vous êtes pas en train de me hacker mon ordi, là ? »


    La stat à la con :


    La Guinée possède sur son territoire le tiers des réserves mondiales de bauxite, une roche latéritique blanche, rouge ou grise qui constitue le principal minerai permettant la production d'aluminium. Ça fait beaucoup de trucs à emballer.


    Si ce groupe était un tube de l’été :


    Deux bizuts et un Jérémy Morel : l’été des dépucelages commence !
    Vidéo


    Par Théo Denmat
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:00 Joey Barton convoqué au tribunal 10 Podcast Football Recall Football Recall, le podcast de SO FOOT, est de retour ! 4 Hier à 15:32 Au sommaire de SO FOOT CLUB : Mercato, les Bleues, Jadon Sancho, le Real Madrid... Hier à 15:15 Quatre joueurs de l'AS Vita Club se sont enfuis en pirogue au Maroc 42 Hier à 14:39 Malines finalement interdit de Coupe d'Europe 26
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
    À lire ensuite
    La Copa est vide