Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // CDM 2022
  2. // Barrages
  3. // Algérie-Cameroun (1-2)

La chanson du bon roi Rigobert

Dos au mur et un genou à terre dans l'étouffante nuit de Blida, le Cameroun a ressorti son sang-froid à toute épreuve pour renouer avec la Coupe du monde, après avoir loupé l'épisode 2018. Loin des années fastes Milla ou Eto'o, et sans être totalement maîtres de la situation, les Lions indomptables de Rigobert Song ont quelque chose en eux qui les rend éternels.

Modififié
Pleine à craquer au moins cinq heures avant le coup d'envoi, la bouilloire du stade Mustapha-Tchaker de Blida se voyait festoyer drapeaux en main jusqu'à pas d'heure. Pourtant, sur les coups de 23 heures heure locale, c'est bien Djamel Belmadi et consorts, à genoux et hébétés, qui n'avaient que leurs yeux pour pleurer à chaudes larmes. Après une manche aller maîtrisée sur l'impossible pelouse de Douala, l'Algérie a réussi à manquer la qualification pour le Mondial 2022 à la 124e minute du match retour, sur un but du Lyonnais Karl Toko Ekambi. De façon mystique, le Cameroun a frappé au cœur ses détracteurs, en allant chercher une huitième participation à l'événement planétaire, un record en Afrique. Un acte fondateur pour le mandat de l'immense Rigobert Song, recordman du nombre de capes désormais assis sur le banc des Lions indomptables, et pourtant débarqué dans un scepticisme général.

« Entre les pattes d'un Lion... »


On les avait laissés désarmés vendredi dernier, en panne d'à peu près tout et incapables de pénétrer le pré carré des Verts d'Algérie. Hormis un coup franc précoce de Toko Ekambi, le Cameroun du trashtalker chevronné Vincent Aboubakar avait eu droit à un retour de karma de la part de coach Belmadi, de retour à ses préceptes pragmatiques après une Coupe d'Afrique des nations bazardée. Mais cette première défaite des Lions à domicile au XXIe siècle, en éliminatoires, ne pouvait résolument signifier que les carottes étaient cuites. Avec 36 victoires en 43 matchs à Blida, l'Algérie, elle, était guettée par un surplus (plus qu'un regain) d'optimisme jamais idéal avant une partie de tout ou rien.



« Ce n’est pas la bonne gestion tactique qui a joué le plus grand rôle dans notre qualification, mais plutôt le mental. L’Algérie se voyait qualifiée rien qu’en tenant compte du résultat du match aller, et même si elle a un peu douté après notre premier but à Tchaker, elle est vite retombée dans l’excès de confiance après l’égalisation. Lorsqu’on est un vrai compétiteur, on ne lâche rien. Lorsqu’on est un lion, on peut vaciller, mais on ne meurt pas vraiment » , a lancé Rigobert Song en conférence de presse, après avoir fait baisser la température locale d'au moins une cinquantaine de degrés. Depuis sa retraite en 2010, « Big Chief » vivote autour de l'encadrement des sélections de jeunes, avec une dernière expérience à la tête des U23. Nommé à la demande express de Samuel Eto'o, Song a rendu la monnaie de sa pièce à l'Algérie en verrouillant à son tour la partie après l'ouverture du score d'Eric Maxim Choupo-Moting, pour amener tout doucement les Fennecs vers la prolongation. Car même si Islam Slimani était une nouvelle fois intenable dans les airs ou dans les duels, il était surtout relativement seul à son niveau de dévotion.

Toko, Toko, Toko, qui est là ?


En sortant Aboubakar, le capitaine et meilleur buteur de la dernière CAN, pour introduire Léandre Tawamba à la mi-temps du match au Cameroun, Rigobert Song avait déjà montré qu'aucun statut n'était figé au sein de ses Lions. Mobile, véloce et gainé comme un lutteur gréco-romain, l'attaquant d'Al Taawoun (Arabie saoudite) aura pesé pendant plus de trois mi-temps sur les centraux adverses. Proche de la retraite internationale en raison d'un divorce bien consommé avec Toni Conceição, Choupo-Moting a lui fait remonter le bloc à Blida, obtenu des très bonnes fautes et profité des gants en peau de pêche de Raïs M'Bolhi.




Mais le hemlè camerounais, cette capacité à se relever avec assurance du diable Vauvert, a finalement le mieux été incarné par trois hommes : André Onana, Michael Ngadeu et Karl Toko Ekambi. Le futur portier de l'Inter, parfois fébrile en janvier à la CAN (dans ses sorties ou son jeu au pied), a rassuré son monde sur sa ligne, notamment en seconde période. Maintenus à flot par les poings ou les horizontales de leur rempart, les Lions indomptables ont été pourtant dos au mur durant cinq minutes, après une erreur de marquage de Pierre Kunde sur la tête (pensait-on victorieuse) d'Ahmed Touba. Alors, avec une déviation du caillou sur un centre « Ave Maria » de Collins Fai, Ngadeu a fait oublier ses déboires de l'aller devant Slimani, en laissant KTE libérer son peuple. De près, en opportuniste, le grand Karl a confirmé qu'il était devenu un joueur clutch en sélection. À son actif désormais, une CAN percutante (cinq pions, un impact remarquable dans le jeu), le but de la qualification en barrages face à la Côte d'Ivoire, et donc un nouveau moment d'histoire avec les Lions. Ce Cameroun qui ira à Doha reste rudimentaire, plein d'incertitudes, soumis au hasard et sans leader fixe, mais il n'est pas près de lâcher son meilleur chant du cygne.

Et l'Algérie s'effondra


Par Alexandre Lazar
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié






Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom
Hier à 15:00 Une association féministe demande à ce que les joueurs de Ligue 1 soient formés au consentement 219
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
À lire ensuite
Sénégal, ce régal